vendredi 28 avril 2017

Le secret de la dame en rouge

Couverture Le secret de la dame en rouge


Auteur : Béatrice Bottet
Éditeur : Scrineo
Parution : 20 avril 2017
Pages : 352
Prix : 16.90 €
Genre : Jeunesse, Policier
Public : à partir de 13 ans



Synopsis




En cette fin du XIXème siècle, on prépare à Paris l'exposition universelle, et l'inauguration de la Tour Eiffel. Violette Baudoyer se réfugie dans la capitale après avoir fui sa famille. Elle est recueillie par Madame Bouteloup, et formée à la voyance au sein de la bonne société. Florimond Valence est quant à lui journaliste aux Nouvelles du matin, et mouchardeur pour le commissaire Aristide Barjoux. Lorsque le corps d'une femme est découvert dans le quartier de Belleville, Florimond doit élucider l'affaire. C'est alors qu'il va croiser la route de Violette... Qu'a-t-elle à voir avec ce meurtre ? Est-elle menacée ? Florimond peut-il l'aider ?




Mon avis




Si vous avez lu la saga Penelope Green, vous connaissez Béatrice Bottet, l'auteure du Secret de la dame en rouge. Je tiens à remercier les Éditions Scrineo pour m'avoir permis de lire ce roman. Ambiance Paris des merveilles, enquête et arts divinatoires, tout ce que j'affectionne. 
 


Voilà 2 ans que Violette a fui sa famille et vit désormais à Paris aux côtés de Madame Bouteloup qui la forme aux métier de devineresse. Car Violette a un don, elle peut lire le passé et l'avenir dans l'eau; sous le pseudonyme de Madame Euryale, elle s'apprête à se forger une réputation dans la haute société.

Mais Paris est frappé par d'affreux meurtres, le corps d'une femme est retrouvé en pleine rue, le crâne ouvert... sans cerveau... Qui fait cela ? Pourquoi ?

Un jeune journaliste, Florimond, et notre Violette vont se retrouver mêlés sans le vouloir à tout cela...
 


Comme je le disais précédemment, j'adore le Paris de la fin 19ème - début 20ème, toutes ces découvertes, l'exposition universelle.... Alors quand l'intrigue se déroule pendant cette période, je suis aux anges.

L'art divinatoire était à la mode à l'époque, il était de bon ton de faire des séances de communications avec les morts ou d'interroger les voyantes. C'était une attraction que les gens de la haute organisaient pour distraire leurs invités. J'avoue ne pas bien connaître tout ce décorum sur les devineresse et c'était très intéressant de voir tout le travail en coulisse pour créer son personnage. Violette ayant le don de voyance, on pourrait croire qu'elle n'a pas besoin de tous ces déguisements, tout ce cinéma pour se faire connaître. Mais en fait si, car plus que les prédictions, c'est vraiment le spectacle, le mystère que recherchent les gens.

Alors il lui faudra trouver un nom qui rappelle la mythologie: Euryale, l'une des gorgones sera parfait, cela fait à la fois très mystique, très dangereux, très mystérieux.

Et puis il va falloir avoir l’attitude, c'est donc tout un travail sur elle-même que devra faire Violette pour arriver à ses fins... ou ceux de Madame Bouteloup.

Cela m'a donné envie de lire d'autres livres sur le sujet. 
 



Autre bon point, c'est une enquête ! Le genre policier est, je crois, le genre littéraire que je préfère. Et c'est là que j'émettrais une objection. J'ai été très frustrée de connaître l'identité du tueur si vite: pour moi quand il y a enquête, j'aime à faire mes propres déductions. J'aime faire mes hypothèses moi-même, être surprise sur l'identité du tueur... Et là non, on nous dévoile le nom du tueur pratiquement dès le premier chapitre, alors certes on ne sait pas trop bien son objectif et on le découvrira plus tard dans notre lecture mais quand même j'ai été un peu déçue.

Néanmoins j'ai aimé le parcours de Florimond, le jeune journaliste, car il va se retrouver à enquêter sur le premier meurtre que l'on découvre et qui, après, parallèlement, sera toujours à la frontière de cette enquête. C'est à dire que sans le savoir, il continuera de "flirter" avec cette histoire de meurtres.




Parlons un peu des personnages, Violette tout d'abord. Jeune fille au tempérament bien trempé, elle est à la fois naïve mais réaliste. Je sais, c'est contradictoire mais je crois que c'est la définition de ce personnage. Elle est totalement consciente de se faire exploiter mais elle est aussi tellement heureuse de s'être enfuie loin de sa famille et d'être recueillie par Madame Bouteloup et ses acolytes, qu'elle considère d'ailleurs comme sa nouvelle famille, que parfois elle se sent tiraillée. S'enfuir mais pour aller où, rester mais être toujours une vache à lait, ça va être ses grandes interrogations tout le long du roman.

J'ai aimé ce personnage qui n'a pas la langue dans sa poche et qui décide de prendre son destin en main, qui décide de ne pas être la bonne jeune fille obéissante qui, plus tard, sera une bonne épouse docile... Dans une époque où les femmes ne sont considérées que comme étant la fille de. ou la femme de., c'est audacieux pour Violette de se rebeller face au système.


Florimond. Alors Florimond, au début j'ai eu du mal. Je l'ai trouvé assez prétentieux mais finalement, c'est un bon gars. Il est généreux, très perspicace, son esprit de déduction est impressionnant même si parfois je m'énervais toute seule en disant "mais c'est devant toi, réfléchis !". J'ai bien aimé ce personnage.

Je ne m'épancherai pas plus sur les autres personnages parce que je commence à faire une chronique de 3 pages... 



Un petit mot sur l'écriture. Déjà la mise en page est très belle, j'aime les petits détails sur les débuts des chapitres, les petits dessins et tout, je trouve que la maison d'édition a fait un beau travail sur ce livre.

Sinon l'écriture est très fluide, le roman se dévore très vite et j'espère d'ailleurs secrètement que ça ne sera pas un one-shot car la fin reste assez ouverte. 



En bref, une très bonne lecture que ce roman, j'ai aimé l'ambiance, j'ai aimé l'enquête, j'ai aimé découvrir l'art divinatoire. Pratiquement que des bons points, un livre magnifiquement travaillé, j'en ai pris plein les yeux et je n'attends qu'une chose c'est de revivre d'autres aventures avec ces personnages.

lundi 24 avril 2017

C'est Lundi que lisez vous ? [36]







Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person's Journey Through a World of Books et repris par Galleane.
J'ai décidé de faire ce C'est Lundi toutes les 2 semaines, ne lisant pas à profusion, je pense qu'il sera plus fourni si je le publie tout les 15 jours.
 
Il faut répondre à trois questions chaque Lundi :

1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?

2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?

 3. Que vais-je lire ensuite ?






Ce que j'ai lu les 2 semaines passées :



Couverture Mauvais filsCouverture Zombillénium, tome 1 : Gretchen Couverture Zombillénium, tome 2 : Ressources Humaines Couverture Zombillénium, tome 3 : Control freaks Couverture City Hall, tome 5 Couverture City Hall, tome 6 Couverture City Hall, tome 7 Couverture Quelques pas de plus Couverture Le secret de la dame en rouge Couverture Détective sur cour



Beau bilan pour ma part pour ces deux semaines et des lectures très différentes les unes des autres.

Courte lecture avec Mauvais fils de Raphaële Frier, un roman qui aborde la question de l'homosexualité et du rejet. 

J'ai lu d'une traite les 3 tomes de Zombillénium d'Arthur de Pins, des dessins magnifiques, de l'humour, j'ai adoré cette BD et j'ai hâte d'avoir la suite.

Encore dans le registre BD/manga, j'ai fini la saga City hall de Rémi Guérin et Guillaume Lapeyre. Une belle conclusion, prévisible depuis un certain temps mais agréable.

Un roman que j'attendais de lire depuis un petit bout de temps, Quelques pas de plus d'Agnès Marot. Une belle aventure entre deux sœurs prêtes à tout pour trouver un remède.

J'ai enchaîné direct avec Le secret de la dame en rouge de Beatrice Bottet, ambiance enquête policière, divination et le Paris du 19e siècle, tout ce que j'aime.

Et ce matin je viens tout juste de finir Détective sur cour de Romain Slocombe, un petit roman qui s'inspire de mon film préféré d'Hitchcock : Fenêtre sur cour.




Mes chroniques des 2 semaines passées :



Couverture DanMachi : La légende des Familias, tome 3
DanMachi

Couverture Quelques pas de plus
Quelques pas de plus




Ce que je lis en ce moment :




Couverture Peter Pan (roman)

Peter Pan


James Matthew Barrie





Peter Pan enlève Wendy et ses frères. Il les conduit au Pays Imaginaire où il règne en maître sur les enfants abandonnés. La lutte contre le Capitaine Crochet est sans merci. La jalousie de la fée Clochette est sans pitié pour Wendy... Et le dévouement de Wendy pour les enfants sans mère est sans limite.







Ce que je vais lire ensuite ?


Couverture Un palais d'épines et de roses, tome 1

mercredi 19 avril 2017

Quelques pas de plus

Couverture Quelques pas de plus


Auteur : Agnès Marot
Éditeur : Scrineo
Parution : 6 avril 2017
Pages : 352
Prix : 16.90 €
Genre : Jeunesse, Fantastique
Public : à partir de 13 ans





Synopsis




Sora vient d'apprendre qu'elle doit passer le reste de sa vie à béquilles. Son quotidien se résumera désormais aux cours au lycée et aux séances de kiné. Elle pourrait s'y faire si Kay, la grande sœur qui l'a quasiment élevée, tenait le coup ; mais cette dernière, qui a toujours été la plus forte des deux, est en pleine descente aux enfers. Alors Sora décide de prendre les choses en main et d'enfiler la cape de ces super-héros qu'elle aime tant. Objectif : changer sa vie. Son meilleur atout : l'héritage navajo laissé par sa mère. Un ancien pouvoir de guérison qui pourrait les sauver, elle et sa sœur
Le problème, c'est qu'elles ne sont pas les seules à le chercher… et que leur rival est prêt à les suivre au bout du monde pour parvenir à ses fins.




Mon avis





Je tiens d'abord à remercier les éditions Scrineo pour cette lecture. Agnès Marot, je l'ai découverte grâce à son livre I.R.L (dont je n'ai toujours pas fait la chronique, honte à moi). J'avais aimé sa plume, le thème qu'elle abordait et j'ai commencé à la suivre sur Twitter où j'ai appris à mieux la connaître. C'était donc avec impatience que j'attendais son nouveau roman et grâce à Scrineo, j'ai pu étancher ma soif de lecture. 


J'ai beaucoup aimé ma lecture, Agnès Marot nous transporte dans une culture indienne : la culture Navajo, dont je ne connaissais rien et qui m'a fait rêver. Et est-ce qu'on peut juste s'attarder sur cette sublime couverture ! Les couleurs, les dessins c'est magnifique ! 


Suite à une blessure, la jeune Sora apprend qu'elle ne pourra plus marcher comme avant et qu'elle devra vivre continuellement avec cette douleur qui l'épuise un peu plus chaque jour. Vivant seule avec sa grande sœur, Kay, elle tente de vivre normalement entre séances de kiné et persécutions à l'école de la part de Marc, un de ses camarades. 
Mais le jour où Kay semble rongée par un mal inconnu, Sora n'hésite pas une minute, elle fera tout pour la sauver, quitte à partir en Amérique avec ses béquilles pour tenter de retrouver l'héritage de leur mère, un sort de guérison Navajo. Malheureusement Marc semble lui aussi très intéressé par ce sort et une course contre la montre s'enclenche. 



Dès le premier chapitre, le ton est donné, on est lancé dans l'action direct. On ne sait pas trop de quoi il en retourne mais il faut fuir et on se questionnera plus tard. On oscille entre des moments d'action intenses et des flash-backs qui nous éclairent sur les différentes questions que l'on se pose durant notre lecture. 

Quand j'ai lu le résumé, je ne savais pas trop comment allait être abordé le handicap de Sora, s'il allait prendre toute la place dans l'histoire ou pas. Force est de constater que Agnès Marot nous décrit parfaitement la douleur et l'état d'esprit dans lequel on peut être dans ce genre de cas. Le handicap de Sora ne prend pas toute la place dans le roman. Il est toujours là, on ne l'oublie pas mais on se concentre sur l'objectif : sauver Kay, ce qui à mon avis résume parfaitement la vie de Sora : la douleur est là, elle ne s'en va pas mais Sora décide qu'elle ne dirigera pas sa vie pour autant. 
Une belle leçon de vie à mon sens. 

Je m'arrête un peu sur leur road trip en Amérique, j'en ai eu plein les yeux ! Sans connaître la région, les descriptions de l'auteur m'ont fait rêver et donné envie d'y aller. Je m'imaginais au milieu des rochers ogres, devant ces étendues désertiques....Et tout ce que j'ai appris sur la culture indienne, plus précisément la culture Navajo, m'a donné envie d'en savoir plus. 



Le personnage de Sora m'a beaucoup plu même si parfois j'étais vraiment énervée par certains de ses comportements. Bien sûr on a de la peine pour ce qui lui arrive mais on ressent plus de l'admiration que de la pitié à son égard. Comme je le disais précédemment, elle décide très vite que ce ne sera pas la douleur qui dictera sa vie. Et qu'elle se débrouillera autrement pour se déplacer dans la maison par exemple... 

Le personnage de Kay est assez sympathique, elle ferait tout pour sa sœur et réciproquement. On ressent très bien le lien fort qui les unit. Grâce aux flash-backs, on en apprend plus sur leur passé et on comprend d'autant mieux leur amour inconditionnel l'une envers l'autre. 

Le personnage de Marc est peut être celui que j'ai le moins cerné, j'ai été totalement perdue au début de l'histoire par ses réactions et c'est normal puisque je n'avais pas toutes les cartes en main pour comprendre. Mais toutefois je n'arrêtais pas de me dire "Mais pourquoi lui ??" 
En tout cas, il joue très bien son rôle de méchant et est très antipathique. 



En bref, j'ai adoré ma lecture, j'ai appris énormément de choses, j'ai beaucoup voyagé en lisant et j'ai adoré suivre ces deux sœurs dans leur aventure, à la recherche d'un remède mythique sur des terres ancestrales.

mercredi 12 avril 2017

DanMachi : La légende des Familias, tome 3

Couverture DanMachi : La légende des Familias, tome 3




Auteur : Fujino Omori
Éditeur : Ofelbe
Parution : 19 janvier 2017
Pages : 256
Prix : 12.99 €
Genre : Fantasy
Public : à partir de 14 ans





Synopsis



Après que Bell a fui la Princesse à l'épée à de multiples reprises, celle-ci lui propose finalement, à sa grande surprise, de l'aider à parfaire ses techniques de combat.
De son côté, Freya, la déesse de la Beauté, semble de plus en plus obnubilée par l'évolution du jeune aventurier. Désirant à tout prix le voir briller, elle décide de le mettre à l'épreuve en le confrontant au plus grand obstacle à sa progression : le Minotaure !
Bien que terrifié, le garçon sent pour la première fois un désir ardent monter en lui, celui d'être un héros !




Mon avis




Voilà une sortie que j'attendais avec impatience. Attention ! Ceci est un tome 3, donc si vous ne connaissez pas cette saga, je vous engage à lire ma chronique du tome 1 et même du tome 2 pour vous faire une idée. Je tiens à remercier les éditions Ofelbe pour m'avoir envoyé ce tome.



Je disais donc, j'attendais la suite des aventures de Bell avec impatience et pour cause car ce tome 3 marque la fin d'un premier cycle de la saga. Et qui dis fin de cycle, dis grosse révélation ou du moins gros changement ! 
Sur ce point là, je n'ai pas été déçue, même si l'action a pris son temps pour démarrer, une fois mise en branle, ça été un florilège d'événements. 



Après avoir sorti Lili d'un mauvais pas, Bell compte reprendre sa vie quotidienne. Aidé par celle-ci qui devient sa porteuse attitrée, il compte s'améliorer encore plus pour atteindre son objectif, à savoir atteindre le même niveau qu'Aiz dite la princesse à l'épée. Sa progression est spectaculaire et commence à intéresser certaines personnes, d'abord Aiz elle même, qui décide d'entraîner Bell afin de percer son mystère. Mais aussi et surtout la déesse Freya, qui voue une réelle obsession pour le jeune garçon. Afin de voir briller encore plus la "lumière" du jeune homme, elle va le confronter à sa plus grande peur.... le minotaure qui l'avait attaqué au début de sa carrière d'aventurier.... 



Ça été un plaisir de retrouver mes personnages fétiches. Bell égal à lui même, reste naturel et naïf mais toujours autant déterminé et généreux. 

Petit bémol pour ma part, l'absence des déesses dans ce roman, elles sont peu présentes dans l'histoire, on croise un peu Freya et Hestia mais c'est tout. Alors je vous l'accorde, on se concentre beaucoup sur Bell et son entrainement avec Aiz, du coup les déesses n'ont pas vraiment de rôle à jouer là dedans. Mais j'aurais aimé voir Loki ou Héphaïstos, pour voir les interactions entre eux et en connaître plus sur Souma par exemple. Dieu que l'on a rencontré dans le tome 2 et qui a lancé une intrigue très intéressante.



L'écriture reste toujours aussi agréable, Fujino Omori développe à son rythme son monde, on en apprend toujours un peu plus sur les aventuriers, leur système de fonctionnement, les armes... On en apprend moins par contre sur le Donjon, on reste dans les sentiers connus, je pense qu'on en saura plus dans les prochains tomes. 



En bref, encore une fois ce tome a été trop court pour moi, la fin annonce un second cycle détonnant ! J'ai hâte d'avoir la suite. Cette Light novel est vraiment celle que je préfère chez les éditions Ofelbe. 

lundi 10 avril 2017

C'est Lundi que lisez vous ? [35]


Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person's Journey Through a World of Books et repris par Galleane.
J'ai décidé de faire ce C'est Lundi toutes les 2 semaines, ne lisant pas à profusion, je pense qu'il sera plus fourni si je le publie tout les 15 jours.
 
Il faut répondre à trois questions chaque Lundi :

1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?

2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?

 3. Que vais-je lire ensuite ?





Ce que j'ai lu les 2 semaines passées :


Couverture Mauvais Genre Couverture Les filles bien ne tombent pas amoureuses des mauvais garçons Couverture Les amateurs Couverture DanMachi : La légende des Familias, tome 3


Petit bilan des 2 semaines passées, je pense être à la limite de la panne de lecture, et ça, ça m'attriste énormément. De plus j'étais en arrêt, j'aurais pu enchaîner les lectures mais non...

J'ai quand même lu quelques livres, en commençant par la BD Mauvais genre de Chloé Cruchaudet, Fabrice Virgili et Danièle Voldman. Tiré du roman La garçonne et l'assassin et surtout tiré d'une histoire vraie d’un déserteur obligé de se travestir pour échapper à la prison et qui finit par prendre goût au fait d’être une femme. 

Ensuite quelque chose de plus léger avec Les filles bien ne tombent pas amoureuse des mauvais garçons d'Emily Blaine. D'habitude j'aime beaucoup lire ses livres mais celui-ci je l'ai trouvé en deçà des autres.

Gros coup de cœur pour Les amateurs de Sara Shepard, j'adore cette autrice et l'ambiance qu'elle a su insuffler dans ses romans.

Et je finis avec le tome 3 de Dan Machi de Fujino Omori, un peu moins spectaculaire que les deux précédents mais on clôture bien le premier cycle de cette saga.






Mes chroniques des 2 semaines passées :




Couverture Les disparues de Pumplestone
Les disparues...


Défi avril PKJ


Couverture Les amateurs
Les amateurs




Ce que je lis en ce moment :





Couverture Quelques pas de plusQuelques pas de plus


Agnès Marot




Sora vient d'apprendre qu'elle doit passer le reste de sa vie à béquilles. Son quotidien se résumera désormais aux cours au lycée et aux séances de kiné. Elle pourrait s'y faire si Kay, la grande soeur qui l'a quasiment élevée, tenait le coup ; mais cette dernière, qui a toujours été la plus forte des deux, est en pleine descente aux enfers. Alors Sora décide de prendre les choses en main et d'enfiler la cape de ces superhéros qu'elle aime tant. Objectif : changer sa vie. Son meilleur atout : l'héritage navajo laissé par sa mère. Un ancien pouvoir de guérison qui pourrait les sauver, elle et sa soeur. 
Le problème, c'est qu'elles ne sont pas les seules à le chercher… et que leur rival est prêt à les suivre au bout du onde pour parvenir à ses fins.






Ce que je vais lire ensuite ?



Couverture The Curse, tome 1

mercredi 5 avril 2017

Les amateurs, tome 1

Couverture Les amateurs


Auteur : Sara Shepard
Éditeur : Pocket Jeunesse
Parution : 16 mars 2017
Pages : 413
Prix : 16.90 €
Genre : Jeunesse, Policier
Public : à partir de 15 ans





Synopsis


On n'est jamais mieux servi que par soi-même...
Quand, sur son site préféré de crimes non élucidés, Seneca découvre un message concernant la disparition d'Helena Kelly, elle décide de rouvrir l'enquête. Avec Maddy, une autre membre du forum, elle se rend à a Dexby, dans le Connecticut, afin de reprendre les recherches. Mais rien ne se passe comme prévu : Maddy est bien différente de la jeune fille rencontrée sur le Web et Aerin, la soeur de la victime, se montre très peu coopérative...





Mon avis

 


Cette chronique, je l'écris à chaud, puisqu'il y a juste quelques minutes, je viens de finir Les amateurs. Et c'est plus fort que moi, il faut que j'en parle ! Mon dieu, cette fin ! Cela va être dur d'attendre le tome 2 pour Novembre. 



Il faut savoir que je suis une grande fan de Sara Shepard, j'ai lu Les menteuses ou Pretty Little Liars pour ceux qui connaissent, The lying game, Les perfectionnistes... En fait, tous ses livres publiés en France. C'est donc avec joie que je vois la publication d'une nouvelle saga de l'autrice et donc c'est encore avec joie que je me suis jetée dessus. 



Il y a 5 ans, disparaissait une jeune fille, Helena Kelly; sa jeune sœur, ses parents, ses amis, personne ne sait ce qui s'est passé exactement. Fugue ? Enlèvement ? Toutes les hypothèses fusent mais le secret reste entier. Jusqu'au jour où l'on retrouve le corps de la jeune fille dans les bois, tout semble indiquer qu'elle a été assassinée mais le meurtrier ne sera jamais retrouvé. L'affaire est donc classée sans suite et les questions restent sans réponse pour Aerin, la jeune sœur d'Helena. C'est pour cela qu'elle lance un appel sur le site Classé sans suite, un site internet où les affaires non résolues sont réunies et où des enquêteurs amateurs se penchent dessus.


C'est comme cela que Seneca, une adepte du site, aidée par Maddy, une autre membre, décident de se lancer dans l'enquête. Très vite rejointes par Brett, un autre membre de Classé sans suite et de Madison, la sœur de Maddy, le petit groupe n'hésite pas à remuer le passé. Mais entre surprises, menaces et témoins réticents, il s'avère qu'il est plus facile d'enquêter derrière son écran plutôt que sur place.... 


Quelle joie de se lancer dans une enquête, si vous avez lu ma chronique d'Inaccessibles parue dernièrement, vous saurez que j'affectionne énormément cette ambiance, enquête avec faux semblants où chacun a des secrets à cacher et qui nous emmène vers de fausses pistes. On reconnaîtra parfaitement la patte de l'autrice, elle excelle dans l'art des secrets. Et pourtant on pourrait se dire, elle refait les mêmes choses, ça devient lassant.  Hé bien, en aucun cas ! Je me suis lancée dans l'histoire et j'ai été absorbée totalement, comme toujours, je faisais mes propres hypothèses et j'ai été contente de trouver une déduction avant les personnages (petite victoire personnelle). 


Les personnages, bien que différents niveau caractères, se complètent totalement. Seneca a une forte capacité de déduction, elle est très intelligente mais aussi très fragile. Maddy est plein de bonne volonté et le duo marche très bien, chacune reprenant et ajoutant des éléments aux déductions de l'autre.

Brett m'a un peu déstabilisé au début, je ne savais pas quoi penser de lui mais au final, il m'a bien plu, notamment dans ses réflexions.
Madison est la touche superficielle et tête brûlée de l'équipe, elle est partante pour tous les coups et pousse souvent les autres à l'action.
Aerin, bien que déboussolée et paumée, va se révéler être quelqu'un de fort et de déterminé.

Cette espèce de club des cinq amateurs m'a beaucoup plu, même si leur avancée vient parfois de la chance, ils progressent vraiment dans l'enquête. J'ai aimé les suivre et je me suis vraiment attachée à chacun d'entre eux. 



En bref, je suis sortie de ma lecture avec cette impression : J'ai adoré ! Les enquêtes c'est vraiment le genre que j'affectionne le plus dans les romans. Avec cette ambiance adolescent, l'histoire est plus légère et moins morbide. Et cette fin ! Mon dieu je n'ai pas arrêté de dire "nan ! mais nan ", j'ai été scotchée et totalement désemparée de ne pas avoir la suite sous la main.