lundi 19 décembre 2016

C'est Lundi que lisez vous ? [27]




Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person's Journey Through a World of Books et repris par Galleane.
J'ai décidé de faire ce C'est Lundi toutes les 2 semaines, ne lisant pas à profusion, je pense qu'il sera plus fourni si je le publie tout les 15 jours.
 
Il faut répondre à trois questions chaque Lundi :

1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?

2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?

 3. Que vais-je lire ensuite ?






Ce que j'ai lu la semaine passée :










Alors sur Livraddict Vous avez reçu un message de Jena Rose, est qualifié de Romance, moi je le qualifierai plus de Roman Érotique. Je ne m'attendais pas à ça, c'est une lecture sans prise de tête mais que je ne garderai pas en mémoire.


Une petite BD avec Un bruit étrange et beau de Zep, une belle BD poétique où il n'y a pas besoin de mots pour faire passer son message.


Nouvelle expérience pour moi, grâce à Audible.fr, j'ai testé un livre audio et mon choix s'est porté sur le premier tome de Rebecca Kean : Traquée de Cassandra O'Donnell. En un week-end j'ai pu vaquer à mes occupations tout en écoutant mon histoire. J'ai beaucoup aimé ce système mais le livre sera toujours mon choix premier.


Au salon de Montreuil, j'avais acheté un livre qui me tentait beaucoup, il s'agit de Sim Survivor de Loic Le Borgne. Une lecture agréable, j'ai adoré entrer dans l'univers de Sim survivor et suivre Sandro et Ambra dnas leur évolution face aux dangers des îles.


J'ai enfin fini la saga Orange d'Ichigo Takano avec ce tome 5. Un tome 5 qui confirme mon gros coup de cœur pour cette série qui propage un beau message de solidarité et d’empathie.


Pour finir une BD Courbet de Fabien Lacaf, un tueur en série tente de retrouver le modèle du célèbre tableau de Courbet : "l'origine du monde". On plonge dans le monde de l'art où l'on côtoie aussi bien, des peintres et des auteurs célèbres.






Mes chroniques de la semaine passée :



















Ce que je lis en ce moment :







Couverture Les Outrepasseurs, tome 2 : La Reine des NeigesLes Outrepasseurs, tome 2 : La reine des neiges

Cindy Van Wilder





Les Outrepasseurs viennent enfin de capturer la dernière fée libre, Snezhkaïa la Reine des Neiges. Ils ignorent qu’ils viennent de déclencher une malédiction qui risque de les anéantir. Peter, qui supporte de moins en moins de se plier à la volonté de Noble, tente de retrouver le Chasseur pour mettre fin à cette lutte séculaire…








Ce que je vais lire ensuite ?

 
Couverture Rebecca Kean, tome 2 : Pacte de sang



samedi 17 décembre 2016

Les ogres-dieux : tome 2, demi sang

Couverture Les Ogres-Dieux, tome 2 : Demi-Sang



Auteur : Hubert
Illustrateur : Bertrand Gatignol
Éditeur : Soleil
Collection : Métamorphose
Parution : 15 juin 2016
Pages : 152
Prix : 22.95 €
Genre : BD, Fantastique
Public : à partir de 15 ans





Synopsis




Son histoire commence avant celle de Petit et se termine au même moment.

Les Nobles-Nés dominent le royaume au pied du château des Ogres-Dieux et gouvernent en leur nom. Bien que né parmi eux, la place de Yori n’est pas évidente : si son père – le roi – l’aime, il n’en reste pas moins un bâtard, le fils de la favorite, hétaïre de haut vol.

Sa grâce et son intelligence ne cessant d’attiser la haine de ses demi-frères légitimes, Yori et sa mère finissent dans les bas-fonds de la capitale. Il est alors prêt à tout pour la protéger : contraint de vivre de ses charmes, Yori amorce une ascension qui le mènera à nouveau, des années plus tard, dans l’entourage du Chambellan et au contact des terribles géants de la montagne… Mais à force de compromissions, ne risque-t-il pas de perdre ce qu’il a de plus précieux, et de devenir pire que ceux qui l’ont toujours rabaissé ?…




Mon avis



Aujourd'hui, on va parler BD ! Je vous avais déjà parlé de Petit (chronique ici), qui avait été une belle découverte. J'étais tombée en extase devant cette BD magnifique, tout en noir et blanc avec des touches de doré par moments. Et bien, voici le tome 2 ! Ici encore, la mise en page, les touches de doré mettent cette BD dans la catégorie des beaux livres. Un soin particulier a été mis en place pour qu'on reste émerveillé en tournant les pages.


Ce n'est pas exactement une suite à l'histoire de Petit mais plutôt le récit d'une vie en parallèle. Celle de Yori, un humain qui ne part pas forcément avec toutes les chances de son côté puisqu'il est le bâtard d'un noble; donc il n'est pas amené à lui succéder, ni à faire une grande carrière.






Alors que dans le tome 1, on découvrait Petit, l'histoire de ses ancêtres, les ogres ainsi que le mode de vie de ceux-ci. Ici, on passe de l'autre côté de la barrière : dans le monde des hommes et plus particulièrement, le monde impitoyable des Chambellans. Intermédiaire entre les Ogres et les humains. En gros, l'Ogre ordonne, le chambellan se plie en quatre pour accomplir ses désirs tout en évitant de se faire écraser.

Si dans le tome 1, on s'était aperçu que le monde des Ogres, ce n'est pas tout rose, tout rose, le monde des humains n'est pas en reste pour autant. Être Chambellan, c'est risqué mais ça apporte pouvoir et gloire aussi, et nombreux sont les nobles qui convoitent ce poste.
Alors forcément, ça foisonne de complots, d’assassinats et autres trahisons au sein parfois d'une même famille.





Ainsi donc, nous suivons Yori, comme dit plus haut, que l'on a pu entre-apercevoir dans le tome 1. On démarre l'histoire alors qu'il est tout jeune et encore bien innocent. Bâtard d'un haut dirigeant noble, il coule des jours heureux auprès de sa mère et bénéficie d'une bonne éducation.

Malheureusement pour lui, cela ne va pas durer et il sera obligé de quitter son foyer et de survivre avec sa mère dans les bas-fonds.
Désabusé, il est bien décidé à revenir sur le devant de la scène et à se forger son propre nom. Avec toujours en tête, cette obsession de devenir Chambellan et de rencontrer les ogres...


Des dessins toujours aussi soignés et magnifiques, j'ai beaucoup aimé ce choix de voir un autre aspect du monde des Ogres-dieux et on s'aperçoit que la cruauté peut être aussi humaine et pas seulement chez les ogres.
Le récit est cette fois-ci entrecoupé de l'histoire des Chambellans précédents, certains parfois qui n'ont qu'un seul but : l'enrichissement personnel et d'autres, en revanche, veulent changer les choses.

On entrevoit aussi vite que la relation Ogres / Humain est extrêmement fragile. Le Chambellan doit user de malice et d'imagination pour pouvoir se rendre indispensable aux Ogres.



En bref, encore une fois, Hubert et Bertrand Gatignol ont su m'émerveiller avec leur scénario et surtout leurs dessins. J'espère qu'il y aura un tome 3 !

mercredi 14 décembre 2016

Le copain de la fille du tueur

Couverture Le copain de la fIlle du tueur


Auteur : Vincent Villeminot
Éditeur : Nathan
Parution : 8 septembre 2016
Pages : 279
Prix : 16.95 €
Genre : Jeunesse, Romance
Public : à partir de 14 ans




Synopsis



Charles vient d'intégrer un internat pour "gosses de riches", perdu au cœur des montagnes suisses. Avec Touk-E, son coloc, ils font les quatre cents coups pour tuer le temps... Jusqu'à l'arrivée de Selma. Cette fille est mystérieuse, solaire, solitaire... et fille d'un célèbre trafiquant de drogue.




Mon avis




Voilà un auteur que je ne connaissais pas du tout, tout ce que je savais c'est qu'il était dans l'initiative U4, rien d'autre. Et puis en septembre commence à apparaître sur la blogosphère une couverture qui m'a tapé dans l’œil direct avec un titre vraiment intrigant Le copain de la fille du tueur. Tout un programme ! Je m'imaginais déjà plein de choses et sur un coup de tête je l'ai pris en librairie. 

Un seul mot pour définir mon sentiment après la lecture de ce roman : Surprise ! Mais vraiment, je ne m'attendais pas à ça ! 



Charles, fils d'un célèbre romancier, fait ses études dans un lycée très privé et réservé à l'élite en Suisse. Solitaire, il s’ennuie ferme jusqu'au jour où il fait la connaissance de Touk-E, le fils d'un dictateur africain amené à lui succéder. Écœurés par leur congénères et par l'argent qui coule à flots, ils décident de mettre un peu le bordel dans leur lycée. 
Puis un jour arrive une jeune fille, Selma, assez mystérieuse, elle intrigue tout de suite Charles qui tombe très vite sous son charme à ses risques et périls. 




Je ne sais pas trop quoi dire de ce livre en fait, j'ai aimé mais j'ai été tellement baladée entre les hauts et les bas de la relation Charles/Selma que je ne saurais dire si c'est une belle histoire d'amour ou une tragique histoire d'amour
Après en avoir parlé avec l'auteur au salon de Montreuil, je comprends mieux mon ressenti de lecture. Pour Vincent Villeminot, une histoire d'amour ne peut être lisse, elle est faite de rebondissements émotionnels, de montagnes russes affectives, c'est tellement passionnel qu'on ne peut la vivre qu'à fond. Et c'est ce que j'ai ressenti en fait dans ma lecture, j'ai vibré pour Selma, j'ai été dans l'incompréhension la plus totale à certains moments comme Charles et après réflexion je peux dire que c'est une belle histoire d'amour. 

Je ne veux rien dévoiler parce que cela à une importance dans l'histoire, mais j'ai été très surprise par un élément développé chez un personnage auquel je ne m'attendais pas du tout. Je n'étais clairement pas dans cette optique-là quand j'ai commencé ma lecture. Je n'en dirais pas plus mais belle surprise ! 




J'ai trouvé que l'histoire d'amour avait mis du temps à venir, nous avons un long passage sur l'amitié entre Charles et Touk-E mais bon après tout il est rare de construire une histoire d'amour direct, on se tourne autour au début, on apprend à se connaître et après on envisage quelque chose. 
J'ai beaucoup aimé cette amitié entre les deux garçons, ils se rencontrent de façon assez surprenante, Touk-E mettant feu à sa chambre quand même et c'est comme une évidence pour eux, ils ne peuvent qu'être amis. 




Le personnage de Touk-E est de loin celui que je préfère, il est imprévisible, marrant et prêt à faire les 400 coups. 
Charles n'est pas mal non plus avec son côté désabusé de la vie, et son mépris pour les gosses de riches. 
Selma est beaucoup plus énigmatique, ce qui fait son charme bien sûr. Étant la fille d'un mafieux et trafiquant de drogues, elle s'est endurcie mais garde au fond d'elle une part de pureté qui fera succomber Charles. 




En bref, une très belle histoire d'amour sous fond de mafieux, des personnages surprenants, de la poésie, des paysages montagneux qui font rêver. Un livre qui détonne !



samedi 10 décembre 2016

Les mystères de Larispem, tome 1 : Le sang jamais n'oublie

Couverture Les mystères de Larispem, tome 1 : Le sang jamais n'oublie



Auteur : Lucie Pierrat-Pajot
Éditeur : Gallimard 
Parution : 8 avril 2016
Pages : 272
Prix : 16.00 €
Genre : Jeunesse, Steampunk
Public : à partir de 13 ans





Synopsis




Larispem 1899 - Dans cette Cité-Etat indépendante où les bouchers constituent la caste forte d’un régime populiste, trois destins se croisent…? Liberté, la mécanicienne hors pair, Carmine, l’apprentie louchébem et Nathanaël, l’orphelin au passé mystérieux. Tandis que de grandes festivités se préparent pour célébrer le nouveau siècle, l’ombre d’une société secrète vient planer sur la ville. 
Et si les Frères de Sang revenaient pour mettre leur terrible vengeance à exécution ?





Mon avis





Gagnant de la seconde édition du Concours premier roman jeunesse organisé par Gallimard, Télérama et RTL, ce livre m'intriguait énormément et puisque l'auteure était au salon du livre et de la presse jeunesse à Montreuil cette année, je me suis vite dépêchée de le lire. Un véritable coup de cœur pour ce roman ! 

Déjà prenons un temps pour admirer cette sublime couverture ! Ça ne se voit pas sur l'image mais tout le doré est en surbrillance ! Magnifique ! Y a du travail quand même, et chaque chapitre est accompagné d'une illustration. C'est pas beau, ça ! 




Notre histoire commence à la fin du 19ème siècle, dans une France très semblable à celle que l'on a pu connaître à un détail près ! En 1871, la France a connu un épisode sanglant, une bataille entre les "communards" et les "versaillais" (pour plus d'infos, allez voir votre prof d'histoire !). Dans ce roman, la Commune a gagné. 
Paris devient alors indépendante de la France et prend le nom de Larispem (argot de bouchers), une cité-état où l'on prône l'égalité entre tous. Désormais, ce sont les bouchers, ceux qui nourrissent le peuple, qui dominent Larispem. Mais les anciens nobles rêvent de prendre leur revanche et de reprendre la ville. Nous suivons 3 jeunes gens, différents dans leur caractère, qui vont se retrouver malgré eux impliqués de différentes façons dans le cœur de ce complot aristocratique. 




Je dois déjà dire que j'adore les histoires uchroniques, j'aime les réécritures de l'Histoire où un seul élément changé, modifie tout un mode de fonctionnement. Rajouter à ça une des périodes que j'aime le plus, La Belle Epoque, celle des inventions, celle de la modernité... Saupoudré d'un peu de style Steampunk et hop ! vous avez un de mes coups de cœur en main ! 

Et c'est bien le cas avec les mystères de Larispem, j'ai adoré ma lecture, je suis tombée amoureuse de cette ambiance. L'auteure a intégré le fabuleux Jules Verne dans son histoire et se sert de ses idées pour faire vivre Larispem. Entre automates, zeppelins, tour de verre et d'acier, j'étais aux anges. Le roman foisonne de petits détails comme ça qui donnent du poids et du réalisme à l'histoire et c'est vraiment appréciable. 



J'en oublierais presque l'histoire et les personnages avec tout ça ! L'intrigue est très bien ficelée, l'auteure prend vraiment son temps pour nous présenter son monde et ses personnages. Ce n'est que dans les derniers chapitres que tout s'accélère et que l'on prend vraiment conscience de l'ampleur de l'aventure qui attend nos héros. Je me suis dit "Wow ! le tome 2, qu'est ce que ça va être!". 
Alors certaines ou certains pourraient trouver qu'il n'y a pas assez d'action ou qu'elle arrive un peu tard dans l'histoire mais pour moi, Lucie a posé les bases, des bases solides qui vont nous permettre d'apprécier encore plus la suite ! 


Point originalité du récit, le choix de mettre en avant les bouchers comme étant la caste dominante de la ville. J'ai trouvé ça inattendu et tellement plaisant de découvrir leur argot (qui existe réellement), je me suis amusée à parler comme eux (exercice assez laborieux pour moi, je dois dire). 




Pour les personnages, nous avons Liberté, une mécanicienne spécialisée dans l'horlogerie des automates, Carmine, une apprentie bouchère (ou Louchébem) et Nathanaël, un orphelin au destin incertain. Ce sont nos trois héros mais je dois dire que j'ai une préférence pour Liberté. Même si le destin des deux autres m'importe, c'est celui de Liberté que j'attends le plus de découvrir. 
Elle est travailleuse, honnête, un peu naïve et au fur et à mesure de la lecture, on sent qu'il va lui arriver pas mal de choses dans l'avenir. 

A l'opposé, Carmine est audacieuse, parfois violente, loyale et courageuse. Elle protège Liberté au maximum mais n'hésite pas à l'emmener à l'aventure au mépris du danger. J'ai beaucoup apprécié leur amitié, je les trouve complémentaires toutes les deux. 

C'est avec Nathanaël que j'ai eu le plus de mal. Je n'arrivais pas vraiment à le cerner. C'est sans doute dû au fait qu'il est perdu lui-même, il ne sait pas quel métier il fera, qui il est.... Je le trouvais un peu mollasson, il se révèle un peu vers la fin mais j'attends de voir son évolution dans le prochain tome. 

Ces trois héros sont vraiment différents, Lucie Pierrat-Pajot a su insuffler à chacun, ainsi qu'aux personnages secondaires, de vrais personnalités fortes, rayonnantes où chacun à son histoire, son passé et où les événements du récit les affectent à différents degrés. 




En bref, vous l'aurez compris, j'ai vraiment bien accroché avec cette histoire, Gallimard a encore frappé fort avec son concours. Une histoire originale, un monde foisonnant de détails des personnages hauts en couleurs. Vivement la suite ! 

mercredi 7 décembre 2016

Salon du livre et de la presse jeunesse Montreuil

Afficher l'image d'origine



Ce week end je suis allée au Salon du livre et de la presse jeunesse à Montreuil. Une toute première pour moi ! J'en ressors ravie avec pleins de beaux souvenirs.

Ça commençait plutôt mal, je devais y aller avec deux amies qui ont eu deux empêchements indépendants de leur volonté et je me résignais à y aller toute seule. Mais après un appel désespéré sur Twitter Book_whatelse  et Mademoiselle Azadée sont venues à mon secours et m'ont gentillement embarquée toute la journée de samedi. Et nous avons été rejointes plus tard par Melielaf et j'ai enfin pu voir en vrai Linelo !



  
 
 

 


Le salon était immense, je ne savais pas où regarder tellement tout me faisait envie ! Il y avait beaucoup de monde aussi, il était difficile parfois de s'approcher de certain stand. Notamment le stand de Robert Laffont, Victor Dixen dédicaçait à ce moment là et c'était de la folie, je comptais faire dédicacer mon exemplaire de Phobos mais au vu de la foule j'ai vite renoncé. J'ai quand même ma petite photo souvenir !




Malgré tout j'ai rempli mes autres objectifs, j'ai pu dédicacer Sim survivor de Loic le Borgne, un auteur très gentil qui a pris bien le temps de discuter de son livre et qui m'a avoué avoir déjà la suite en tête, manque plus que l'aval de l'éditeur ! Donc Scrineo on vous attends !


 




Par un détour chez Casterman, j'ai pu rencontré Vincent Villeminot l'auteur de U4, Le copain de la fille du tueur, Réseau(x)... Un auteur tellement polyvalent dans le genre littéraire, ils nous a présenté son livre La prochaine fois ça sera toi, un thriller qui a rejoint de suite ma wish list. Et malgré son physique un peu bourru, c'est quelqu'un d'adorable !




Photo un peu flou mais quand il parle, il bouge beaucoup ^^


Petit détour au stand Pocket Jeunesse, pour moi c'était le plus beau stand, où j'ai enfin pu mettre un visage à Madame La Voix de Twiiter ! Une rencontre avec le sage de mon dessin animé d'enfance Les explorateurs. Et tellement de belles découvertes !

  






Et en fin d'après midi, c'était le tour de Cindy Van Wilder ! Trop contente de la rencontrer en vrai ! Elle a flashé avec Agnès Marot sur mon sweet !
Une journée qui se finissait en beauté !






Dimanche, j'y suis allée plus cool, je connaissais maintenant le salon et me repérer facilement. J'attendais avec impatience Christelle Dabos, l'auteure de La Passe-miroir et Lucie Pierrat Pajot, Les mystères de Larispem ! Elles sont tellement adorables, en fait tout les auteurs ont été trop gentils !


 

J'ai fait ma groupie ! 





Et une fois les dédicaces faites, en attendant que l'heure de prendre mon train arrive, j'ai fait un dernier tour dans les stands.







 



Au final 5 dédicaces, 6 craquages, de belles rencontres et des étoiles pleins les yeux !
Montreuil je reviendrais !

lundi 5 décembre 2016

Test/Tag Wishlist PKJ



Comme on approche doucement des fêtes de fin d'année, voici un nouveau tag pour vous aidez à écrire votre lettre au Père Noël! Les 12 questions du test vous permettront de mettre en évidence les livres de votre wishlist: votre liste d'envies.

1) Quel devrait être votre prochain achat?

Couverture Les disparues de Pumplestone

2) Quel roman que vous ne possédez pas vous fait envie depuis très longtemps?

Question difficile puisque généralement je cède vite à mes envies mais je dirais :
Couverture La malédiction Grimm

3) Citez un livre Pocket Jeunesse qui est sur votre liste d'envies.

Couverture The Lying Game, tome 5 : Croix de bois, croix de fer

4) Quel livre aimeriez-vous qu'on vous offre?


5) Citez un livre français de votre wishlist.

Couverture Le syndrome du papillon

6) Citez une suite de série que vous aimeriez posséder.


7) Citez un livre qui est sur votre wishlist parce que vous aimez sa couverture.

Couverture Saving Paradise, tome 1 : En proie au rêve

8) Citez un livre qui est sur votre wishlist parce que vous avez déjà lu et aimé son auteur.

Couverture La madone des enterrements

9) Quel résumé de livre présent sur votre liste d'envies vous intrigue particulièrement?

Couverture Les évadés du bocal

10) Citez un roman de votre wishlist dont vous ignorez de quoi il parle avec exactitude.

Couverture Deux petites filles en bleu

11) Quel roman présent sur votre wishlist vous a été recommandé?

Couverture Wild Girl

12) Quel roman est déjà dans votre wishlist alors qu'il ne sort qu'en 2017?

Afficher l'image d'origine