jeudi 4 mai 2017

Détective sur cour

Couverture Détective sur cour


Auteur : Romain Slocombe
Éditeur : Editions Syros
Collection : Souris noire
Parution : 2012
Pages : 122
Prix : 6.35 €
Genre : Jeunesse, Policier
Public : à partir de 10 ans





Synopsis




A la suite d'une chute spectaculaire lors d'une compétition d'alpinisme, Karima se retrouve les deux jambes et le bras droit dans le plâtre. La voilà coincée sur un fauteuil roulant dans l'appartement qu'elle habite avec sa mère et son frère, au huitième étage d'un immeuble de cité. Pour la distraire, son kiné lui offre une paire de jumelles en référence au film d' Hitchcock Fenêtre sur cour. Il ne croit pas si bien dire... Karima se met à scruter l'immeuble d'en face et se prend très vite au jeu.



Mon avis



Hello you ! Petite lecture que je te présente aujourd'hui, il s'agit de Détective sur cour de Romain Slocombe. Si tu es fan des films Hitchcock comme moi, tu verras la petite référence au film Fenêtre sur cour dans le titre et pas seulement ! 



Comme pour le film, notre héros, ici une héroïne, Karima se retrouve bloquée sur un fauteuil roulant après un accident d'alpinisme. Contrainte de rester cloîtrée chez elle, elle n'a pour distraction que les visites rares de ses amis après les cours et celle de son kiné. Soucieux de la sortir de la torpeur dans laquelle elle commence à s'enfoncer, il lui offre une paire de jumelles pour "espionner" ses voisins comme dans le film d'Alfred Hitchcock. Karima se doute bien qu'elle ne découvrira pas un meurtre en scrutant ses voisins comme dans le film mais qui sait....
Tout le monde a ses petits secrets... 



Alors ce livre est destiné à un jeune public, c'est la raison pour laquelle, il est si court et que l'histoire est facile à aborder. L'histoire est bien ficelée et se passe à notre époque, ce qui permet aux lecteurs de s'identifier facilement. L'intrigue bien qu'un peu simplette, les coïncidences qui font avancer l'enquête sont légion, reste un bon divertissement pour un jeune public.
Avec une belle morale à la fin pour finaliser l'histoire. 
La référence au film Fenêtre sur cour est quelque chose que j'ai beaucoup aimé, j'aime retrouver des références comme ça, sans pour autant copier l'histoire et c'est un bel hommage.



Les personnages ne sont pas assez travaillés pour que l'on puisse vraiment s'y attacher; néanmoins, Karima est une bonne héroïne: malgré sa peur, elle continue son enquête et n'hésite pas à se sacrifier.
Quant aux autres personnages, ce sont vraiment des personnages secondaires, je ne pourrais pas en dire plus car pas assez développés.

Le méchant reste quand même assez distant puisqu'il y a justement cette barrière avec les jumelles et donc peu d’interactions entre les personnages. 



J'aurais aimé plus d'enquête par contre, mon goût pour les intrigues ne se lasse jamais de faire des hypothèses. Mais là encore, public jeune, donc il n'est pas nécessaire de partir sur de trop nombreuses fausses pistes, au risque de l'embrouiller. 

En bref, un bon roman policier pour sa catégorie d'âge, même si je n'aime pas trop cataloguer. L'histoire est bien écrite, les personnages pas assez développés à mon goût mais cela ne gâche en rien la lecture.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire