mardi 31 janvier 2017

Défi PKJ de Février


Voilà un an que pocket jeunesse nous propose chaque mois une liste de défis à relever avec nos lectures. Le principe est simple: à la fin du mois, il suffit de compter le nombre de challenges complétés pour connaître votre score. Vous pouvez réaliser plusieurs défis le même jour et une lecture peut remplir plusieurs critères.
Qui participera ce mois-ci?

La liste des choses à faire en février 2017

 

1) Le titre de votre lecture contient plus de 4 mots.


Couverture Celle dont j'ai toujours rêvé

2) Lire un tome d'une série de plus de 4 tomes.


  Couverture Cheeky Love, tome 1 Couverture Takane & Hana, tome 3

3) Lire un livre PKJ.

Couverture The girl at midnight, tome 2 : L' heure des ténèbresCouverture Celle dont j'ai toujours rêvé

4) Partager son avis sur un livre PKJ avec PKJ sur les réseaux sociaux.

 ici
5) Un des personnages de votre lecture mène une quête identitaire.


Couverture The girl at midnight, tome 2 : L' heure des ténèbresCouverture Celle dont j'ai toujours rêvé

6) Au moins une scène de votre lecture se déroule au bord de la mer.


 Couverture Takane & Hana, tome 3

7) Parler du #défiPKJ sur les réseaux sociaux.


8) Le prénom de l'auteur comporte un "y".

 Couverture Cheeky Love, tome 1Couverture Takane & Hana, tome 3

9) Les numéros des chapitres sont écrits en toutes lettres.

10) Voir un film adapté d'un livre (que vous ayez lu ou non).


Couverture Harry Potter, tome 7 : Harry Potter et les reliques de la mort

11) Une scène de votre lecture se déroule dans un restaurant.


Couverture #Famous 
 


12) Le titre du livre est écrit en rouge ou orange.


Couverture The girl at midnight, tome 2 : L' heure des ténèbres

13) Il est question de cinéma dans votre livre.


Couverture Celle dont j'ai toujours rêvé


 Les personnages regardent un film, il y a des références à star wars, amélie poulain....


14) Des personnages de votre livre sont en vacances.


 Couverture Takane & Hana, tome 3

15) On parle de la Saint-Valentin.


Couverture Cheeky Love, tome 1

16) L'intrigue de votre lecture se déroule dans un internat ou sur un campus universitaire.
17) Le héros découvre qu'il n'est pas humain/qu'il a des pouvoirs surnaturels.


Couverture The girl at midnight, tome 2 : L' heure des ténèbres

18) Le roman que vous lisez comporte précisément entre 310 et 320 pages.
19) Il y a du rose sur la couverture.

 Couverture Cheeky Love, tome 1
20) Il y a un palmier sur la couverture OU vous rencontrez le mot "palmier" dans le texte.
21) Votre livre est divisé en plusieurs parties, appelées "livres".
22) La quatrième de couverture propose une citation (extraite ou non du livre).

Couverture La Quête d'Ewilan (BD), tome 1 :  D'un monde à l'autre 

23) Vous passez toute une matinée ou tout un après-midi ou toute une soirée à lire.

24) Le prénom du héros/de l'héroïne commence par un "T".

 Couverture Takane & Hana, tome 3
25) Vous lisez plus de pages en février qu'en janvier.
26) La narration de votre lecture est à la 3e personne du singulier.

Couverture The girl at midnight, tome 2 : L' heure des ténèbres

27) Vous discutez livre avec quelqu'un en face à face.

Je discute souvent de mes lectures avec mon chéri même si lui n'aime pas lire

28) La première phrase du livre vous plait particulièrement.
29) La dédicace du livre est pour une femme.

 Couverture L'aura noire
30) Les personnages de votre lecture utilisent les réseaux sociaux.


Couverture #Famous

lundi 30 janvier 2017

C'est Lundi que lisez vous ? [30]



Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person's Journey Through a World of Books et repris par Galleane.
J'ai décidé de faire ce C'est Lundi toutes les 2 semaines, ne lisant pas à profusion, je pense qu'il sera plus fourni si je le publie tout les 15 jours.
 
Il faut répondre à trois questions chaque Lundi :

1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?

2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?

 3. Que vais-je lire ensuite ?




Ce que j'ai lu les 2 semaines passées :




   



Quota beaucoup moins impressionnant que le précédent C'est Lundi mais on ne peut pas être exceptionnelle tout le temps. 


Donc j'ai débuté la semaine avec une lecture très très très rapide, vu qu'il m'a fallu juste 4h pour la finir, avec Incroyable fiancé de Maddie D. Une lecture sans prise de tête, prévisible certes mais qui fait du bien de temps en temps.


J'ai enchaîné avec deux BD totalement différentes, la première étant Le troisième testament, tome 1 : Marc ou le réveil du lion de Xavier Dorison et d'Alex Alice. Une BD fantastique sous fond de secrets catholiques, je ne suis pas sûre de lire la suite.
Et une autre BD cette fois-ci avec un genre dramatique, Le désespoir du singe, tome 1 : la nuit des lucioles de Jean-Philippe Peyraud et Alfred. Une belle histoire d'amour avec la guerre en premier plan.


Et pour finir un roman que j'avais très hâte de lire et que j'ai adoré, Carry on de Rainbow Rowell. Ça m'a beaucoup rappelé l'esprit Harry Potter et j'en était ravie. Du coup j'ai très envie de connaître les aventures précédentes qui sont évoqués dans le roman !




  

Mes chroniques des 2 semaines passées :





 
The Girl at midnight 
 
Shadowland
Culottées

Sim Survivor






Ce que je lis en ce moment :






Couverture #Famous

#Famous


Jilly Gagnon 



Rachel n’est pas vraiment l’archétype de la fille populaire. Plutôt branchée théâtre, elle ne se sent pas concernée par les préoccupations de ses camarades de lycée. Sauf peut-être quand il s’agit de Kyle Bonham… Mais elle est assez

lucide pour savoir que le beau gosse ne la regardera sans doute jamais !
Kyle est bien le seul garçon qui a le pouvoir de rendre son uniforme de serveur au Burger Ban sexy. Mais entre la cuisson des frites et le flot ininterrompu d’histoires de coeur désastreuses, sa vie est peu excitante.
Ces deux-là étaient loin d’imaginer qu’une simple photo de Kyle, prise en cachette par Rachel et postée sur Twitter avec le hastag #cuteboy, allait changer leur vie à tout jamais. En quelques heures, alors que le nombre de retweets
ne cesse d’augmenter, Kyle et Rachel sont connus à travers tous les États-Unis. Une chaîne de télévision va même les contacter pour rapporter leur histoire. Mais forcément, cette célébrité soudaine attise les jalousies, et les haters ne
les épargnent pas, surtout Rachel…
Raconté du point de vue de chacun des deux héros, #Famous pose la question : est-il possible de vivre une histoire d’amour quand tout le monde s’en mêle ?






Ce que je vais lire ensuite ?



J'attends le défi PKJ de février pour me prononcer sur mes futures lectures ^^

samedi 28 janvier 2017

Culottées

Couverture Culottées, tome 1


Auteur : Penelope Bagieu
Editeur : Gallimard
Parution : 22 septembre 2016
Pages : 144
Prix : 19.50€
Genre : BD
Public : Tout public



Synopsis


Quinze récits mettant en scène le combat de femmes d'origines et d'époques diverses, qui bravèrent les normes sociales de leur temps : Margaret, une actrice hollywoodienne, Agnodice, une gynécologue de l'Antiquité grecque qui se fit passer pour un homme afin d'exercer sa profession, Lozen, une guerrière et chamane apache, etc.





Mon avis





A l'occasion de la sortie récente du tome 2 de Culottées, je viens vous présenter le tome 1. Tout d'abord il faut savoir que j'ai une grande admiration pour Pénélope Bagieu, j'ai tous ses albums, j'adore son coup de crayon, les thèmes de ses histoires... Depuis l'année dernière en association avec Le Monde, elle a ouvert un blog que vous pouvez trouver ici, aujourd'hui terminé, où elle fait le portrait de femmes qui ont marqué l'histoire, à petite ou à grande échelle, par leur conviction, leur force de caractère et leur volonté sans faille. 


Dans ce tome 1, nous avons 15 portraits, 15 femmes à des époques différentes, des pays différents, qui se sont levées et ont décrété que non ! personne n'avait à leur dicter leur conduite, à étouffer leur personnalité, leur passion, leur envie ! 








Sous forme d'histoire courte, Pénélope mêle finement histoire détaillée et bien documentée avec un humour rafraîchissant. On enchaîne les strips sans s'en rendre compte et j'ai appris énormément de choses sur ces femmes, sur ce qu'elles ont apporté à la cause féminine. Ce sont des modèles d'inspiration énorme. Cela va de la gynécologue antique, de la femme à barbe, en passant par Joséphine Baker et en finissant par l'impératrice chinoise. 
Toutes ces femmes à la fois différentes mais aussi semblables dans leur action de vivre leur vie comme elles l'entendent, sont vraiment des femmes que j'admire beaucoup. 







Encore une fois, cela a été un plaisir de retrouver le coup de crayon et les couleurs de Pénélope, en plus d'un sujet passionnant, le livre est juste magnifique. La couverture claque grave avec cette surbrillance rouge au niveau des personnages et puis le livre est de qualité, on sent que Gallimard n'a pas lésiné sur les moyens. 


En bref, un magnifique livre objet, des portraits de femmes fortes, engagées, inspirantes, des dessins superbes. Un livre que je recommande fortement si vous voulez en savoir plus sur l'histoire du féminisme, pour comprendre que même dans l'antiquité il y avait des femmes qui se battaient pour leur droit et qu'il faut continuer le combat.




mercredi 25 janvier 2017

Sim survivor

Couverture Sim survivor


Auteur : Loic Le Borgne
Éditeur : Scrineo
Parution : 20 octobre 2016
Pages : 352
Prix : 16.90 €
Genre : Jeunesse, Dystopie
Public : à partir de 14 ans




Synopsis




Sandro, 18 ans, est un fils de bonne famille, qui s’ennuie dans son monde luxueux et douillet au point de rechercher par tous les moyens à « planer ». Il est contacté par Ambra, une adolescente de 17 ans au caractère bien trempé, qui lui propose de vivre une expérience inédite et puissante. A ses côtés, Sandro se retrouve embarqué dans un stupéfiant jeu en théorie virtuel, Sim Survivor, dont chaque saison est suivie par des millions de fidèles connectés. Sandro comprend vite que ce monde, violent et cruel, n’est peut-être pas une simple simulation. Et si, comme le pense Ambra, tout était réel ? S’il ne s’agissait pas d’un jeu mais d’une véritable et impitoyable épreuve de survie ? Tout en jouant sa peau, Sandro doit percer bien des mystères, jusqu’à réaliser que l’avenir du jeu mais aussi de son pays est entre ses mains.





Mon avis 




Depuis un moment, je lorgnais ce roman, j'attendais sa sortie avec impatience et à l’occasion du Salon du livre jeunesse de Montreuil, j'ai pu me le procurer et surtout le faire dédicacer. Aussitôt acheté, aussitôt commencé dans le train qui me ramenait chez moi.


Sans regarder la 4ème de couverture, rien que le titre faisait marcher mon imagination. Il faut dire que je suis une grande fan du jeu les Sims, alors j'ai tout de suite penser à une simulation de survie, j'imaginais déjà plein de choses et je me suis dit que ça ferait un super jeu vidéo !

Du coup, ni une ni deux j'ai lu la 4ème de couverture quand même pour savoir si je faisais fausse route et surprise ! j'étais encore plus conquise en le lisant.


Sim survivor est LE divertissement que personne ne rate à aucun prix à la télévision. Le principe est simple, de jeunes candidats sélectionnés dans les catégories les plus basses de la population doivent essayer de survivre dans une simulation montée de toutes pièces pour divertir les plus hautes sphères du pays. Il ne doit en rester qu'un ! A la clé, argent et gloire.

Sandro fait parti de la population aisée, il enchaîne alcool, sexe, drogue sans se préoccuper de son prochain. Un soir où il est en recherche de nouvelles sensations, il fait la rencontre d'Ambra, une jeune fille des bas fonds, qui lui promet le trip de sa vie ! Mais la belle promesse se termine en cauchemar, il se réveille en pleine émission de Sim survivor sous les acclamations du public.

Commence alors pour Sandro une aventure, où le jeune homme devra faire équipe avec Ambra afin de survivre. Mais tout semble si réel ici et Sandro commence à se poser des questions, et si ce n'était pas une simulation après tout ?


Alors à première vue, oui, il y a des similitudes avec Hunger games, le côté on réunit des jeunes qui doivent survivre à des épreuves, le tout filmé H 24, une différence de "castes"... Mais là où se trouve le point fort du roman, c'est l'univers qu'a su construire l'auteur, notamment dans le caractère et la personnalité de ses personnages. Ils sont réalistes ! Vraiment, ils ne sont pas tout noir ni tout blanc, ils ont leur part d'ombre qui peut être détestable, ils ont des réactions que tout le monde pourrait avoir et font des erreurs humaines comme tout le monde.

Prenons Sandro, il est vraiment détestable au début, il est égoïste, imbu de lui-même et prend les gens de haut. Ce n'est pas le plus flatteur des portraits pour un héros, on en convient et être dans Sim survivor ne va pas le changer radicalement en un éclair. Il ne va pas devenir subitement courageux, se sentir l'âme d'un leader ou décider d'un coup de renverser le régime établi. Non, il évolue à son rythme, assimilant les informations, faisant ses propres conclusions et en agissant en son âme et conscience, même si parfois il se plante et prend les mauvaises décisions. Et c'est ça que j'ai aimé, parce que dans la vraie vie ça se passe comme ça, on peut se tromper, on n'est pas parfait, on pense parfois à soi avant les autres...

Pareil pour Ambra, qui quand même piège notre héros au début du roman ! Niveau appréciation du personnage on en est loin. On la découvre fragile, mais forte, prête à tout, vraiment à tout pour accomplir son but.

Les autres personnages sont dans la même veine de réalisme, ce qui rend ce récit authentique à mes yeux.



L'auteur nous délivre une vision assez critique de la société, entre manipulation, trahison et recherche sans cesse de sensations fortes. Là encore nous avons une vision réaliste des dérives des êtres humains. S'ajoute à ça le thème de l’intelligence artificielle et la psychose qui tourne autour. On a un roman passionnant qu'on ne peut lâcher sans en connaître la fin.


En bref, une dystopie qu'on aurait pu croire dans la même veine que les autres mais qui a son petit truc en plus qui fait la différence. L'authenticité des personnages, des situations et des réactions ont fait que j'ai adoré ma lecture. En espérant qu'il y ait une suite !

samedi 21 janvier 2017

Shadowland

Couverture Shadowland, tome 1


Auteur : Kate Brian
Éditeur : Bayard
Parution : 6 avril 2016
Pages : 355
Prix : 15.90 €
Genre : Jeunesse, Thriller
Public : à partir de 14 ans




Synopsis



 J'ai ouvert les yeux, et le décor familier de ma chambre s'est précisé peu à peu. C'est alors que j'ai eu un sursaut. J'aurais juré que je n'avais pas fait mon lit ce matin. Pourtant, il était impeccablement fait, les oreillers bien gonflés et les draps pliés au carré, comme à l'hôpital. Et sur le dessus-de-lit en patchwork, une rose rouge. Sur le coup j'ai cru que c'était Christopher qui l'avait déposée en douce. Une petite carte blanche était glissée sous la tige hérissée d'épines. A sa vue, une boule d'angoisse m'a obstrué la gorge. D'une écriture que je ne connaissais que trop bien, les quatre mots suivants, soulignés trois fois, s'étalaient en lettres majuscules : ON SE RETROUVERA BIENTOT.



 Mon avis



Aujourd'hui, on va parler Thriller mais attention, Thriller Jeunesse donc on est pas au niveau d'un Franck Thilliez pour le psychologiquement angoissant mais on peut se faire des petites peurs quand même. 



Nous suivons Rory, jeune adolescente, qui survit à une tentative de meurtre de la part de son professeur. Loin d'être un cas isolé, elle découvre qu'elle est l'unique survivante d'un psychopathe recherché depuis quelques années maintenant. Elle découvre aussi très vite qu'il n'est pas près de la laisser tranquille. Elle se voit donc obligée de fuir avec son père et sa sœur sous une fausse identité dans un endroit secret. Une petite île isolée de tout, où Internet n'existe pas, mais où les habitants semblent très accueillants en apparence. 
Croyant être enfin en sécurité, elle se sent épiée. Est-ce que le tueur l'a retrouvée ? Ou est-ce les mystérieux habitants qui semblent cacher pas mal de secrets ? 



Dès le premier chapitre, on entre directement dans le bain avec cette tentative de meurtre. C'est d'autant plus déstabilisant que c'est le point de vue du tueur qui est mis en avant dans ce premier chapitre. L'histoire nous met directement en haleine, on sent directement la tension pesée sur les personnages. Le tueur n'étant pas arrêté, on angoisse avec Rory de se voir à nouveau en face de lui. 
Et une fois sur l'île, c'est encore plus stressant; on se demande s'il est là, tapi dans l'ombre, prêt à agir. 

S'il n'y avait que cette traque incessante entre un tueur et sa victime, ça serait déjà bien stressant mais Kate Brian en rajoute une couche avec cette mystérieuse île et ses mystérieux habitants. 
En effet, l'île où se réfugie Rory et sa famille semble être un petit paradis. Il y a le soleil, les fêtes, les gens souriants et bienveillants, mais il se passe des choses bizarres que seul Rory semble se rendre compte. 
Les révélations ne viennent vraiment qu'à la toute fin ce qui augmente l'effet page turner au maximum. 



Pour les personnages, je n'ai pas eu de coup de cœur spécial pour aucun d'entre eux. Rory est une jeune fille, somme toute très banale. Elle est gentille, pas la plus jolie, mais se trouve dans la moyenne. Ses réactions face à ce qui lui arrive sont très réalistes, je trouve. Je pense qu'on péterait tous un câble si on se sentait traqué comme elle. Son histoire m'a touchée, on comprend bien ses peines et ses angoisses, on devient comme elle à douter de ce qui se passe réellement. Est-ce son imagination et ses peurs qui lui font voir des choses ou est-ce que tout ceci est réel ? 

Pour ce qui est de sa famille, je n'ai vraiment pas accroché. Entre un père totalement absent, encore dans le deuil de sa femme, et une sœur jalouse et égoïste, autant dire que ce n'est pas avec eux que je me sens la plus touchée. Avec le temps, ça s'améliore et on comprend mieux certaines choses, mais c'est long à se mettre en place. 

Les ados de l'île, je n'en dirais pas beaucoup sur eux pour ne pas spoiler, mais qu'est-ce qu'ils sont mystérieux ! Sont-ils bons ? Sont-ils méchants ? En tout cas, ce sont eux qui semblent avoir toutes les réponses. 

On finit avec le tueur. L'auteure a su en faire un personnage très angoissant, manipulateur, machiavélique et effrayant. Il fait vraiment peur et son obsession pour Rory augmente la tension et le stress qu'on éprouve pour lui. 



En bref, j'ai vraiment aimé ma lecture, j'ai vraiment eu l'impression de lire deux histoires en une, d'abord celle avec le tueur et ensuite celle du mystère de l'île. Je ne m'attendais pas à la révélation de la fin et ce fut une belle surprise. J'aime les choses inattendues. Par contre, très étonnée de voir qu'il y avait 2 autres tomes. Pour moi, ce livre aurait pu être un one-shot franchement et je suis curieuse de voir ce que donnera la suite.

mercredi 18 janvier 2017

The girl at midnight, tome 1 : De plumes et de feu




Couverture The girl at midnight, tome 1 : De plumes et de feu
       

Auteur : Mélissa Grey
Éditeur : Pocket jeunesse 
Parution : 18 juin 2015
Pages : 339
Prix : 17.90 €
Genre : Jeunesse, Fantasy
Public : à partir 13 ans







Synopsis



Sous les rues de New York couve une guerre ancestrale entre les hommes-oiseaux et les hommes-dragons.

Seule Écho, une jeune orpheline, pourrait y mettre fin. Pour cela elle doit trouver l’oiseau de feu, un artefact que l’on dit chargé d’un immense pouvoir.

Mais elle n’est pas la seule à le convoiter. Caius, l’étrange jeune homme qui accepte de l’aider, pourrait être le plus grand danger qu’elle devra affronter.




Mon avis



Pour la petite anecdote, ce livre m'est totalement passé à côté à sa sortie, je ne sais pas comment c'est arrivé mais je ne le connaissais pas du tout jusqu'au jour où j'ai gagné grâce à Pocket jeunesse le tome 2. Donc forcément, il fallait commencer par le commencement et grâce, ou à cause, du Défi PKJ, j'ai pu le sortir de ma PAL. 


L'histoire commence par la rencontre entre Ala, une femme-oiseau, et Echo, orpheline humaine qui vit clandestinement dans la bibliothèque de New York. Très vite, Ala prend la petite fille sous son aile et l’emmène découvrir son monde. Malheureusement, ce monde est en guerre depuis des siècles contre les hommes-dragons qui se déchirent constamment. Or, une légende dit que l'Oiseau de feu mettra fin à cette guerre ancestrale. Mais personne n'a pu retrouver sa trace jusqu'au jour où Echo, âgée alors de 17 ans, découvre lors de l'un de ses vols, un objet qui relancera la course à l'Oiseau.... 



Nous avons là un schéma somme toute assez classique d'aventure sous fond de fantastique, ce qui pourrait être rédhibitoire pour certains mais qui, curieusement, a assez bien marché avec moi. Je ne me suis pas ennuyée une seconde et même si je voyais où voulait nous emmener l'auteure, je me suis laissée agréablement guider. 

Le côté magique des hommes-oiseaux et des hommes-dragons m'a pas mal séduite, même si j'aurais aimé un peu de précision sur leur pouvoir respectif. Les origines de chacun ne sont pas évoqués mais peut être que c'est voulu par l'auteure. Dans tous les cas, j'ai beaucoup aimé les échanges entre les différentes créatures, magiciens, les créatures du marché noir.... 

Autre point positif, le livre nous fait voyager. Entre Tokyo, Paris ou New York, nos héros font des bonds dans l'espace bien appréciables et on se sent en mouvement tout le temps; on est dans l'action. 



Côté personnage, je dois avouer que généralement, je n'aime pas les héroïnes de ce genre de livre; elles sont souvent représentées comme étant fortes mais au final se font sauver tout le temps par le bel apollon qui les séduit. 
Et bien là, Echo c'est une héroïne badass. Déjà, c'est une voleuse, une voleuse cool version Aladdin, avec ce brin d'arrogance et de repartie qui la distingue tout de suite des autres. Ce qui fait que je l'ai aimée tout de suite. Prête à tout pour se faire une place parmi les hommes-oiseaux, elle n'hésite pas une seconde à se lancer dans l'aventure au mépris du danger alors qu'elle n'est qu'une humaine ! 
J'aime bien le duo qu'elle entretient avec sa meilleure amie Ivy. Par contre, je ne comprends pas du tout sa relation avec Rowan. Alors, soit on y a pas passé assez de temps pour la développer, soit pour l'auteur ce n'était pas si important que ça, parce que je l'ai trouvée fausse, pour moi ça sonnait pas vrai du tout. 

Durant sa quête, Echo fera la connaissance de Caius, un homme-dragon qui a pour seul but d'arrêter la guerre qui détruit son peuple. Ils se retrouvent donc à viser le même objectif, à savoir l'Oiseau de feu ! J'ai beaucoup aimé leurs joutes verbales. Echo n'ayant pas sa langue dans sa poche, ça démarre très vite au quart de tour. 
Est-il nécessaire de dire que Caius est beau comme un dieu.... Oui, on va pas s'en priver et on sent venir la romance à 10 000 kilomètres, mais c'est pas grave, on aime ça ! 

Gros coup de cœur pour Jasper qui apporte la touche humour de l'histoire. Bon, il est gay et notre amour est impossible mais je l'aime quand même !!!!! J'ai hâte de le retrouver dans le tome 2 ^^ 



En bref, une aventure passionnante à la recherche d'un oiseau de feu, de beaux paysages, des répliques tordantes. J'ai vraiment passé un bon moment aux côtés d'Echo, Caius et les autres.

lundi 16 janvier 2017

C'est Lundi que lisez vous ? [29]




Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person's Journey Through a World of Books et repris par Galleane.
J'ai décidé de faire ce C'est Lundi toutes les 2 semaines, ne lisant pas à profusion, je pense qu'il sera plus fourni si je le publie tout les 15 jours.
 
Il faut répondre à trois questions chaque Lundi :

1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?

2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?

 3. Que vais-je lire ensuite ?







Ce que j'ai lu les 2 semaines passées :




           



J'ai vraiment cartonné ces deux dernières semaines et surtout la semaine dernière. Etant seule pour 1 semaine je me suis gavée gavée gavée de lecture sans restriction.

J'ai commencé la semaine doucement avec de la BD, d'abord le tome 1 de Tir Nan Og : L'exode de Fabrice Colin et Elvire De Cock, une très belle bd fantasy avec des elfes et des légendes irlandaises.

J'ai enchaîné avec L'intégrale de Clues de Mara, l'héroïne s'appelle Emily, ça se passe début 20ème siècle, c'est un bd policière, tout ce que j'aime quoi !

Il y a 2 semaines, j'avais commencé la série Gotham academy et j'ai continué avec le tome 2 : De mère en fille. Toujours aussi bien même si parfois on saute du coq à l'âne et on est un peu perdu.

Grâce à Livraddict, j'ai pu découvrir Pardon d'Erika Boyer, une belle histoire d'amour sous fond d'inceste. Sujet particulier et épineux mais lecture passionnante.

Toute de suite après j'ai lu Les disparues de Pumplestone d'Audren, un livre que je voulais lire depuis longtemps mais qui m'a au final déçue. Dommage...

Après cette déception littéraire, je me suis lancée dans la lecture de Le plaisir de te détester d'Emilie Million, une romance bien sympathique sans prise de tête.

Pour le défi PKJ, j'ai lu The girl at midnight : de plume et de feu de Mélissa Grey. Je ne sais pas pourquoi je ne l'ai pas lu plus tôt ! j'ai adoré et le tome 2 m'attends déjà !

Un peu de manga pour le week-end, avec le tome 11 de He is a beast, le tome 6 de Seikaiichi Hastsukoi et le tome 19 de Junjo romantica. Ces trois manga là, sont mes petites pépites, j'attends toujours avec impatience la sortie des nouveaux tomes.

J'ai enchaîné avec un petit pavé, 440 pages quand même, avec Léviathan de Scott Westerfeld, premier tome d'une trilogie steampunk sous fond de première guerre mondiale. Très intéressant.

Et je finis ce long C'est Lundi avec ma dernière lecture du week-end que j'ai littéralement dévoré ! Il s'agit de Everything Everything de Nicola Yoon, un gros coup de cœur pour moi.





Mes chroniques des 2 semaines passées :





Fake Fake Fake !
    
Pardon

La véritable histoire....





Ce que je lis en ce moment :





Couverture Incroyable fiancéIncroyable fiancé


Maddie D



Découvrir que son futur mari mène une double vie presque à la veille de convoler en justes noces : ça, c'est fait. Profiter seule de la croisière qui devait être ma Lune de miel : c'est fait aussi. Succomber aux charmes d'un inconnu à la fin de la croisière et m’enfuir au petit matin comme une voleuse : fait aussi. ` Je me présente, Aelynah Young, Wedding planner de choc et romantique jusqu'au bout des ongles. Transformer VOTRE mariage en un jour de rêve est mon unique priorité. "Écouter, faciliter, coordonner avec efficacité" tel est le credo de Wedding Day, la société qui m'emploie. Mais, lorsque l'homme entre les bras duquel j'ai passé quelques mois plus tôt la nuit la plus torride de ma vie fait appel à moi pour organiser son mariage, arriverai-je à garder un sang-froid tout professionnel ? D’autant que sa fiancée et lui ne sont pas des clients comme les autres…






Ce que je vais lire ensuite ?


Couverture Carry On