lundi 25 mars 2019

Vox

Couverture Vox




Auteur : Christina Dalcher
Éditeur : Nil
Parution : 7 Mars 2019
Pages : 432
Prix : 22 €
Genre : Dystopie, Science-fiction
Public : à partir de 15 ans







Synopsis



Jean McClellan est docteure en neurosciences. Elle a passé sa vie dans un laboratoire de recherches, loin des mouvements protestataires qui ont enflammé son pays. Mais, désormais, même si elle le voulait, impossible de s’exprimer : comme toutes les femmes, elle est condamnée à un silence forcé, limitée à un quota de 100 mots par jour. En effet, le nouveau gouvernement en place, constitué d’un groupe fondamentaliste, a décidé d’abattre la figure de la femme moderne. Pourtant, quand le frère du Président fait une attaque, Jean est appelée à la rescousse. La récompense ? La possibilité de s’affranchir – et sa fille avec elle – de son quota de mots. Mais ce qu’elle va découvrir alors qu’elle recouvre la parole pourrait bien la laisser définitivement sans voix…






Mon avis







Vous avez sûrement vu cette vidéo passée sur twitter ou sur les autres réseaux sociaux et vous vous êtes sûrement dit comme moi "Mais qu'est ce que c'est ce truc !". Et j'ai su direct qu'il fallait que je lise à tout prix ce livre, je savais que je n'allais pas forcément passer un agréable moment cocooning, que j'allais être en colère et révoltée à certains moments mais c'était important pour moi de le lire. 

Et je ne regrette pas du tout, il a tellement résonné en moi. Même si j'ai trouvé la fin un peu trop happy end pour moi, je le conseille maintenant partout et à tout le monde.



L'histoire c'est quoi ? Depuis 1 an les femmes ne peuvent prononcer que 100 mots par jour, elles ne peuvent plus travailler, ne peuvent plus avoir leur propre argent, ni sortir du pays. Le docteur Jean McClellan est dans ce cas et ne cesse de repenser à cette situation, comment en sont-ils venus à toutes ses restrictions ? Elle se remet en question et notamment sur sa passivité quand elle était jeune et qu'il y avait déjà des signes avant-coureur.

Mais un jour, il lui est donné l'opportunité par le gouvernement de reparler librement ainsi que reprendre ses recherches. Mais Jean sait bien qu'il se trame quelque chose derrière tout ça. Et si elle les aidait à faire encore pire ?



Clairement ce livre m'a beaucoup révoltée, en tant que femme voir ses droits bafoués, restreints et être oppressée, ne peut clairement pas laisser indifférent. Mais au delà de ce sentiment de colère, ce roman nous fait aussi réfléchir. Est ce que moi je suis impliquée ou est ce que je me contente de laisser faire ? Ce monde est tellement proche du notre, qu'on se dit que ça pourrait arriver si facilement sans que l'on s'en rende compte.
Voir ses femmes se reprendre en main et se révolter, m'a vraiment fait du bien. C'était inspirant.

L'intrigue en elle même, est plutôt bien montée, à part la fin qui pour moi a été trop facile et trop happy-end mais cela ne gâche en rien le message et l'histoire de ce roman.



Les personnages, bon ça va pas être une surprise mais beaucoup m'ont rendu folle, mention spécial au fils de Jean. A chaque fois qu'il ouvrait la bouche, j'avais envie de jeter mon bouquin à travers de la pièce.
Mais d'autres m'ont beaucoup touchée, la plus grande partie étant des femmes. Jean est la femme type, elle n'est pas forcément activiste mais ne peut pas rester dans cette situation.



En bref, lisez -le ! Non sans rigoler, ce livre est vraiment un petit bijou à mettre dans toutes les mains. C'est inspirant, révoltant, j'ai beaucoup aimé cette lecture.

6 commentaires:

  1. Franchement, le petit "teaser" et ton avis donnent beaucoup trop envie !

    RépondreSupprimer
  2. Ce livre me fait vraiment envie, j'ai hâte de le lire !!

    RépondreSupprimer
  3. Ce roman a l'air fantastique et en même j'avais peur d'être déçue, mais tu es la seconde chronique positive que je vois dessus. J'ai encore plus hâte de le lire maintenant !

    RépondreSupprimer
  4. Je suis passée complétement à côté de la promo du roman : je ne l'ai vu qu'une seule fois ailleurs !
    Je le découvre donc ici, et baaaaaah : il a l'air trop bien !!!

    RépondreSupprimer
  5. Ça me fait penser à La Servante Écarlate dans le thème de l'oppression des femmes, il faudrait vraiment que je lise ces deux livres. Vox me fait particulièrement envie, je suis intriguée de savoir comment fonctionne cette dictature de la parole et des libertés pour la femme.

    RépondreSupprimer
  6. Quand j'ai lu pour la première fois le résume je me suis dis mais qu'est-ce-que c'est que ce bordel. Mais en fait j'ai besoin de lire ce livre tellement le sujet est aberrant. C'est sur que je vais vouloir hurler pendant cette lecture !

    RépondreSupprimer