lundi 25 janvier 2016

The Mortal Instruments, tome 1 : La Cité des Ténèbres

Couverture La Cité des Ténèbres, tome 1 : La Coupe mortelle / The Mortal Instruments, tome 1 : La Cité des Ténèbres 


Auteur : Cassandra Clare
Éditeur : Pocket Jeunesse
Parution : 2008
Pages : 571
Genre : Jeunesse, Fantastique
Age : à partir de 13 ans 


Synopsis

 

Clary n'en croit pas ses yeux. Elle vient de voir le plus beau garçon de la soirée commettre un meurtre. Et détail terrifiant: le corps de la victime a disparu d'un seul coup!

Mais le pire reste à venir...Sa mère a été kidnappée par d'étranges créatures et l'appartement complètement dévasté.

Sans le savoir, Clary a pénétré dans une guerre invisible entre d'antiques forces démoniaques et la société secrète des chasseurs d'ombres... Une guerre dans laquelle elle a un rôle fatal à jouer.


Mon avis 



A l'occasion de la sortie de la série Shadow Hunter tirée de la sage The Mortal Instruments, j'ai enfin pris mon courage à deux mains et dépoussiéré le tome 1 de ma PAL. Cette sage me faisait envie depuis longtemps mais le manque de temps et l'arrivée de nouveaux livres repoussaient à chaque fois ma lecture. Et c'est grâce à Audrey du blog le coin d'Audrey, qui m'a proposé une lecture commune, que je me suis enfin lancée dans l'aventure de Clary et des chasseurs d'ombres.


Quelle est l'histoire ? Et bien c'est l'histoire de Clary adolescente vivant seule avec sa mère, orpheline de père, qui lors d'une soirée en boite avec son meilleur ami Simon, assiste au meurtre d'un jeune homme par un autre ! Fait encore plus étrange elle est la seule à l'avoir vu et les protagonistes semblent s'être envolés. 
Si seulement l'histoire s'arrêtait là, non, sa mère se fait enlever et Clary se fait attaquer par une espèce de monstre et est secouru par le beau Jace, un chasseur d'ombres. 
Clary apprends alors qu'elle n'est pas une humaine comme les autres, sa mère était une chasseuse d'ombres, pourchassant et tuant des démons. Pour la retrouver, Clary doit s'allier à Jace, Alec et Isabelle et affronter le redouté Valentin....


Les mondes magiques c'est ma came, j'adore l'univers des magiciens, des créatures mythiques... J'aime moins quand on mélange ça avec le monde angélique, bon il fallait trouver une origine aux pouvoirs des chasseurs d'ombres certes mais je suis pas adepte des anges donc sur ce point ça m'a pas séduite. Mais ne vous y tromper pas j'ai beaucoup aimé le monde que Cassandra Clare nous offre, on entre très rapidement dans l'action en ayant des explications en cours de route, faut s'accrocher pour tout retenir mais au moins le ton est donné, l'histoire va pas traîner en longueur.
J'ai trouvé l'histoire vraiment captivante, et là je n'ai pas pu relâcher ma liseuse avant d'avoir tout lu, à la moitié du roman et se finit vraiment sur une révélation surprenante et frustrante à la fois. La seule réaction possible c'est sauter sur le tome 2 direct ! Je ne m'attendais pas à ça et j'ai été agréablement surprise par les rebondissements du récit.


Au niveau des personnages, je les ais trouvé un brin cliché, J'ai détesté Clary, je dois avoir un problème avec les héroïnes en général vraiment. Je ne l'ai pas trouvé assez affectée par la disparition de sa mère, elle fait tout de suite confiance à Jace et aux chasseurs d'ombres, OK il est canon mais c'est pas une raison pour le suivre n'importe où M.... ! Et j'ai trouvé qu'elle n'était pas très empathique avec son meilleur ami Simon.

Tiens parlons de Simon d'ailleurs, je l'ai trouvé mou dans ce tome 1, pourtant il m'a l'air drôle et spirituel, j'espère vraiment qu'il se démarquera dans les tomes suivants. J'ai d'ailleurs plusieurs théories quand à son avenir.... A voir si j'ai raison,

J'ai bien aimé le trio que forme Jace, Alec et Isabelle, leurs petites joutes verbales m'ont bien amusé. Point bonus pour la franchise inébranlable de Jace, qui fait de lui mon personnage favori du livre, même si à un moment j'ai eu envie de la baffer par son manque de compréhension, je ne peux en dire plus sans spoiler mais ceux qui ont lu la fin, est ce que vous avez ressenti la même chose que moi ? 
J'ai trouvé dommage de ne pas voir plus Alec et Isabelle que j'ai vraiment bien aimé, j'espère comme pour Simon les voir plus dans les tomes à venir.


En clair ce livre n'est pas un coup de cœur mais une très bon début de saga, je suis d'ailleurs en pleine lecture du tome 2 ^^
Et vous l'avez-vous lu ? Quand avez vous pensé ?

C'est Lundi que lisez vous ? [5]


Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person's Journey Through a World of Books et repris par Galleane.


Il faut répondre à trois questions chaque Lundi :

1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?

2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?

 3. Que vais-je lire ensuite ?


Ce que j'ai lu la semaine passée :

 

Couverture La Cité des Ténèbres, tome 1 : La Coupe mortelle / The Mortal Instruments, tome 1 : La Cité des Ténèbres Couverture Mr Mercedes Couverture Pas mon genre ! 

Deux romans lus cette semaine pour moi de genre totalement différents d'abord le tome 1 de The mortal instruments : la cité des ténèbres de Cassandra Clare que j'ai lu en lecture commune avec le coin d'Audrey. Une lecture que j'ai bien aimé, j'ai été surprise par la fin et j'espère que la suite sera à la hauteur. 

Ensuite j'ai fini Mr Mercedes de Stephen King, un policier vraiment captivant, c'est la deuxième fois que je lis un roman de Stephen King autre qu'horreur et je trouve que ce grandiose auteur s'en sort merveilleusement bien.

Et pour finir le week-end, une petite BD bien sympathique Pas mon genre de Yatuu, une BD qui dénonce les préjugés et les idées fausses que l'on se fait sur les filles. 



Ce que je lis en ce moment :

 

 

Couverture La Cité des Ténèbres, tome 2 : L'Épée mortelle / The Mortal Instruments, tome 2 : La Cité des Cendres The Mortal Instruments, tome 2 : La Cité des Cendres

 Le monde obscur est en émoi depuis le meurtre mystérieux d'un loup-garou survenu devant le Hunter's Moon, l'un des repaires de lycanthropes les plus fréquentés de New York. Du côté des Chasseurs d'Ombres, l'Inquisitrice, une femme insensible et austère, est dépêchée par l'Enclave pour s'emparer de l'Institut: Valentin est de retour et une guerre sanglante se prépare.

Pris dans la tourmente des événements récents, écartelés entre coeur et raison, Clary et Jace se lancent à corps perdu dans la lutte sans merci qui oppose les défenseurs du bien aux forces du mal. Une lutte qui les ménera des souterrains de la Cité Silencieuse aux eaux sombres de l'East River...

 

 

Ce que je vais lire ensuite ?

 Surement le tome 3 ^^


 Couverture La Cité des Ténèbres, tome 3 : Le Miroir mortel / The Mortal Instruments, tome 3 : La Cité de Verre

mercredi 20 janvier 2016

Le grand méchant renard

Couverture Le grand méchant renard

Auteur : Benjamin Renner
Éditeur Delcourt
Collection : Shampoing
Parution : 21 janvier 2015
Pages : 186
Genre : BD, Humour  
Age : à tout âge !



Synopsis


Un renard chétif tente de se faire une place de prédateur face à un lapin idiot, un cochon jardinier, un chien paresseux et une poule caractérielle. Il a trouvé une stratégie : il compte voler des œufs, élever les poussins, les effrayer et les manger.



Mon avis


Hier en regardant sur Twitter qui avait gagné le Prix BDFnac 2016, j'étais trop contente, ma BD coup de coeur 2015 avait remporté le prix ! C'est l'occasion pour moi de parler de cette BD que je n'avais pas encore chroniqué sur mon blog : il s'agit du grand méchant renard de Benjamin Renner.

Alors de quoi ça parle ? C'est l'histoire d'un renard qui en a marre de manger que des navets et qui aimerait bien croquer une ou deux poules dans la ferme d'à côté. Oui mais voilà le problème c'est que personne n'a peur de lui, ils le prennent tous pour le voisin un peu chiant mais qu'on a pris l'habitude de voir passer tout les jours. Paradoxalement c'est lui qui se fait martyriser par les autres. La poule le frappe, le lapin et le cochon se moque de lui et le chien l'enguirlande s'il met le bazar dans la ferme. Mais un jour, il rencontre le Grand Méchant Loup qui fait peur à tout le monde et qui n'est pas autorisé à entrer dans l'enceinte de la ferme comme on peut le comprendre. Voyant en renard une opportunité de se payer un bon repas, le loup enseigne au renard à être méchant lui dévoile son plan de vol d’œufs...







Cette BD est bourrée d'humour, le renard est pathétiquement drôle dans sa tentative de faire peur et d'être féroce et méchant. Il n'est pas crédible du tout et toutes ses mésaventures le rendent tellement attachant. 

Une fois les œufs volés le plan est simple, attendre l'éclosion, engraisser les poussins et les béqueter. Le plan était pourtant simple, mais c'est sans compter sur notre malheureux renard, qui se retrouve avec des poussins qui le prennent pour leur mère et qui se prennent surtout pour des renards.... Et ils sont tellement mignons quand ils crient "maman !", comment les manger après ça ?!?



J'ai beaucoup aimé cette phase de la BD, Benjamin Renner nous a dessiné un parodie de "papa poule" célibataire qui se veut autoritaire envers ses enfants et qui ne l'est pas du tout. Entre quiproquos, notamment sur la nature des poussins et moments d'émotions, on fond complètement pour cette BD. Avec ses dessins simples et efficaces elle plaira autant aux petits qu'aux grands.
La commencer c'est l'assurance de ne pas la lâcher avant de l'avoir terminer !







mardi 19 janvier 2016

La Passe-miroir, tome 2 : Les disparus du Clairedelune

Couverture La Passe-miroir, tome 2 : Les Disparus du Clairdelune

Auteur : Christelle Dabos
Éditeur Gallimard
Parution : 29 octobre 2015
Pages : 550
Genre : Fantasy, Jeunesse  
Age : à partir de 13 ans 



Synopsis


Fraîchement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépens les haines et les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citacielle. Dans cette situation toujours plus périlleuse, peut-elle seulement compter sur Thorn, son énigmatique fiancé ? Et que signifient les mystérieuses disparitions de personnalités influentes à la cour ?
Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui l'entraînera au-delà des illusions du Pôle, au cœur d'une redoutable vérité. 


Mon avis


Si vous n'avez pas lu le tome 1, passez votre chemin au risque d'être spoiler et allez donc faire un tour ici. 
Après s'être cachée de la cour, Ophélie fait enfin son entrée officielle dans le monde "huppé" de la Citacielle. On commence le tome 2 avec la rencontre entre Ophélie et l'esprit de famille Farouk afin de pouvoir obtenir sa protection.


Si le tome 1 était excellent, le tome 2 l'est encore plus. Après avoir fini le livre, la seule chose que j'arrivais à dire c'est "oh mon dieu, ce livre est génial ! il me faut la suite !!!". J'étais totalement imprégnée par l'histoire, le suspense et les personnages grandioses que j'ai pu rencontrer durant ma lecture.

Quelle joie de retrouver Ophélie dans ce tome 2, obligée de rester cachée dans le tome 1, cette fois-ci, elle est officiellement présentée à la cour et s'expose plus encore aux dangers, parce qu'être la fiancée de l'intendant n'est pas une place sûre. Plus aux faits des mœurs, du protocole et surtout des complots de la cour, notre jeune animiste nous revient plus mature, moins naïve et plus déterminée à s'imposer et ne plus être un objet dans les mains de son fiancé et de sa tante. J'aime la façon dont elle évolue, Christelle Dabos a su faire grandir son héroïne.


On retrouve aussi notre taciturne Thorn dont je me désolais de ne pas assez voir sa frimousse dans le tome 1 et qui revient régulièrement dans ce tome-ci. On en apprends plus sur son passé ainsi que sur sa famille déchue "les chroniqueurs" et c'est un réel plaisir !
Il est toujours aussi déroutant pour Ophélie comme pour nous d'ailleurs avec ses froncements de sourcils, ses paroles... Et confirme sa place dans nos petits cœurs... enfin dans le mien en tout cas.

On retrouve les autres personnages qu'on a aimé découvrir dans le tome 1 même s'ils sont moins présents comme Bérénilde ou la marraine d'Ophélie mais tout aussi attachants. Archibald reste pour moi mon personnage préféré de cette saga par son humour et sa désinvolture.
On découvre aussi de nouveaux personnages ainsi que des personnages secondaires qui s'affirment dans ce second tome. Comme à chaque fois l'auteur nous a dépeint des caractères ou des physiques haut en couleurs ! Malgré la multitude de monde qui gravite autour d'Ophélie, aucun ne se ressemble et c'est là où le génie imaginatif de Christelle Dabos est en oeuvre.

Autre personnage emblématique du tome 2, il s'agit de Farouk, esprit de famille du pôle. Seulement évoqué dans le tome 1, il fait son apparition officielle dans l'intrigue du tome 2. Contrairement à Artémis qui ne se mélange pas avec ses descendants ou très peu, Farouk ne se déplace qu'entouré de sa cour qui répond au moindre de ses caprices. Divinité énigmatique, imprévisible et donc dangereux il est sujet à une perte de mémoire constante. Sa seule obsession c'est son livre que personne n'arrive à lire pas même lui....
Les passages entre Ophélie et lui sont intéressants car on ne sait jamais dans quel état d'esprit Farouk sera et donc l'issue de l'entrevue est incertaine.


Au niveau de l'univers, là où dans le tome 1 on restait essentiellement dans la Citacielle, dans le tome 2 on a un élargissement du périmètre de mouvement d'Ophélie. En effet on sort de la Citacielle et du monde de la cour pour découvrir l'arche du pôle, et ses grands espaces enneigés. Il y a un contraste fort entre le monde artificiel et rempli d'illusions de la Citacielle et le monde brut et naturel du pôle.

On entre aussi dans une phase plus mystique avec les origines de la création des arches et l'histoire des esprits de famille. On en apprends un peu plus sur le pourquoi de la présence de ces esprits de famille, par le biais de "brides" de souvenirs appartenant à Farouk qui coupent le récit. Ces petits indices nous expliquent mais surtout nous donnent l'eau à la bouche sur les mystères de ce qui a provoqué la déchirure.

Christelle Dabos a su intégré parfaitement l'intrigue sur les disparus avec les questionnements que l'on se pose sur les origines des esprits de familles. J'avoue avoir été surprise lors de la révélation, je ne m'attendais pas à ce dénouement là.

On finit sur un suspense oppressant et beaucoup de questions, j'ai beaucoup d’hypothèses qui fourmillent dans ma tête. J'espère avoir des réponses dans le tome 3, en attendant l'attente va être insoutenable !



lundi 18 janvier 2016

C'est Lundi que lisez vous ? [4]



Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person's Journey Through a World of Books et repris par Galleane.


Il faut répondre à trois questions chaque Lundi :

1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?

2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?

 3. Que vais-je lire ensuite ?


Ce que j'ai lu la semaine passée :


Couverture Ashrel, tome 1  : Dragon Couverture Sherlock Holmes & les Vampires de Londres, tome 1 : L'Appel du Sang Couverture Sherlock Holmes & les Vampires de Londres, tome 2 : Morts et Vifs Couverture Le singe de Hartlepool Couverture La Passe-miroir, tome 2 : Les Disparus du Clairdelune

Cette semaine encore une fois beaucoup de BD et un seul livre, c'est affreux je n'est plus assez de temps pour lire et pour faire mes chroniques c'est désolant. Mais en même temps je me suis lancée dans la lecture sur Wattpad et là j'ai creusé ma propre tombe toute seule, j'ai pas assez de livres à lire il faut en plus que je me lance là dedans ^^

On va commencer par les BD, en début de semaine j'ai commencé le tome 1 d'Ashrel : Dragon de Valp auteur de Lock ou des fantômes de Neptune si vous connaissez. Une BD fantasy très mignonne, j'aime beaucoup son coup de crayon. 

Ensuite je suis passée dans un autre registre quoique fantastique aussi, puisqu'il y a des vampires, avec Sherlock Holmes et les vampires de Londres tome 1 et 2 de Sylvain Cordurié, Laci et Axel Gonzalbo. Etant une grande fan du célèbre détective j'ai été déçue par cette BD, j'ai trouvé l'histoire pas très intéressante et l'intelligence de Sherlock pas assez mise en avant. Dommage...

Et pour finir dans les BD, j'ai lu le Singe de Hartlepool de Lupano et Jérémie Moreau, une histoire vraie bien triste qui dénonce les préjugés et la stupidité de l'homme en général. 

Chronique à venir...

Et enfin je passe au roman que j'ai lu, LE seul roman que j'ai lu en fait, il s'agit du tome 2 de la passe-miroir : les disparus du Clairedelune de Christelle Dabos. Un énorme coup de cœur pour moi, je l'ai trouvé meilleur que le tome 1 et l'attente du tome 3 est insupportable !!!!

Chronique à venir... 



Ce que je lis en ce moment :



Couverture La Cité des Ténèbres, tome 1 : La Coupe mortelle / The Mortal Instruments, tome 1 : La Cité des Ténèbres

 The Mortal Instruments tome 1 : la cité des ténèbres 

En lecture commune avec le coin d'Audrey

Clary n'en croit pas ses yeux. Elle vient de voir le plus beau garçon de la soirée commettre un meurtre. Et détail terrifiant: le corps de la victime a disparu d'un seul coup !
Mais le pire reste à venir... Sa mère a été kidnappée par d'étranges créatures et l'appartement complètement dévasté.
Sans le savoir, Clary a pénétré dans une guerre invisible entre d'antiques forces démoniaques et la société secrète des chasseurs d'ombres... Une guerre dans laquelle elle a un rôle fatal à jouer.





Couverture Maus, intégrale

 Maus L'intégrale


Maus est une Bande dessinée d'Art Spiegelman. Elle raconte, à travers le dialogue de l'auteur et de son père, juif polonais, survivant des ghettos et d'Auschwitz, l'histoire des persécutions nazies, depuis les premières mesures anti-juives jusqu’à l’effondrement du Troisième Reich et l'immédiat après-guerre.








Ce que je vais lire ensuite ?


Couverture La Cité des Ténèbres, tome 2 : L'Épée mortelle / The Mortal Instruments, tome 2 : La Cité des Cendres Couverture Le feu secret, tome 1

lundi 11 janvier 2016

Les royaumes invisibles, tome 1: La princesse maudite

Couverture Les Royaumes invisibles, tome 1 : La Princesse maudite



Auteur : Julie Kagawa
Éditeur : Harlequin
Collection : Darkiss
Parution : 2011
Pages : 548
Genre : Jeunesse, Fantasy
Age : à partir de 13 ans 


Synopsis



Ethan a disparu... A la veille de son seizième anniversaire, Meghan découvre qu'on a enlevé son petit frère. Dans le même temps, elle apprend qu'elle est une fille fée, la princesse maudite d'un royaume invisible dont il faut franchir la porte si elle veut retrouver Ethan. Prête à tout, Meghan accepte de passer de l'autre côté du miroir au risque de sa vie. Et, sitôt transportée dans la forêt magique, elle voit se dresser en travers de sa route le prince Ash, le plus dangereux des êtres qui peuplent les royaumes invisibles...


Mon avis 


Cela fait maintenant plusieurs années que j'avais repéré ce livre ainsi que les autres tomes des royaumes invisibles. Je le voyais partout dans les rayons des librairies mais je n'ai jamais sauté le pas et la maison d'édition Harlequin a arrêté sa collection Darkiss et les livres ont progressivement déserté les rayons et sont tombés dans la case archivage de ma mémoire et je n'y ais plus repensé. 

Mais récemment sur twitter grâce à la fouineuse, les royaumes invisibles sont réapparus (jeu de mot de ouf !), et face à l'enthousiasme de la twittosphère je me suis dit "pourquoi pas ?"


Et c'est ainsi que je me suis lancée dans l'aventure de Meghan, une jeune fille un peu souffre douleur de son école qui vit avec sa mère, son beau-père et son jeune frère Ethan. Elle n'a que son meilleur ami Robbie pour la soutenir. Mais le jour de ses 16 ans, alors qu'elle rentre chez elle, elle s'aperçoit que son petit frère à un drôle de comportement. 

En réalité, Ethan a été enlevé dans un monde inconnu et remplacé par un changelin ! Déterminée à le retrouver, Meghan découvre que son ami Robbie n'est pas celui qu'il prétend être, et qu'elle est la fille du roi des fée de l'été. Commence pour elle, une longue épopée pour retrouver son frère dans ce monde féerique mais tout aussi dangereux...


Bon j'avais déjà lu d'autres romans sur le thème des fées et j'étais mitigée. J'avais adoré la trilogie de trylles d'Amanda Hocking mais j'avais détesté la saga Wicked Lovely de Melissa Marr, je partais donc avec de l'appréhension pour ce tome 1 la princesse maudite. 

Et bien je situerais cette série des royaumes invisibles entre les deux, ça n'a pas été un coup de cœur pour moi mais ça n'a pas été une déception non plus et je lirais avec plaisir la suite.


Je n'ai pas beaucoup aimé (ça commence bien) le personnage de Meghan, elle parait forte et déterminée au début mais au fur et à mesure de la lecture, elle est molle et subit trop les événements à mon goût, j'avais parfois envie de lui crier dessus "M.... c'est pas parce que t'es une fille que tu peux rien faire !!!!". Mais bon j'ai pas aimé Tris de divergente ni Katniss d'Hunger games.

En revanche j'ai beaucoup aimé Grim, peut être parce que c'est un chat mais surtout parce qu'il a son franc parler et j'aime les personnages qui n'hésite pas à remettre à leur place "les héros".
Pour ce qui est de Robin, il apporte une touche de légèreté à l'histoire, à sa façon de rire de tous et de ne rien prendre au sérieux.

Et pour finir le personnage de Ash.... Que dire c'est un prince de l'hiver donc c'est pas le plus causant des compagnons, j'aurais aimé plus le connaître. C'est là où la narration sur 1 seul personnage nous limite dans la découverte des caractères des autres. Mais du coup on est comme Meghan, ce garçon nous intrigue et nous attire en même temps par son mystère.


En ce qui concerne l'histoire, le trame est fluide et bien écrit, j'aurais juste aimé découvrir un peu plus ce monde féerique, notamment la cour de l'été ou les paysages et les fées qui habitent. Histoire de me faire encore un peu plus rêvé.

Je lirais la suite très vite pour connaître le destin des royaumes invisibles ^^

C'est Lundi que lisez-vous ? [3]



Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person's Journey Through a World of Books et repris par Galleane.


Il faut répondre à trois questions chaque Lundi :

1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?

2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?

 3. Que vais-je lire ensuite ?



Ce que j'ai lu la semaine passée :

 

 Couverture Les Royaumes invisibles, tome 1 : La Princesse maudite Couverture Les vieux fourneaux, tome 1 : Ceux qui restent Couverture Les vieux fourneaux, tome 2 : Bonny and Pierrot Couverture Les ogres-Dieux, tome 1 : Petit Couverture Le muret Couverture Little Tulip 

 

Beaucoup de BD cette semaine pour moi, je viens de commencer un boulot de documentaliste dans un CDI, il faut donc que je lise pas mal de bouquins pour savoir s'ils correspondent au public visé, la première commande comportait pas mal de BD donc j'ai avalé beaucoup d'histoires !
J'ai commencé par les vieux fourneaux 1 et 2, dont le tome 1est Fauve d'Angoulême en 2015, la critique viendra bientôt sur le blog. Ensuite j'ai enchainé avec la sage des ogres-dieux et son premier tome Petit, critique ici !
Le muret de Fraipont et Bailly et une BD racontant les dérives d'une adolescente dont  la vie est bouleversée par le départ de sa mère de la maison familiale. Entre alcool et drogue, Rosie multiplie les déboires.
Avec Little Tulip, mon avis est mitigé, ce n'est pas une BD vers laquelle je me serais tournée pour mes lectures personnelles, sur fond de violence, cette BD raconte la vie dans les goulags pour un enfant de 7 ans.
Et pour finir cette fois-ci ce n'est pas une BD, il s'agit du premier tome de la saga des royaumes invisibles, la princesse maudite dont la chronique viendra bientôt.



Ce que je lis en ce moment :

 

Couverture La Passe-miroir, tome 2 : Les Disparus du Clairdelune 

Synopsis


Fraîchement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépens les haines et les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citacielle. Dans cette situation toujours plus périlleuse, peut-elle seulement compter sur Thorn, son énigmatique fiancé ? Et que signifient les mystérieuses disparitions de personnalités influentes à la cour ? Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui l’entraînera au-delà des illusions du Pôle, au cœur d’une redoutable vérité.
 

Mes prochaines lectures :

Comme je ne suis pratiquement jamais mes prochaines lectures, je préfère ne rien mettre dans cette catégorie.

Bonne semaine lecture à vous ! 

dimanche 10 janvier 2016

Les ogres-dieux : Petit

Couverture Les ogres-Dieux, tome 1 : Petit 

Auteur : Hubert et Bertrand Gatignol
Éditeur : Soleil
Collection : Métamorphose
Parution : 5 décembre 2014
Pages : 170
Genre : BD, Fantastique
Age : à partir de 14 ans 



Synopsis

 

Petit est le fils du Roi-Ogre. À peine plus grand qu’un simple humain, il porte sur lui le signe de la dégénérescence familiale qui rend chaque génération plus petite que la précédente à force de consanguinité. Son père veut sa mort, mais sa mère voit en lui la possible régénération de la famille puisqu’il pourrait s’accoupler à une humaine tel que le fit jadis le Fondateur de la lignée. Elle le confie alors à la tante Desdée, la plus ancienne d’entre eux, qui déshonorée en raison de son amour pour les humains, vit recluse dans une partie de l’immense château. Seulement voilà, contrairement au souhait de sa mère, elle tentera d’élever Petit à l’inverse des moeurs familiales… Tiraillé entre les pulsions violentes dont il a hérité et l’éducation humaniste qu’il a reçue de Desdée, Petit trouvera-t-il sa place ? Et survivra-t-il à l’appétit vorace de sa famille ?




Mon avis  




Les ogres sont des Dieux, ils dominent tout, se nourrissent des humains et vivent dans un immense palais, oui mais voilà les générations se dégénèrent, elles deviennent de plus en plus petites par rapport à leurs aïeux. C'est dans ce contexte qu'arrive Petit né presque aussi petit qu'un bébé humain. Caché de son père le roi, il vit et grandit à l’appris du monde violent des ogres. Mais comme tout  reclus, l'appel de l'extérieur et du nouveau est puissant.... Cette BD retrace la lignée d'une famille de géants maintenant en déclin.

C'est un livre magnifique que nous ont sorti Hubert et Gatignol, tout en noir et blanc avec quelques touches de doré pour illustré le livre des aïeux. L'aspect gigantesque des ogres est superbement représenté, Gatignol a su faire évoluer ces monstres et les minuscules humains de façon réaliste. Les humains ressemblent vraiment à des petits fourmis circulant parmi les immenses assiettes et fourchettes. Mais ils ne sont pas à l'appris de subir les assauts des ogres qui auraient une petit faim. Ils vivent dans la peur perpétuelle d'être mangé ou tué par une gifle un peu trop violente.

http://www.9emeart.fr/uploads/images_files/petititw4.jpg


Le récit alterne l'histoire en elle même mais aussi les biographies des illustres ancêtres de Petit, relatant leurs exploits en bien ou en mal, cela nous donne des explications sur le pourquoi du comment ils en sont venus à la situation actuelle. Ces pages sont justes sublimes et amènent des clés de compréhensions de cette famille pour le lecteur. Pour représenter les ogres, Gatignol utilise parfois toute une page pour une seule case. Ce choix change avec l'aspect traditionnel des bandes dessinées ou on reste généralement sur un seul format de case. Ce qui fait de cette BD, une véritable pépite, un ouvrage où on s'arrête dans sa lecture pour admirer tout les détails représentés. Un livre que je rangerai dans la catégorie des "beaux livres", tellement les illustrations sont magnifiques.

Pour ce qui est des personnages j'ai beaucoup aimé Desdée, elle est tout le contraire des autres ogres, elle ne veut pas mangé les humains et les considère comme ses égals. Les ogres, en général, sont en arrière plan, à part le roi, la reine et les 3 frères, ils ne sont là que pour le décor je dirais, ils représentent la cour mais n'ont pas plus de réel rôle dans le récit. Le personnage de la reine est énigmatique, c'est la mère par excellence, elle ferait n’importe quoi pour sauver Petit et l'amener sur le trône mais elle reste une ogre et croquer une servante ne la répugne pas.
 Petit n'est pas tout blanc même si on aurait pu l'imaginer, il est sujet à des excès de colère et bestialité hérité de sa famille, mais grâce à l'éducation de Desdée il est plus humain qu'ogre. Mais la tentation est forte, sauvera-t-il sa famille ou se mélangera-t-il aux humains pour vivre comme eux ?


Un bel ouvrage à mettre dans vos bibliothèque !

Afficher l'image d'origine

mercredi 6 janvier 2016

California Dreamin'

Couverture California Dreamin' 

Auteur : Pénélope Bagieu
Éditeur : Gallimard
Parution : 17 septembre 2015
Pages : 280
Genre : BD
Age : à partir de 14 ans 



Synopsis

 

Ellen naît en 1941 dans une famille juive de Baltimore et, petite déjà, rêve de devenir chanteuse. Sa voix est incroyable, mais sa personnalité aussi excentrique qu'attachante cache une faille de taille : Ellen est boulimique. Et grosse. Trop grosse pour espérer un jour devenir une star. Pourtant quand, à 19 ans, elle devient Cass Elliot, c'est pour échapper à son avenir de vendeuse de pastrami et tenter sa chance à New York ! C'est là que, happée par la folk de l'époque, Cass tombe amoureuse de Denny, le chanteur des Journeymen…


Mon avis  

 

Bon ça fait un moment que j'avais pas fait de chroniques, avec les fêtes et le commencement mon nouveau boulot, l'année s'annonce bonne pour moi, mais mon blog en a pâti. Donc je reprends du service et je viens vous parler d'une BD qui m'a beaucoup plu il s'agit de California Dreamin' de Pénelope Bagieu, qui retrace la vie de la chanteuse hors norme Cass Elliot membre du groupe The Mamas and the Papas.
Je suis une adepte du coup de crayon de Pénélope, j'ai presque toute ses BDs et je n'ai été nullement déçue par cette nouvelle lecture. Peut être que le groupe ne vous dit rien mais je suis sur que vous connaissez tous cette chanson :




Ça y est vous restituez ? Pénélope change de style comparé à ses précédents travaux, elle abandonne les traits nets et les couleurs vives pour faire tout l'ouvrage en crayonné noir et blanc. Cela peut être déroutant au début mais j'ai trouvé le récit encore plus authentique ainsi. On découvre une partie de la vie de Cass Elliot à travers l’œil de ses proches et oh mon dieu que cette femme était pleine de vie et de joie, on sent qu'elle séduit tous ceux qu'elle rencontre, j'ai aimé la découvrir, j'ai voulu écouter toutes ses chansons en boucle. Pas besoin de couleur pour que l'humour, la joie, l'ambiance des années 70 ressortent de ces pages
Pénélope s'arrête sur l'âge d'or des Mamas and The Papas avant que cela dégénère pour finir sur une note positive peut être, j'aurais voulu en connaître encore plus sur elle mais je pense que c'était un bon choix de s'arrêter à ce moment.

En lisant cette biographie on en ressort boosté et plein d'énergie, on a envie de danser, sortir, faire une ballade en voiture les cheveux dans le vent.
Un conseil allez à la fin du livre pour récupérer la playlist conseillé pour lire cette fabuleuse BD dans les meilleures conditions.

Vous l'aurez compris, je recommande fortement cette BD, vous ne serez pas déçu !