samedi 11 novembre 2017

Agatha Raisin enquête, tome 07 : A la claire fontaine



Couverture Agatha Raisin enquête, tome 07 : A la claire fontaine



Auteur : M.C Beaton
Editeur : Albin Michel
Parution : 2 novembre 2017
Pages : 288
Prix : 14.00 €
Genre : Policier
Public : Adulte






Synopsis



Ancombe, paisible petit village, possède une source d'eau douce réputée pour ses bienfaits. Mais l'arrivée d'une société qui veut l'exploiter échauffe les esprits et divise les habitants : s'enrichir ou renoncer à la paix ? Lorsque Robert Struthers, le président du conseil municipal, est retrouvé assassiné, l'affaire prend une sale tournure. Pour y voir plus clair, Agatha Raisin décide d'aller à la source et se fait embaucher par la société...


 

 

Mon avis




Je tiens à remercier tout d'abord les éditions Albin Michel pour cet envoi. J'avais hâte de découvrir Agatha Raisin.
Cela faisait un moment que je voyais passer cette saga et elle m’intriguait pas mal: une enquête policière typiquement anglaise, je ne pouvais qu'aimer. J'ai d'abord découvert Agatha à la télé pour une fois. La série est passée sur France 3 il y a quelques mois.
Je n'ai pas lu les tomes précédents mais avec ce que je savais déjà via la série, je n'étais pas perdue et j'ai pu lire tranquillement cette histoire. 



Pour ceux qui ne connaissent pas, Agatha Raisin est une quinquagénaire londonienne qui a décidé de vivre paisiblement à Carsely, un petit village tranquille. Elle sera confrontée très vite à plusieurs meurtres (voir les tomes précédents) et décidera d'enquêter.

Dans ce tome-ci, alors qu'elle allait chercher de l'eau à la célèbre source d'Ancombe, Agatha tombe sur un cadavre. Il s'agit de Robert Struthers, président du conseil municipal qui, justement, devait donner sa décision sur la commercialisation de la source d'Ancombe. Il semblerait que les membres du conseil soient en conflit sur le sujet.
Entraînée malgré elle dans cette enquête, Agatha décide de travailler pour la société candidate pour la commercialisation. 



J'ai vraiment une passion pour les enquêtes anglaises, elles sont toujours accompagnées de cet humour britannique que j'affectionne. Le genre un peu coincée et caustique qui est caractéristique de l'humour anglais. Les répliques fusent et on se régale.

L'enquête en elle-même était passionnante, j'ai cherché le coupable inlassablement et j'ai vraiment eu des doutes sur l'identité du tueur à la toute fin. On a beaucoup de suspects en lisse et je me suis parfois embrouillée avec les personnages, je ne savais plus qui était pour ou contre le commerce de l'eau. Heureusement l'auteure nous fait régulièrement des petits rappels discrets pour que l'on s'y retrouve.
Les rumeurs et autres secrets sont au rendez-vous et c'est qu'on aime dans les petits village comme Carsely ou Ancombe. 



Comme j'avais vu la série, j'ai tout de suite mis un visage sur le personnage d'Agatha, elle n'est peut-être pas exactement comme l'actrice de la série mais tant pis, c'était mon point de repère.
J'ai trouvé Agatha vraiment sympa, elle est drôle et perspicace.
Dans ce tome-ci, elle est en plein désarroi, sa relation avec James est au plus mal et elle ne sait comment se sortir de sa torpeur. Du coup, je pense que son dynamisme n'est pas au meilleur de sa forme et qu'il faudrait que je lise les autres tomes pour encore plus l'apprécier.

Le personnage de James est moins sympathique à mes yeux, il se permet certains jugement sans preuves et ça, je n'aime pas du tout. Malgré tout, il reste très attaché à Agatha et ne sait pas vraiment comment se comporter avec elle.

On voit bien que les deux enquêteurs amateurs, quand ils travaillent ensemble, fonctionnent à merveille. Il suffit de peu pour que le duo se reforme et casse la baraque. 



En bref, j'ai aimé cette lecture, une héroïne britannique et des meurtres, ça c'est ma came et je lirais volontiers les autres tomes. Je vais de ce pas rattraper mes lectures en retard.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire