samedi 17 juin 2017

Un bébé à livrer

Couverture Un bébé à livrer 

Auteur : Benjamin Renner
Editeur : Vraoum
Parution : 2015
Pages : 290
Prix : 29 €
Genre : BD, Humour
Public : Tout public




Synopsis



 Quand trois animaux à l'intellect limité écopent d'une mission, généralement, c'est mal parti. Mais quand ces trois-là - le canard, le lapin et le cochon - doivent livrer un bébé à ses parents, on frôle la catastrophe. La cigogne s'étant cassé une aile, voilà nos trois nounous improvisées en route pour Avignon. Oui, mais au fait, où est-ce ? Les trois compères inventent quantités de stratagèmes pour aller plus vite, s'échapper des nombreux pétrins dans lesquels ils se sont fourrés et aider au passage une famille de tarsiers à rejoindre les Philippines.




Mon avis



Comme moi, la plupart d'entre vous, ont découvert Benjamin Renner grâce à la BD Le grand méchant renard, qui  avait reçu le prix jeunesse d’Angoulême en 2016. Mais saviez vous qu'en 2011, il avait sorti une autre BD tout aussi hilarante avec cette fois-ci, un cochon, un lapin et un canard ?
Et bien maintenant c'est chose faite ! Laissez moi vous présentez "Un bébé à livrer".


Quand La cigogne qui livre normalement les bébés se casse une aile et est donc obligé de confier son "colis" aux pires animaux qui soit, le lapin et le canard, on sait déjà que la mission ne sera pas une partie de plaisir... Ou plutôt si ça sera une franche rigolade, heureusement que le cochon est là pour veiller malgré lui sur les deux empotés.


A partir de ce moment là, on part dans une aventure épique, on se paie une bonne tranche de rigolades avec l'humour que nous sert Benjamin Renner. Les dessins ne changent pas comparé Au grand méchant renard, ils sont simples, épurés sans chichi. C'est simple et ça fonctionne ! Les pages se tournent à une vitesse folle.



Capture d’écran 2016-11-22 à 11.01.29.png


Les gags et les situations désastreuses s’enchaînent sans s'arrêter et arrivé à la fin on en redemande. On plaint parfois ce pauvre cochon qui est le seul à avoir la tête sur les épaules mais on attend aussi avec un plaisir sadique les nouvelles bourdes que vont nous créer le lapin et le canard.
J'avais l'impression de voir un film comme La 7e compagnie, celui où tu as l'impression de te frapper le front avec ta main tout les 30 secondes face aux réflexions des deux compères.


En bref, j'ai très peu de choses à dire sur cette BD à part LISEZ-LA ! Si vous voulez passer un bon moment à lire et à rigoler, cette BD est faite pour vous !
Pour info Le grand méchant renard sortira au cinéma prochainement !




Aucun commentaire:

Publier un commentaire