samedi 18 novembre 2017

A good girl



Couverture A good girl



Auteur : Amanda K.Morgan
Éditeur : Lumen
Parution : 5 Octobre 2017
Pages : 369
Prix : 15.00 €
Genre : Jeunesse, Thriller
Public : à partir de 15 ans








Synopsis



Ses amis la pensent parfaite, et pourtant...
Ce qu'il faut savoir sur Riley Stone :

1. Riley Stone est la perfection incarnée (Demandez autour de vous.)
2. Elle a un faible pour son prof de franc¸ais, Alex Belrose. (Qu'elle soupc¸onne ne pas être indifférent à son charme.)
3. La vie entière de Riley est déjà planifiée. (Ce n'est pas négociable.)
4. Elle a toujours su préserver ses petits secrets. (Toujours.)
5. Riley est persuadée que sa vie est sur la bonne voie. (Et rien ne pourra y changer quoi que ce soit.)
6. Elle n'a rien d'une adolescente ordinaire. (Et ne s'en cache d'ailleurs absolument pas.)
7. Les petits jeux, ce n'est pas vraiment son truc. (Mais s'il faut s'y prêter, elle gagne toujours.)

L'un de ces jeux est sur le point de commencer, elle le sent... Sauf que Riley a un plan. Et elle compte bien l'emporter. Car elle ne perd jamais.





Mon avis




Voilà un livre qui ne sera pas rester longtemps dans ma PAL et ce fût un énorme coup de cœur pour moi. Cela faisait longtemps que je n'avais pas dévoré un livre aussi vite.



A good girl c'est Riley Stone, la fille parfaite sur tout les points, tout le monde l'envie et la jalouse. Elle s'est fixé un but : être major de sa promo, faire de grandes études et avoir un avenir brillant. Mais quand elle commence à succomber au séduisant Professeur Belrose, tout commence à déraper....



J'ai été vraiment captivé par cette histoire. A première vue on pourrait penser à une banale histoire entre un prof et son élève mais c'est bien plus que ça et c'est vraiment à la fin du roman que le lecteur prend la mesure des enjeux mis en place.
Franchement je suis ressortie de ce récit avec un seul mot en bouche : MAGISTRAL !
L'auteure entrecoupe son récit de petites listes "les choses à savoir sur Riley". Au début les informations sont anodines mais au fur et à mesure on sent comme un malaise. On sens que quelque chose cloche mais on n'a du mal ou on n'a pas envie de mettre le doigt dessus.

Au fur et à mesure de la lecture on sent que quelque chose de grave va arriver. On commence à s'inquiéter pour Riley. Et là la révélation ! Et on se sent perdu, trahi, sans voix. On se dit comment on a pu louper ça, comment on a pas pu voir les signes.... C'est pour ça que ce livre est un coup de cœur pour moi, parce qu'il m'a surpris.


Le personnage de Riley est vraiment un personnage complexe, constitué de plusieurs facettes. On a la Riley que tout le monde voit, la fille parfaite qui passe ses week-ends à faire du bénévolat et on a une Riley énigmatique qu'on entraperçoit de temps en temps, très brièvement...

Alex Belrose reste un mystère pour moi. Etant donné que c'est Riley qui nous conte l'histoire, on n'a que son point de vue et on ne sait pas vraiment ce qu'il a derrière la tête. On ne sait pas s'il est sincère ou s'il joue avec les sentiments de la jeune fille.

Les autres personnages sont vraiment considérés comme secondaire. Etant donné que la relation entre Alex et Riley doit rester secrète, la lycéenne doit les mettre à l'écart et ne peut pas se confier.



En bref on aurait pu s'attendre à un roman avec une histoire banale mais l'auteure se joue bien de nous et nous fait entrer dans un univers où la tension grandit au fil des pages. Riley est un personnage parfaitement construit. J'aimerais lire des livres comme celui-là plus souvent.
Coup de cœur !



mercredi 15 novembre 2017

Lady Helen, tome 1 : Le club des mauvais jours



Couverture Lady Helen, tome 1 : Le club des mauvais jours


Auteur : Alison Goodman
Éditeur : Gallimard 
Collection : Jeunesse
Parution : 18 Août 2016
Pages : 568
Prix : 19.50 €
Genre : Jeunesse, Historique, Fantastique
Public : à partir de 13 ans







Synopsis




Londres, avril 1812. Lady Helen Wrexhall s'apprête à faire son entrée dans le monde. Bientôt, elle sera prise dans le tourbillon des bals avec l'espoir de faire un beau mariage. Mais d'étranges faits surviennent qui la plongent soudain dans les ombres de la Régence : une bonne de la maison disparaît, des meurtres sanglants sont commis et Helen fait la connaissance de lord Carlston, un homme à la réputation sulfureuse. Il appartient au Club des mauvais jours, une police secrète chargée de combattre des démons qui ont infiltré toutes les couches de la société. Lady Helen est dotée d'étranges pouvoirs mais acceptera-t-elle de renoncer à une vie faite de privilèges et d'insouciance pour basculer dans un monde terrifiant ?



Mon avis




Encore un roman qui se passe au 19e siècle, mon époque préférée si vous ne l'aviez pas encore compris. Mais cette fois-ci on part sur du fantastique avec au programme chasse aux démons et course aux maris. 
Alors juste un mot sur la couverture. N'est-elle pas magnifique !!!! (L'utilisation excessive de plusieurs points d'exclamation montre mon grand enthousiasme face à cette couverture). Dès que je l'ai vue j'ai tout de suite su que j'allais l'acheter, et le résumé a terminé de me convaincre. 




Helen Wrexhall vit chez son oncle et sa tante depuis la mort de ses parents. Cette année, c'est l'année où la jeune fille fait son entrée dans la société et s'apprête à entrer dans la course aux maris. Elle se doit d'être irréprochable pour faire oublier que ses parents sont coupables de trahison envers l'Angleterre. Mais Helen a d'autres préoccupations : une des femmes de chambre de la maison a disparu et des phénomènes étranges se produisent... 

Surtout qu'une prophétie annonce l'arrivée d'un démon extrêmement puisant. Helen semble la seule à pouvoir lui faire face mais est-elle d'accord pour assumer ce rôle ? 




Comme j'ai pu aimer ma lecture. Le pavé que représente ce roman peut faire peur à certains mais c'est parce que l'auteure prend bien le temps de mettre en place son univers et de nous faire découvrir les différents personnages. L'univers de Londres et l'époque du 19e siècle me font vraiment rêver, la vie quotidienne d'une jeune fille très restrictive correspond vraiment aux mœurs de l'époque. 

A côté de ça il y a aussi toute une partie fantastique avec la présence de "démons" à l'apparence humaine qui évoluent dans toutes les sphères de la société. On les nomme les abuseurs. Ces démons se nourrissent de l'énergie des humains par le biais des vices (luxure, colère, appât du gain...).  Il existe donc une société secrète, "Le Club des mauvais jours", au service de la Couronne, qui est chargée de les éradiquer. Mais il faut avoir des pouvoirs particuliers pour voir et combattre ces créatures. C'est ce qu'Helen découvrira par l'intermédiaire du mystérieux Lord Carlston.

C'est donc un univers très riche et dangereux que nous a dépeint Alison Goodman, j'ai aimé courir les rues sombres de Londres, imaginer les bals somptueux et les promenades dans les parcs le dimanche. 




J'ai beaucoup aimé le personnage de Lady Helen, elle est pleine d'énergie et rebelle. Elle essaye de rentrer dans le moule pour correspondre aux critères de son oncle, mais elle ne peut restreindre sa véritable nature. Elle ne se démonte pas même face à Lord Carlston. 

Ah ! Lord Carlston je suis totalement sous le charme de ce ténébreux personnage. Il a cette pointe d'arrogance qui me fait chavirer. Il agace totalement Helen mais on sent de l'électricité entre eux. Le triangle amoureux ne me dérange pas plus que ça, au contraire, au 19e siècle c'est plutôt sympa, car comme je l'ai rappelé dans d'autres chroniques, les gens ne se sautent pas dessus toutes les 30 secondes. 
On assiste à des joutes verbales plutôt plaisantes. 




En bref, gros coup de cœur pour ce premier tome, et je peux déjà vous dire que le tome 2 est également un coup de cœur - mais j'en reparlerai. J'en suis ressortie avec pas mal d’hypothèses, et impatiente de lire la suite.




lundi 13 novembre 2017

C'est Lundi que lisez vous ? [47]



Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person's Journey Through a World of Books et repris par Galleane.
J'ai décidé de faire ce C'est Lundi toutes les 2 semaines, ne lisant pas à profusion, je pense qu'il sera plus fourni si je le publie tout les 15 jours.
Il faut répondre à trois questions chaque Lundi :

1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?

2. Que suis-je en train de lire en ce moment ? 

3. Que vais-je lire ensuite ?






Ce que j'ai lu les 2 semaines passées :


Couverture Les enfants loups, Ame et Yuki, tome 1 Couverture A good girl Couverture Agatha Raisin enquête, tome 07 : A la claire fontaine Couverture The book of Ivy, tome 2 : The revolution of Ivy Couverture Le feu dans le sang  
Couverture Les enquêtes de Logicielle, tome 12 : Fatal gaming



Une belle performance pour ces deux semaines et surtout pour la dernière car j'ai lu 4 romans dont plus la plupart en une journée chacun.

Je commence avec un manga tout mignon Les enfants loups, Ame et Yuki tome 1 de Yoshiyuki Sadamoto, Mamoru Hosada et Yû, cette dernière nous ayant quittés il n'y a pas longtemps. Ce manga est vraiment touchant et les dessins sont magnifiques. Il faut absolument que je me procure la suite.

J'ai enchaîné avec Agatha Raisin enquête, tome 8 : à la claire fontaine de M.C Beaton. Une enquête britannique comme je les aime.

J'ai littéralement dévoré A good girl d'Amanda K. Morgan, c'était vraiment magistral comme lecture. Énorme coup de cœur !

Les éditions Rageot m'ont envoyé Les enquêtes de de Logicielle, tome 12 : Fatal gaming de Christian Grenier. Un policier jeunesse sur fond de numérique que je aimé découvrir.

Avec Plume de soie, nous avons fait un petit readathon dimanche et j'ai lu The revolution of Ivy le dernier tome d'Amy Engel et Le feu dans le sang de Johan Heliot.





Mes chroniques des 2 semaines passées :





Couverture Le secret de Pembrooke park  Couverture Autopsie Couverture Agatha Raisin enquête, tome 07 : A la claire fontaine






Ce que je lis en ce moment :





Colorado train


Thibault Vermot




Durango, 1949
La poussière rouge. Les sombres rocheuses. L'Amérique profonde, tout juste sortie de la Deuxième Guerre mondiale.
C'est dans ce monde-là que grandissent Michael et ses copains: le gros Donnie, les inséparables Durham et George, Suzy la sauvage.
Ensemble, ils partagent les jeux de l'enfance, les rêves, l'aventure des longs étés brûlants...
Jusqu'au jour où un gosse de la ville disparaît. Avant d'être retrouvé, quelques jours plus tard... à moitié dévoré.
Aussitôt, la bande décide d'enquêter.
Mais dans l'ombre, le tueur- la chose? - les regarde s'agiter.
Et bientôt, les prend en chasse...





Ce que je vais lire ensuite ?


Euh......

samedi 11 novembre 2017

Agatha Raisin enquête, tome 07 : A la claire fontaine



Couverture Agatha Raisin enquête, tome 07 : A la claire fontaine



Auteur : M.C Beaton
Editeur : Albin Michel
Parution : 2 novembre 2017
Pages : 288
Prix : 14.00 €
Genre : Policier
Public : Adulte






Synopsis



Ancombe, paisible petit village, possède une source d'eau douce réputée pour ses bienfaits. Mais l'arrivée d'une société qui veut l'exploiter échauffe les esprits et divise les habitants : s'enrichir ou renoncer à la paix ? Lorsque Robert Struthers, le président du conseil municipal, est retrouvé assassiné, l'affaire prend une sale tournure. Pour y voir plus clair, Agatha Raisin décide d'aller à la source et se fait embaucher par la société...


 

 

Mon avis




Je tiens à remercier tout d'abord les éditions Albin Michel pour cet envoi. J'avais hâte de découvrir Agatha Raisin.
Cela faisait un moment que je voyais passer cette saga et elle m’intriguait pas mal: une enquête policière typiquement anglaise, je ne pouvais qu'aimer. J'ai d'abord découvert Agatha à la télé pour une fois. La série est passée sur France 3 il y a quelques mois.
Je n'ai pas lu les tomes précédents mais avec ce que je savais déjà via la série, je n'étais pas perdue et j'ai pu lire tranquillement cette histoire. 



Pour ceux qui ne connaissent pas, Agatha Raisin est une quinquagénaire londonienne qui a décidé de vivre paisiblement à Carsely, un petit village tranquille. Elle sera confrontée très vite à plusieurs meurtres (voir les tomes précédents) et décidera d'enquêter.

Dans ce tome-ci, alors qu'elle allait chercher de l'eau à la célèbre source d'Ancombe, Agatha tombe sur un cadavre. Il s'agit de Robert Struthers, président du conseil municipal qui, justement, devait donner sa décision sur la commercialisation de la source d'Ancombe. Il semblerait que les membres du conseil soient en conflit sur le sujet.
Entraînée malgré elle dans cette enquête, Agatha décide de travailler pour la société candidate pour la commercialisation. 



J'ai vraiment une passion pour les enquêtes anglaises, elles sont toujours accompagnées de cet humour britannique que j'affectionne. Le genre un peu coincée et caustique qui est caractéristique de l'humour anglais. Les répliques fusent et on se régale.

L'enquête en elle-même était passionnante, j'ai cherché le coupable inlassablement et j'ai vraiment eu des doutes sur l'identité du tueur à la toute fin. On a beaucoup de suspects en lisse et je me suis parfois embrouillée avec les personnages, je ne savais plus qui était pour ou contre le commerce de l'eau. Heureusement l'auteure nous fait régulièrement des petits rappels discrets pour que l'on s'y retrouve.
Les rumeurs et autres secrets sont au rendez-vous et c'est qu'on aime dans les petits village comme Carsely ou Ancombe. 



Comme j'avais vu la série, j'ai tout de suite mis un visage sur le personnage d'Agatha, elle n'est peut-être pas exactement comme l'actrice de la série mais tant pis, c'était mon point de repère.
J'ai trouvé Agatha vraiment sympa, elle est drôle et perspicace.
Dans ce tome-ci, elle est en plein désarroi, sa relation avec James est au plus mal et elle ne sait comment se sortir de sa torpeur. Du coup, je pense que son dynamisme n'est pas au meilleur de sa forme et qu'il faudrait que je lise les autres tomes pour encore plus l'apprécier.

Le personnage de James est moins sympathique à mes yeux, il se permet certains jugement sans preuves et ça, je n'aime pas du tout. Malgré tout, il reste très attaché à Agatha et ne sait pas vraiment comment se comporter avec elle.

On voit bien que les deux enquêteurs amateurs, quand ils travaillent ensemble, fonctionnent à merveille. Il suffit de peu pour que le duo se reforme et casse la baraque. 



En bref, j'ai aimé cette lecture, une héroïne britannique et des meurtres, ça c'est ma came et je lirais volontiers les autres tomes. Je vais de ce pas rattraper mes lectures en retard.

mardi 7 novembre 2017

Autopsie


Couverture Autopsie



Auteur : Kerri Maniscalco
Éditeur : Milan
Parution : 18 janvier 2017
Pages : 341
Prix : 15.90 €
Genre : Jeunesse, Horreur
Public : à partir de 15 ans






Synopsis


1888, quartier Est de Londres. Depuis quelque temps, des meurtres sanglants et horribles touchent les femmes de petite vertu de Whitechapel. Une jeune femme, de bonne famille, en avance sur son temps, enquête au côté de son oncle, médecin légiste.


Mon avis



Depuis toujours, j'ai une grande fascination pour le Londres du 19è siècle et aussi pour Jack l'éventreur. Alors quand j'ai vu que les éditions Milan sortaient un livre ayant pour thème les meurtres de Whitechapel, je n'ai pas hésité, il fallait que je le lise. Beaucoup d'hypothèses plus ou moins sérieuses ont tenté d'identifier Jack l'éventreur sans jamais y arriver. C'est pour cela qu'il fascine autant le public. J'ai lu pas mal de livres traitant du sujet mais dont le public visé était adulte, très peu pour un public jeune.

Dans l'ensemble, j'ai trouvé cette lecture plutôt plaisante. Il faut bien préciser que l'on a ici une histoire romancée, l'auteure reprend les éléments connus dans l'enquête et les change quelque peu pour les faire coller à son histoire.


Audrey-Rose, jeune londonienne vivant avec son père et son frère, est passionnée par la médecine légale. Son plus grand souhait, travailler et apprendre au côté de son oncle. Mais au 19è siècle, il est mal vu pour une femme de travailler et encore moins auprès de cadavres.   Audrey-Rose doit alors étudier dans la plus grande discrétion.
Mais lorsque qu'apparaît sur la table d'autopsie le corps d'une jeune prostituée, première victime de Jack l'éventreur, la jeune fille va se mettre à enquêter, aidée par Thomas Cresswell, un jeune étudiant en médecine légale également. Mais c'est peut être prendre trop de risques que de se lancer aux trousses d'un tueur en série....



Même si je me doutais de l'identité du tueur dès le début, il faut dire que je lis énormément de policiers (mon genre de prédilection) et que je vois très vite où les auteurs veulent aller, j'ai beaucoup aimé le fil de l'enquête de nos deux jeunes gens.
Les vadrouilles au cœur de Londres m'ont fait voyager, j'ai totalement retrouvé l'ambiance un peu glauque et sombre des ruelles de l'époque.
De plus l'auteure ne prend pas de pincettes quand elle décrit les meurtres et l'état des corps laissés à l'abandon. Cela peut choquer certains, c'est pour cela que je ne le confierais pas aux jeunes lecteurs, mais on comprend encore mieux l'horreur de tels crimes et le désarroi dans lequel ils ont plongé la population de Londres.



Audrey-Rose est pour moi une héroïne comme je les aime: elle est forte, battante, bien plus intelligente que la plupart de ses comparses masculins et ne se laisse pas marcher sur les pieds. C'était d'autant plus plaisant de lire cette histoire quand on a une héroïne comme elle. Il faut quand même avoir les tripes bien accrochées quand on autopsie un cadavre surtout à cette époque où les médecins légistes n'avaient pas le matériel d'aujourd'hui. Elle est aussi fugueuse, pleine de vie et a la langue bien pendue.

De l'autre côté on a Thomas, second apprenti de l'oncle d'Audrey-Rose, il est d'une intelligence froide et presque inhumaine. J'ai eu l'impression que l'auteure a voulu faire une espèce de Sherlock Holmes. Thomas calcule tout avant d'agir et a toujours une idée derrière la tête. Pour certains, il peut paraître peu attachant mais moi, ça m'a fait fondre.

Les autres personnages sont essentiellement masculins, on a l'impression qu'Audrey-Rose est une anomalie dans ce monde de testostérone. Ce qui pousse l'héroïne à prouver deux fois plus sa valeur.



En bref, un roman sombre et plein de mystères, une héroïne aussi forte qu'intelligente, dont la répartie en ferait pâlir plus d'un. Si vous voulez frissonner (un peu) et jouer au détective, je vous conseille ce roman !

lundi 6 novembre 2017

Défi PKJ de novembre

Voilà presque deux ans que Pocket Jeunesse nous proposons chaque mois une liste de défis à relever avec vos lectures. Le principe est simple: à la fin du mois, il suffit de compter le nombre de challenges complétés pour connaître votre score. Vous pouvez réaliser plusieurs défis le même jour et une lecture peut remplir plusieurs critères.
Qui participera ce mois-ci?

Les 30 choses à réaliser au mois de novembre

 

1) Lire un tome 2.



2) Lire un PKJ.

 

3) Le nom de l'auteur est écrit en jaune sur la couverture.
4) Parler du #défiPKJ sur les réseaux sociaux.
5) Lire un livre qui se passe au moins partiellement en novembre.

 

6) Le narrateur n'est pas le héros/l'héroïne.
7) Partager son avis sur un livre PKJ avec PKJ.
8) Lire une scène où il y a du brouillard.
9) Le nom de l'auteur est un pseudo.
10) Un des personnages parle avec un accent.
11) Une scène se déroule dans le noir.

 Couverture Agatha Raisin enquête, tome 07 : A la claire fontaineCouverture Les enfants loups, Ame et Yuki, tome 1

12) Lire un échange de dialogues qui vous a beaucoup plu.
13) Lire un livre qui délivre un message positif.

 Couverture Les enfants loups, Ame et Yuki, tome 1

14) Lire un livre qui évoque au moins une des deux Guerres mondiales.
15) Lire un auteur que vous n'aviez plus lu depuis au moins un an.
16) Participer à un événement livresque.
17) Votre lecture ne se termine pas comme vous l'aviez imaginé.
18) Rencontre le mot "pluie" dans une lecture.

 Couverture Agatha Raisin enquête, tome 07 : A la claire fontaine

19) L'auteure est une femme qui n'est pas américaine.

 Couverture Agatha Raisin enquête, tome 07 : A la claire fontaine
 Elle est écossaise

20) Lire un best-seller.
21) Le titre de votre lecture commence par la première lettre de votre prénom.
22) Lire un livre que quelqu'un que vous connaissez a adoré.
23) Lire plusieurs livres en même temps.
24) Un des personnages doit surmonter une souffrance (physique ou psychologique).

 

25) Lire au lieu de dormir.
26) De tout le livre, on ne voit jamais le héros manger.
27) L'intrigue se passe en partie à la montagne.
28) Le livre fait entre 400 et 450 pages. Point bonus s'il fait précisément 426 pages.
29) La couverture du livre correspond parfaitement à son contenu.
30) Un des personnages porte un prénom que vous aimez beaucoup.

Couverture Agatha Raisin enquête, tome 07 : A la claire fontaine
Je suis fan du prénom Agatha

jeudi 2 novembre 2017

Saga Ceux qui se cherchent, tome 1 : Deux par Deux

Couverture Ceux qui se cherchent, tome 1 : Deux par Deux

Auteur : Jennifer Echols
Editeur : Castelmore
Parution : 15 Juillet 2015
Pages : 288
Genre : Jeunesse, Romance
Age : à partir de 14 ans



Synopsis

 

Suis-moi, je te fuis. Fuis-moi, je te suis...
La règle d'or de Tia tient en un mot : s'amuser. Pas question pour elle de s'engager dans une relation sérieuse avec qui que ce soit ! Ses sœurs se sont mariées trop tôt et le résultat est catastrophique. Mais c'était sans compter l'arrivée d'un nouvel élève au lycée : Will. Voilà Tia attirée vers lui comme par un aimant... Et Will veut être son petit ami officiel. Pour Tia, cela rend leur histoire impossible.
Will sera-t-il l'exception à la règle ?

 

Mon avis

 

Deuxième livre que je lis de Jennifer Echols, j'avais lu Sans attendre, une histoire d'amour sous le thème de l'aviation, ici l'histoire se passe dans un lycée où Tia vit sa dernière année, au cœur d'une fanfare. Tia est connue de tous comme la fêtarde invétérée et cela lui convient très bien ! Sa règle d'or ne jamais avoir de responsabilités et surtout jamais de petit ami, règle un peu bizarre mais il faut dire qu'il y a eu des antécédents dans sa famille, ses 3 sœurs ont toutes perdu la tête pour des garçons et s'en sont mordues les doigts.
Oui mais voilà un soir lors d'une fête Tia fait la rencontre de Will, il est nouveau, il est beau, drôle et ressemble à un pirate rebelle avec sa boucle d'oreille. Tia craque complétement et c'est réciproque, mais voilà Will veut plus et Tia coupe tout de suite court à la relation. Malheureusement pour elle, elle ne peut le sortir de sa tête et se retrouve à jouer juste à côté de lui dans la fanfare de l'école.


Tia est un personnage assez compliquée, elle joue les filles médiocres et travaille dur pour rester dans la case des paumées. Avec sa règle de zéro petit ami, elle se trimballe la réputation d'une fille frivole. J'ai beaucoup aimé les passages où la pression est tellement forte qu'elle pète les plombs et se lance dans une grande vague de nettoyage compulsive et dès que les gens la voient nettoyer ils lui demandent ce qui ne va pas. 
Quand à Will, c'est le nouveau arrivé dans une région extrêmement chaude, la Floride, alors qu'il vient du Minnesota où 10 degrés est la température normale. Il essaie de trouver sa place ou plutôt de reproduire la vie qu'il a quitté. 

Ensemble ils sont vraiment adorables, incapable de ne pas se toucher, ils se comprennent assez bien et ont une réelle connexion. Mais j'ai eu l'impression tout au long de ma lecture, de ne rester qu'en surface, j'ai trouvé que les confidences n'étaient pas assez approfondies, je n'étais pas autant impliqué auprès de l’héroïne que dans d'autres lectures mais ça ne m'a pas dérangée plus que ça au final. 

La fin n'apporte pas toutes les réponses sur le devenir de Tia et Will mais je n'est pas été frustrée de ne pas savoir et qui sait comme il y aura une suite, même si Jennifer Echols change de personnages, aurons nous des nouvelles de nos deux héros.

mercredi 25 octobre 2017

Le secret de Pembrooke Park



Couverture Le secret de Pembrooke park


Auteur : Julie Klassen
Éditeur : Milady 
Parution : 15 novembre 2015
Pages : 640
Prix : 15.20 €
Genre : Romance, Historique
Public : Adulte







Synopsis



Jeune femme sensée, Abigail Foster s'inquiète pour l'avenir de sa famille depuis qu'ils sont ruinés jusqu à ce qu'un étrange notaire leur propose d'emménager dans un grand manoir, Pembrooke Park, abandonné depuis dix-huit ans. Son père et elle s'y rendent et sont accueillis par le charmant vicaire, William Chapman, qui leur apprend que, selon des rumeurs, la maison renfermerait un trésor... Aux prises entre de vieux amis et de nouveaux ennemis, Abigail ignore les dangers auxquels elle devra faire face avant de lever le voile sur ces mystères et de trouver l'amour qu'elle recherche depuis toujours...


Mon avis



Livraddict nous propose tout les mois un book club où les membres sont invités à lire selon un thème particulier un livre sélectionné. Pour le mois d'Octobre, le thème était Romance historique et le livre choisi est Le secret de Pembrooke Park.
Généralement je lis très peu de romances, les Colen Hoover par exemple c'est pas mon truc, mais il y a quelques exceptions: si la romance est associée à un autre genre littéraire et qu'elle ne prend pas trop de place dans l'histoire ou encore, si cette dernière se passe au 19e siècle.
J'aime les romances qui se passent à cette époque parce que je suis sûre au moins que les protagonistes ne vont pas se jeter dessus dès la première rencontre. Il existe tout un protocole et une éthique qui imposent que les jeunes gens apprennent à se connaître avant d'aller au lit.



Bref, après cette longue introduction, de quoi parle ce roman ? C'est l'histoire d'Abigail dont la famille, après un mauvais placement, est en faillite. Se sentant responsable de ce drame familial, elle cherche tout les moyens pour maintenir les finances à flot. Un jour, arrive un notaire qui lui propose avec son père de vivre pendant un an dans le manoir de Pembrooke Park. C'est une aubaine pour la famille qui était obligée de déménager.

Arrivés sur place, tout semble croire que les anciens propriétaires sont partis dans la précipitation, il reste même du thé dans une tasse. Obligée de rester seule avec les domestiques pour tout remettre en ordre, Abigail va faire connaissance avec ses voisins et en apprendre plus sur la demeure où elle vit.
Il paraîtrait que la demeure cache un trésor.... Et quels sont ces bruits que la jeune femme entend la nuit....?



Ce fût une excellente lecture, bien plus que la romance qui se met en place, c'est vraiment le mystère de cette maison qui m'a captivé. Je ne pouvais pas lâcher ce roman. Rajoutez à cela les intrigues et les mystères de chacun et j'étais totalement conquise. Je l'ai déjà dit mais j'affectionne beaucoup l'époque du 19e siècle londonien, les robes style empire, l'architecture, le protocole.... C'était donc avec plaisir que j'ai retrouvé ces codes dans ma lecture.

Les mystères qui entourent le manoir sont si complexes et bien ficelés que je n'ai pas réussi à percer le secret avant la fin. Ça faisait bien longtemps que je ne décelais pas les ficelles de l'intrigue.

Pour ce qui est de la romance, elle est plutôt soft. Comme je le disais précédemment les personnages ne se lèchent pas la glotte toute les 30 secondes et c'est agréable. De plus, elle ne s'impose pas dans le récit, Abigail ne devient pas complètement niaise parce qu'un beau mâle lui tourne autour. Elle a d'autres préoccupations et ça c'est chouette. Il faut dire aussi qu'elle ne voit pas forcément quand un homme a flashé sur elle donc...
Je dirais que c'était une romance prévisible et mignonne sans plus. Heureusement qu'il n'y avait pas que cela sinon le roman aurait été bien morne.



J'ai bien aimé Abigail, c'est une jeune femme intelligente, gentille prête à tout pour aider les autres. Par contre son comportement quand elle est en présence de sa sœur, m'a déplu. Elle s'efface complètement face à la beauté de sa petite sœur. D'ailleurs la cadette le sait bien et en joue ce qui me l'a rendu antipathique.

William Chapman est le personnage masculin idéal je dirais. Beau, drôle, un poil taquin, je l'ai trouvé irrésistible.

Les autres personnes sont aussi bien construits, certains plus complexes que d'autres à cause de leurs secrets. Dans l'ensemble, ils représentent l'image que l'on se fait des petits villages où les conflits se règlent entre personne du village et personne d'autre, où les étrangers sont regardés d'un œil méfiant. Ils sont accueillants mais pas près à tout partager avec vous.



En bref, c'était une agréable lecture, s'il n'avait pas été le choix du book club de Livraddict, je serais passée à côté et ça aurait été dommage. Bien que cela soit une romance historique, la romance ne prend pas trop de place dans l'histoire et laisse le mystère du manoir Pembrooke intriguait les lecteurs.
Une histoire pleine de mystères avec une touche de romance je dis oui !

lundi 23 octobre 2017

C'est Lundi que lisez vous ? [46]




Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person's Journey Through a World of Books et repris par Galleane.
J'ai décidé de faire ce C'est Lundi toutes les 2 semaines, ne lisant pas à profusion, je pense qu'il sera plus fourni si je le publie tout les 15 jours.
Il faut répondre à trois questions chaque Lundi :

1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?

2. Que suis-je en train de lire en ce moment ? 

3. Que vais-je lire ensuite ?






Ce que j'ai lu les 2 semaines passées :


Couverture Lady Helen, tome 2 :  Le pacte des mauvais jours Couverture La quête d'Ewilan, tome 1 : D'un monde à l'autre Couverture Marquise Couverture Le secret de Pembrooke park Couverture La ronde des saisons, tome 1 : Secrets d'une nuit d'étéCouverture Be-twin you & me, tome 2 Couverture Sekaiichi Hatsukoi : Le cas de Ritsu Onodera, tome 09 Couverture La guerre des Lulus, tome 2 : 1915 : Hans Couverture La guerre des Lulus, tome 3 : 1916 : Le tas de briques



Des lectures assez différentes pendant ces deux semaines pour moi, des romans, un audio-book, des manga et des BDs.


Après avoir lu le tome 1 de Lady Helen d'Alison Goodman, il me fallait la suite, et ça tombait bien vu que le tome 2 était dans ma PAL. Avec Le Pacte des mauvais jours, on avance un peu plus dans l'intrigue et de nouveaux mystères font leur entrée.

J'ai fini aussi l'audio-book du tome 1 de La quête d'Ewilan : d'un monde à l'autre de Pierre Bottero. J'ai pris mon temps pour le lire car je ne l'écoutais qu'en voiture sur les longs trajets. C'est le deuxième livre audio que j'écoute et j'avoue avoir bien accroché au concept. Même si j'avais lu la BD avant et ça m'a bien aidé à visualiser le récit.

Je me suis lancée dans la lecture de Marquise de Joanne Richoux, que j'ai littéralement dévoré en une après midi. J'ai beaucoup aimé cette histoire même si la fin m'a fait hurler car je sais qu'il n'y aura pas de suite, étant donné que la maison d'édition Sarbacane est connue pour ses one-shot.

Le book club de Livraddict pour le mois d'octobre, proposé la lecture du Secret de Pembrooke Park de Julie Klassen. Le résumé me tentait bien, je me suis donc empressée de le lire et je n'ai pas été déçue. C'est qualifié de romance mais il n'y a pas que ça et ça c'est cool.

Je voulais rester dans l'ambiance 19e siècle et une amie m'a conseillé la saga La ronde des saisons de Lisa Kleypas. J'ai donc commencé le tome 1 : Secrets d'une nuit d'été. C'est une histoire plutôt addictive même si j'ai été déçue par la fin qui enchaîne les scènes de sexe à foison.

Un peu de manga avec le tome 2 de Be-twin you & me de Saki Aikawa. Une mangaka que j'adore. Shizuku se retrouve entre les jumeaux et son cœur balance.... Romance clichée mais comme je l'avais dit dans une de mes chroniques, dans les manga ça ne me dérange pas au contraire.

J'ai poursuivi avec la lecture du tome 9 de Sekaiichi Hatsukoi : le cas de Ritsu Onodera de Shingiku Nakamura. 

Et j'ai fini cette semaine avec le tome 2 et 3 de La guerre des Lulus, 1915 et 1916 de Régis Hautière et Hardoc. Une BD vraiment poignante et magnifique. Mon petit cœur s'est brisé à la fin du tome 2.






Mes chroniques des 2 semaines passées :





Couverture Noir comme la mer Couverture Paranoïa Couverture L'empire de sable 






Ce que je lis en ce moment :




Couverture La ronde des saisons, tome 2 : Parfum d'automneLa ronde des saisons, tome 2 : Parfum d'Automne
Lisa Kleypas





" Les laissées-pour-compte ", c'est ainsi que se définissent non sans ironie Lillian et Daisy Bowman, car, malgré leurs millions de dollars, elles n'ont pas réussi à trouver un mari durant la saison londonienne. Invitées chez le comte de Westcliff, qui souhaite faire affaire avec leur père, les deux jeunes Américaines sont bien obligées de revoir cet aristocrate hautain qui les prend pour des gamines mal élevées. Lillian n'ignore pas que Marcus de Westcliff la déteste tout particulièrement pour son audace et son insolence. Pourquoi, dans ce cas, lui vole-t-il un baiser dès le premier soir ? Aurait-il perdu la tête ? Veut-il rire à ses dépens ? Quoi qu'il en soit, Lillian est bien décidée à ne pas se laisser intimider par cet insupportable Anglais et ses airs de supériorité...





Ce que je vais lire ensuite ?


Couverture Le joyau, tome 2 : La rose blanche

mercredi 18 octobre 2017

L'empire de sable



Couverture L'empire de sable


Auteur : Kayla Olson
Éditeur : Robert Laffont
Collection : R
Parution : 21 septembre 2017
Pages : 486
Prix : 17.90 €
Genre : Jeunesse, Dystopie
Public : à partir de 15 ans






Synopsis



Il suffit d'un grain de sable pour faire s'écrouler un empire. Une page s'est tournée dans l'histoire de l'humanité depuis que les dérèglements climatiques ont rendu la plus grande partie du globe inhabitable. Puis a eu lieu la révolution orchestrée par les Loups, un puissant groupe armé. Ce jour-là, ils ont pris le pouvoir. Ce jour-là, ils ont tout pris à Eden, qui n'a rien vu venir. La voilà désormais détenue dans un camp de travail sous haute sécurité. Son seul espoir ? Gagner l'île de Sanctuary dont lui a parlé son père, le dernier territoire encore neutre. Mais quand Eden parvient finalement à y accoster avec d'autres évadés, l'île se révèle encore plus dangereuse que leur précédente prison...



Mon avis



Je tiens à remercier les éditions Robert Laffont et le site Netgalley de m'avoir permis de lire ce roman. J'avoue avoir été dans une période de début de panne de lecture quand j'ai commencé ce roman et donc j'ai eu du mal à continuer et à finir ma lecture.
Pourtant il avait tout pour me plaire, une dystopie, un genre que j'affectionne, une île qui referme plein de pièges et de secrets.... Mais mon état d'esprit n'était pas le bon et je regrette vraiment de ne pas avoir lu ce livre à un autre moment. 


Eden a vu son monde totalement s'effondrer quand les loups ont pris le pouvoir. Maintenant ce sont les laissés-pour-compte qui commandent, ceux qui ne pouvaient pas s'acheter une place au soleil et les privilégiés sont désormais parqués dans des camps de travail.
Eden n'a qu'une idée en tête, se sauver de ce camp, de cette île pour trouver Sanctuary, le dernier refuge pour les deux camps.
Lorsque l’occasion se présente, elle se retrouve en fuite avec 3 autres jeunes filles. Elles arrivent enfin sur ce qu'elles pensent être Sanctuary. Mais l'île leur réserve bien des surprises. 



Franchement j'ai plutôt bien aimé cette lecture quand même, sur le fond c'était intéressant. Il y a juste quelques petits trucs qui m'ont fait tiquer. Déjà je me suis posé beaucoup de questions au début sur les événements qui ont tout fait basculer. J'ai compris que la terre était menacée à cause des catastrophes climatiques mais c'est juste évoqué et pas assez approfondi pour le coup. De même Eden fait toujours référence à ce jour Zéro, jour de la prise de pouvoir des Loups, sans vraiment expliquer comment, qui ils étaient exactement et ce qui est vraiment arrivé à son petit ami.


De plus, j'attendais impatiemment l'arrivée sur l'île, l'aspect découverte et les confrontations entre les filles. Sur ce point-là, je n'ai pas été déçue. L'île est remplie de pièges et les filles se méfient les unes des autres. J'ai beaucoup aimé les phases de découvertes et j'ai été impressionnée par l'imagination sadique de l'auteure pour les pièges.

Il y a eu une espèce de twist dans la narration que je n'ai pas trouvée très cohérent pour amener à faire entrer d'autres personnages dans l'histoire. Je ne peux pas en dire plus, ça risque de spoiler. Mais j'ai trouvé les explications un peu bancales et faciles pour le coup



J'ai bien aimé le personnage d'Eden, qui essaie de survivre et de faire survivre les autres aussi. Elle ne recule devant rien, ou du moins pas grand chose, et affronte ses peurs.
Étant donné que c'est la seule narratrice dans l'histoire, on ne connaît les autres personnages que par ses yeux et il est difficile de se faire une idée précise d'eux. Notamment Alexa qui me paraît être un personnage assez complexe et très intéressant. 

L'idylle qui s'installe dans le roman est assez prévisible, dès l'entrée des garçons j'ai su tout de suite avec qui Eden allait flirter. C'est un schéma, ma foi, utilisé et ré-utilisé des centaines de fois et du coup il ne m'a pas transcendée. Néanmoins j'ai bien aimé les échanges entre les deux protagonistes.



En bref, un roman à fort potentiel, que j'ai lu au mauvais moment. Même si parfois je n'ai pas compris les choix de l'auteure, j'ai trouvé certaines idées judicieuses et bien pensées. Mais j'ai un doute, je n'arrive pas à savoir s'il y aura une suite parce que si non la fin nous laisse sur notre faim ! Je veux savoir ce qui se passe après.