samedi 30 septembre 2017

Agence mystérium, tome 1 : Le fantôme de Saint-Malo



Couverture Agence mystérium, tome 1 : Le fantôme de Saint-Malo

Auteur : Loïc Le Borgne
Éditeur : Scrineo
Parution : 5 octobre 2017
Pages : 240
Prix :
Genre : Jeunesse, Fantastique
Public :








Synopsis




Un problème avec un vieil oncle revenu d’outre-tombe ? Des tables qui tournent toutes seules ou des voleurs qui traversent les murs ?
Pas d’inquiétude, l’Agence Mysterium est là pour vous !

C’est Kim Kraken, une jeune collégienne à l’affût de tout événement bizarroïde, qui est à l’origine de cette entreprise chasse-mystères. Accompagnée de ses deux acolytes, Salma et Tristan, elle passe son temps libre à traquer les supercheries et autres événements inexpliqués. Toujours perspicaces et pleins de ressources, ils n’auront de cesse de trouver une explication logique à vos plus grandes peurs et à toutes les créatures fabuleuses qui vous entourent !

Alors, quand la petite Églantine terrorisée par un fantôme-pirate leur demande de l’aide, ils n’hésitent pas et embarquent immédiatement pour Saint-Malo. Car, grâce à leur Plasmachine, ils peuvent se téléporter n’importe où !

Gare aux corsaires fantomatiques et aux voiliers spectraux, l’Agence Mysterium est sur le pont !




Mon avis



Je tiens d'abord à remercier les Editions Scrineo pour cet envoi, c'était un plaisir de retrouver la plume de Loïc Le Borgne.
Si vous me suivez, vous avez déjà pu connaître cet auteur grâce à son livre Sim Survivor, sorti dans la même maison d'édition et que j'avais beaucoup aimé.
Aujourd'hui il nous revient avec une petite histoire ma foi bien sympathique où se côtoieront fantômes, enquête et un peu de sciences aussi.



L'agence Mystérium est composé de 3 adolescents: Kim, Salma et Tristan. Leur rôle: débusquer les mystères et autres phénomènes paranormaux et leur apporter une explication rationnelle et logique. Mais pour le moment, ça reste sur le papier car aucune affaire ne leur a été confiée.

Mais quand Kim reçoit un appel d'une jeune fille concernant un fantôme voleur dans la ville de Saint Malo, Kim n'hésite pas et embarque ses camarades pour résoudre ce mystère.

Au programme, chasse poursuite dans la ville, confrontation avec des fantômes, il va leur falloir beaucoup de courage.



Tout de suite pendant ma lecture, cette histoire m'a fait penser au Club des cinq, à Scooby doo ou à Sans Atout. Des livres que j'adorais quand j'étais enfant. On retrouve un peu le même critère: un groupe d'enfants qui se met à enquêter sur des mystères étranges par leurs seuls moyens. Pas vraiment de mascotte ici, même si la Plasmachine avec la voix d'un Justin Bieber chinois pourrait jouer ce rôle.

Contrairement aux autres romans, les mystères ne viennent pas aux adolescents tranquillement dans leur ville.  C'est eux qui vont aux mystères. Et donc forcément il faut se déplacer mais quand on a que 12 ans, comment fait-on ? Et bien rien de plus simple: on utilise la Plasmachine qui téléporte tout ce petit monde où ils veulent. Pratique ! J'ai trouvé ça étrange au début, voire même un peu facile scénaristiquement parlant mais au final, la machine a son caractère propre et est assez drôle.  Donc on oublie vite cette étrangeté.

L'enquête en elle-même était plutôt bien montée avec visite de la ville de Saint Malo en prime. L'auteur nous décrit le vieux Saint Malo avec ses édifices en pierre ainsi que son histoire qui, bien entendu, aidera nos héros à résoudre l'épineux problème de fantôme.



Au niveau des personnages, chacun a son rôle propre ainsi que des compétences diverses. On aura la passionnée d'histoire (je l'aime beaucoup) prête pour la bagarre. Le geek spécialisé dans l'informatique, un peu touche à tout et celle qui ne fonctionne que par la logique et qui chipote un peu tout le petit groupe.

Une dynamique de groupe qui fonctionne bien et qui, à un moment donné, s'avère utile.
Petit regret dans ce premier roman: on s'intéresse principalement à Kim, son histoire, ses problèmes ainsi que son passé au détriment des deux autres. J'ai trouvé ça dommage mais je me dis que peut-être dans les tomes suivants, on en apprendra plus sur Salma et Tristan.



Une écriture facile à appréhender, les explications scientifiques ou historiques ne sont pas trop lourdes et sont facilement compréhensibles pour le jeune public. Elles peuvent d'ailleurs donner envie d'en savoir plus sur les sujets abordés.
Il se lit très vite, une nuit et c'en était fini du livre.



En bref, une équipe d'ados détectives dynamiques qui nous fait voyager tant dans l'espace que dans le temps à la poursuite de mystères bien effrayants....

mercredi 27 septembre 2017

Les mystères de Larispem, tome 2 : les jeux du siècle


Couverture Les mystères de Larispem, tome 2 : Les jeux du siècle


Auteur : Lucie Pierrat-Pajot
Éditeur : Gallimard
Parution : 25 mai 2017
Pages : 322
Prix : 17.00 €
Genre : Steampunk, Jeunesse
Public : à partir de 13 ans







Synopsis


Au début du XXe siècle, les grands jeux de Larispem sont organisés. Carmine, Louchébem et Nathanaël forment l'une des six équipes. Mais ils font aussi face à la redoutable comtesse Vérité, qui manoeuvre en secret pour s'emparer de la Cité-Etat. Ils doivent pour cela déchiffrer le livre de Louis d'Ombreville.




Mon avis




Voilà un roman dont j'attendais la sortie depuis un bout de temps, que j'ai dévoré tout de suite mais dont je n'avais pas encore écrit la chronique. Erreur réparée aujourd'hui ! Attention, il s'agit d'un tome 2, donc des éléments du tome 1 révélés ici peuvent vous spoiler. Passez votre chemin ou allez lire ma chronique du tome 1


Nous avions laissé nos héros dans des postures plus ou moins agréables: Liberté obtenait un poste dans la prestigieuse Tour Verne, Carmine continuait son apprentissage de Louchébem et Nathanaël se retrouvait à devoir travailler pour la terrible Comtesse Vérité. Leurs destins vont enfin se croiser lors de la foire des orphelins et ensemble ils participeront aux grands jeux du siècle, une sorte de jeu de l'oie géant qui se déroule dans toute la ville. 
Mais le danger rôde dans le sillage de nos héros.... 



J'avais littéralement adoré le premier tome des mystères de Larispem et j'avais vraiment hâte de replonger dans les aventures de nos trois héros, dans le Paris un peu steampunk alimenté par les inventions et l'imagination de Jules Verne. 
Le point central de ce tome sera les jeux: comme je le disais précédemment, nos héros devront faire équipe pour gagner la partie. Mais les épreuves ne sont pas de tout repos et il est difficile de faire connaissance dans ces conditions. Néanmoins Liberté, Carmine et Nathanaël forment une excellente équipe et vont apprendre à se faire confiance. 

En parallèle, les frères de sang sont à l’affût, ils organisent différentes "opérations" pour nuire à Larispem. La comtesse Vérité est toujours à la recherche d'une solution pour propager le don des nobles et à cause de cela, nos trois jeunes gens sont en danger. 
On en apprend plus sur le mystère du don des frères de sang dans ce tome, ainsi que sur le passé de chacun (grosse révélation à la fin du tome !). 



Nathanaël se révèle enfin, comme je l'espérais dans le tome 1. Au lieu de subir, il décide d'agir et même si la peur et la mort semblent l'attendre à la fin du chemin, il est bien décidé à en finir avec tout ça. Il se montre courageux, intuitif et vif. 

Quand à Carmine, elle nous montre une autre façade de sa personnalité. Au contact de Nathanaël, elle devient plus douce et moins agressive. Elle permet d'ailleurs à ce dernier d'entrer dans son cercle restreint d'amis et lui accorde sa confiance. 

Petit bémol pour Liberté qui était vraiment mon personnage préféré dans le tome 1 et qui, ici, m'a déçue. Je ne saurais comment dire ce qui ne va pas mais progressivement, surtout vers la fin, ses choix et son caractère m'ont contrariée voir un 
peu énervée. Mais je pense que c'était voulu de la part de l'auteure. Liberté apprend des choses, sur elle et sur sa famille, qui la font changer. Elle se pose beaucoup de questions et ne sait pas forcément comment réagir face à tout ça. 




En bref, on se retrouve dans une course effrénée comme le laisser sentir la fin du tome 1. Entre complot, enquête, révélations, ça ne chôme pas et on dévore littéralement ce second tome. Mais où est la suite ! 

lundi 25 septembre 2017

C'est Lundi que lisez vous ? [44]




Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person's Journey Through a World of Books et repris par Galleane.
J'ai décidé de faire ce C'est Lundi toutes les 2 semaines, ne lisant pas à profusion, je pense qu'il sera plus fourni si je le publie tout les 15 jours.
 
Il faut répondre à trois questions chaque Lundi :

1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?


2. Que suis-je en train de lire en ce moment ? 

3. Que vais-je lire ensuite ?



Ce que j'ai lu les 2 semaines passées :



Couverture Nightfall Couverture Lucy Valentine, tome 1 : Follement Couverture Paranoïa Couverture La lune est à nous Couverture Rose, tome 2 Couverture Les sorcières du clan nord, tome 1 : Le sortilège de minuit Couverture Agence mystérium, tome 1 : Le fantôme de Saint-Malo


Beaucoup de lectures durant ces deux semaines, il faut dire que je suis toute seule en ce moment alors j'en profite un max. 

Pour le Pumpkin Autumn Challenge organisé par Guimause, j'ai pu déjà lire 3 de mes lectures prévues. Tout d'abord Nightfall de Jake Halpern et Peter Kujawinski. Malheureusement pour moi ce fût une déception sur toute le ligne....

Ensuite le premier tome : Lucy Valentine : Follement d'Heather Webber, une romance mêlée d'enquête policière qui m'a fait passer un bon moment.

Encore une déception avec Paranoïa de Mélissa Bellevigne, je m'attendais à autre chose de plus poussé et profond et j'ai été déçue...

Face à ces déceptions, j'ai mis un peu de côté le challenge pour me tourner vers une réception toute récente, à savoir La lune est à nous de Cindy Van Wilder. Un énorme coup de cœur que ce roman ! 

J'ai enchaîné avec la suite de la bd Rose de Valérie Vernay, Emilie Alibert et Denis Lapière. On en apprend un peu plus sur le passé du père de Rose et c'est une enquête de plus en plus sombre....

Avec l'Automne, j'ai envie de lecture de sorcières, alors je me suis tournée vers Les sorcières du clan du Nord, tome 1 : le sortilège de minuit d'Irena Brignull. Un avis mitigé sur cette lecture, il me manquait un peu de magie...

Et pour finir, grâce aux Editions Scrineo, j'ai pu découvrir Agence Mystérium, tome 1 : Le fantôme de Saint Malo de Loic Le Borgne. Trois ados se donnent pour missions d'élucider les mystères surnaturels.




Mes chroniques des 2 semaines passées :



Couverture A la croisée des mondes, tome 1 : Les royaumes du nord Couverture La fourmi rouge  Couverture La lune est à nous

Couverture Nightfall Couverture Lucy Valentine, tome 1 : Follement





Ce que je lis en ce moment :




Couverture Ça (2 tomes), tome 1

Ça


Stephen King





Enfants, dans leur petite ville de Derry, Ben, Eddie, Richie et la petite bande du « Club des ratés », comme ils se désignaient, ont été confrontés à l’horreur absolue : ça, cette chose épouvantable, tapie dans les égouts et capable de déchiqueter vif un garçonnet de six ans…
Vingt-sept ans plus tard, l’appel de l’un d’entre eux les réunit sur les lieux de leur enfance. Car l’horreur, de nouveau, se déchaîne, comme si elle devait de façon cyclique et régulière frapper la petite cité.
Entre le passé et le présent, l’enfance et l’âge adulte, l’oubli des terreurs et leur insoutenable retour, l’auteur de Sac d’os nous convie à un fascinant voyage vers le Mal, avec une de ses œuvres les plus amples et les plus fortes.






Ce que je vais lire ensuite ?


Couverture Dans l'ombre de Stella

mercredi 20 septembre 2017

Lucy Valentine, tome 1 : Follement



Couverture Lucy Valentine, tome 1 : Follement


Auteur : Heather Webber
Éditeur : J'ai lu
Collection : Pour elle (Promesses)
Parution : 15 avril 2014
Pages : 318
Prix : 6.95 €
Genre : Romance, Policier
Public : Adulte






Synopsis



Lucy Valentine remplace son père, directeur d'une agence matrimoniale. Dans la famille Valentine, on a, c'est un secret, un don de double vue héréditaire qui permet de réunir des personnes qui ont la même aura. Lucy a perdu ce don. Désormais, elle ne retrouve plus que des objets égarés et a des visions en touchant les gens.
Son premier client voudrait des nouvelles de Jennifer, son premier amour. Lucy "voit" alors la bague de fiançailles de celle-ci au doigt d'un squelette enterré dans un parc ! Désemparée, elle fait appel à Sam, l'ami de son père, installé au-dessus de l'agence. Sam est en voyage, c'est Sean, son neveu, qui l'accueille. Quand il lui serre la main, Lucy les "voit" tous les deux, nus dans un lit...



Mon avis




Deuxième lecture pour mon challenge Pumpkin Autumn Challenge, Lucy Valentine a su remonter mon enthousiasme suite à la lecture de Nightfall. C'est une petite lecture qui se lit très vite et sans prise de tête. J'ai vraiment passé un bon moment avec cette romance mélangée à du policier. 



Les Valentine ont un don, ils peuvent voir les auras des gens et peuvent donc réunir les âmes sœurs. C'est ainsi que le père de Lucy créa sa propre agence matrimoniale. Sauf que voilà il y a un problème: à la suite d'un accident, Lucy perd son don et ne peut retrouver que les objets perdus. Pas facile alors de créer des couples assortis, mais c'est pourtant ce que devra faire Lucy quand son père prend des vacances forcées. 
Lors de son premier rendez-vous, elle touche la main d'un de ses clients encore hanté par le souvenir de son ex-fiancée. Et là, elle a une vision ! Une vision d'une bague de fiançailles au doigt d'un squelette.... 
Investie d'une mission, Lucy, aidée du détective privé Sean va essayer de résoudre cette affaire. 



Comme je le disais précédemment, j'ai beaucoup aimé cette lecture. Je ne suis pas trop romance d'ordinaire mais là c'était distillé avec parcimonie et c'est vraiment l'enquête en elle-même qui était au centre de l'histoire. Bien qu'il fasse 318 pages, je n'ai vraiment pas vu le temps passé, comme pour la plupart des romans policiers que je lis, j'échafaudais des théories et des hypothèses sur l'identité du tueur. 
Je suis toute fière d'avoir deviné le fin mot de l'histoire ! Malgré tout j'ai eu l'impression que tout s'enchaîner vite, on a pas vraiment le temps de souffler. 



J'ai beaucoup aimé le personnage de Lucy, qui est une jeune femme dynamique et pleine de peps ! Elle représente un peu le stéréotype de l'héroïne un peu gauche mais pleine de bonnes volontés qu'on adore. Elle me fait un peu penser à Becky dans l'accro du shopping, elle est drôle et ne manque pas d'idées pour se sortir des situations les plus cocasses. 

Ses amis sont tout aussi frais et plein d'humour. On sent une belle complicité dans ce petit groupe. Le truc c'est qu'on ne s'attarde pas trop sur les histoires respectives des personnages secondaires. J'aurais aimé mieux les connaître. 

Quant à Sean, le beau détective privé, sa première rencontre avec Lucy est disons explosive ! Enfin du côté de Lucy car quand elle le touche, elle a des visions d'eux plutôt érotiques... 
Le passé de Sean est brièvement évoqué dans ce premier tome, on sent que c'est un sujet lourd et qu'il est difficile pour lui d'en parler. On sait déjà que le sujet refera surface dans les prochains tomes... 



Petit bémol de ce livre et que je retrouve très souvent dans mes lectures de romance, c'est que l'auteure se sent obligée de créer des coups de foudre pour chacune des amies ou amis de l'héroïne. Un ça passe, deux c'est louche, trois tu te dis que vraiment tu aimerais vivre dans ce roman où trouver l'amour se fait aussi facilement que passer d'une pièce à une autre. 



En bref, c'est une histoire vraiment drôle, fraîche, pleine de mystères, qui m'a donné envie de me procurer la suite rapidement. Lucy Valentine n'est pas prête à lâcher l'affaire !

lundi 18 septembre 2017

Nightfall



Couverture Nightfall


Auteur : Jake Halpern et Peter Kujawinski
Éditeur : Pocket Jeunesse
Parution : 6 avril 2017
Pages : 310
Prix : 17.90 €
Genre : Jeunesse, Fantastique
Public : à partir de 13 ans 







Synopsis



Les habitants se préparent à abandonner leurs maisons, mais Marine, Kana et Liam ne croient pas aux légendes de leurs parents. Ils décident de rester dans le village.
Alors que la Nuit les enveloppe, ils découvrent avec horreur qu'ils n'auraient vraiment pas dû...





Mon avis




Coucou les chats, aujourd'hui je vous parle d'une déception.... Il s'agit de Nightfall de Jake Halpern et Peter Kujawinski. Je l'avais acheté dès sa sortie mais il était resté dans ma PAL sagement. C'est pour le Pumpkin Autumn Challenge que je me suis enfin décidée à le lire. 



Le pitch m'emballait beaucoup. Cette idée que sur une île où le soleil a brillé 14 ans durant, les habitants soient obligés de partir (fuir ?) car la nuit arrive, me semblait très intéressante. 
Dans ce roman, nous suivons trois jeunes ados de 14 ans, qui s'apprêtent comme tout le village à partir de l'île où ils ont toujours vécu. Mais ils s'étonnent des étranges rituels qu'ils doivent accomplir dans leurs maisons respectives avant leur départ, changer les meubles de pièce, les orienter de tel façon et pas autrement, enlever les serrures.... 
Tout ceci est bien étrange mais tout le monde semble jouer le jeu et évite les questions de nos jeunes héros. 

Mais quand Liam est porté disparu, juste avant l'embarquement, Marine et Kana décident de partir à sa recherche en prenant le risque de louper le départ. 
Quand enfin ils se retrouvent, il est trop tard, ils sont coincés sur l'île et la nuit a repris ses droits. Nos jeunes héros vont être alors confrontés au froid et au noir total... Mais est-on vraiment seuls dans le noir ?.. 



Franchement j'étais super heureuse de commencer ce roman, je m'imaginais déjà sous ma couette à frissonner de peur face à ce qui se cachait dans le noir et dans la forêt qui borde le village. Force est de constater que ça n'a pas été le cas... Il faut dire que mon seuil de trouillitude est extrêmement élevé, il m'en faut beaucoup pour avoir peur, mais quand même. 
J'en attendais peut-être trop, je ne sais pas, en tout cas j'étais toujours en attente. En attente de confrontation, en attente de suspense, en attente de frissons. 

Les confrontations avec les "autres" étaient trop peu existante, les courses poursuites étaient vite écourtées. En fait je ne les sentais pas vraiment en danger de mort. Et même à la fin, les réponses qu'on me donnait, n'étaient pas assez précises à mon goût. 

Gros point fort tout de même, l'intrigue concernant Kana. Même si j'avais des soupçons depuis le début, je l'ai trouvé bien ficelé et j'en aurais bien lu davantage à son sujet. Je n'en dirais pas plus pour préserver le mystère.... 


Au niveau des personnages, celui que j'ai préféré c'est Kana. Déjà grâce à son intrigue mais aussi son caractère. Là où les autres m'ont énervés avec leurs pleurnicheries et leur décisions totalement irréfléchies. Kana lui préfère analyser, il prend le temps de se poser les vrais questions au lieu de foncer tête baissée. 

Pour Marine, je n'ai pas vraiment d'avis, elle ne se démarque pas vraiment de son frère ni de Liam. Alors qu'elle avait un potentiel monstre pour devenir une leader. Vers la fin ça va mieux, elle se démène et se montre astucieuse. 

Dès le début, Liam est un personnage que je n'ai pas vraiment aimé. Ça ne s'est pas arrangé par la suite. Il essaie de faire le sur-homme en disant "non, je vais y arriver tout seul, j'ai pas besoin d'aide" et ça c'est vraiment un truc que je n'aime pas voir dans les personnages que je lis. 
Même la pseudo romance entre Marine et lui n'arrange pas son cas. 



En bref, ce fût une déception, il manquait vraiment peu de choses pour que j'apprécie cette lecture. L'intrigue de Kana a vraiment rattrapé le coup. Je ne sais pas trop s'il y aura une suite, j'ai vu sur plusieurs sites que c'était un tome 1 et j'avoue, au vu de la fin, ne pas trop savoir comment ils comptent faire mais bon. 
J'espère que contrairement à moi, vous avez passé un bon moment avec ce livre. 
Dites-moi ! Je suis curieuse.

mardi 12 septembre 2017

La lune est à nous


Couverture La lune est à nous



Auteur : Cindy Van Wilder
Éditeur : Scrineo
Parution : 14 septembre 2017
Pages : 377
Prix : 17.90 €
Genre : Jeunesse, Contemporain
Public : à partir de 15 ans






Synopsis



Max et Olivia n’ont pas grand-chose en commun. Max, solitaire et complexé, peine à s’intégrer dans son nouveau lycée. Olivia, sociable et hyperactive, vient d’être recrutée par la très populaire chaîne YouTube « Les Trois Grâces » et s’investit dans le milieu associatif. Ils n’ont rien en commun, si ce n’est qu’ils sont en surpoids, et que le monde le leur fait bien payer. Lorsqu’ils se rencontrent, ils se comprennent instantanément. Et décident de réagir – chacun à sa manière. L’habit ne fait pas le moine, dit-on… Ni Max ni Olivia ne s’attend aux défis qu’ils vont rencontrer. Et si l’aiguille de la balance n’était pas le seul challenge ? Et s’il était possible de décrocher la lune, même après être tombé à terre… ?




Mon avis





Hé salut les p'tits chats ! Ce week-end j'ai eu un gros coup de cœur pour une lecture. Il s'agit de La lune est à nous de Cindy Van Wilder. Vous la connaissait sûrement grâce à sa saga Les Outrepasseurs que  j'adore également.
Ici l'auteure se lance dans du contemporain avec un sujet qui touche notre société de plein fouet. À savoir les préjugés sur l'apparence, sur les personnes LGBT.
Je tiens à remercier les Editions Scrineo pour cet envoi.


On suit deux personnages, d'abord Olivia, dite Olive, une instagrameuse qui commence à monter mais quand on est noire et grosse, les trolls ne sont pas loin et Olivia va subir de plein fouet les brimades et les insultes. Ensuite il y a Maximilien, dit Max, qui à la suite du divorce de ses parents, vient vivre en Belgique. C'est un garçon mal dans sa peau qui n'ose dire à ses parents qu'il est gay et désespère de trouver quelqu'un à cause de son poids.

À la suite d'une altercation entre Olivia et un adulte aux idées rétrogrades, les deux héros vont se rencontrer et c'est comme une évidence. Ils se reconnaissent chacun dans le regard de l'autre et c'est le début d'une belle amitié. Ensemble ils feront front contre les autres qui leur veulent du mal et apprendront à s'accepter et à s'aimer comme ils sont.


Que dire, je ne trouve pas mes mots pour expliquer ce que j'ai ressenti durant ma lecture. J'ai ri, j'ai pleuré, je me suis sentie en colère et je me suis sentie aussi très fière. Cindy a réussi à mettre les mots sur le mal-être qui touche la société actuelle. Cette recherche constante de rentrer dans le moule, l'apologie de la minceur, être comme les autres sinon tu n'es rien: et bien Olivia et Max nous disent non ! Ce n'est pas parce que tu fais une taille 48 que tu n'as pas le droit de faire des photos ou des vidéos sur Internet !
Ce n'est pas parce que tu es gay que tu dois être rejeté par la société ! Tu es une personne à part entière et tes différences sont tes plus grandes qualités !

Quand j'ai refermé ce roman, j'avais une de ses pêches, il fallait que j'en parle à tout le monde, j'ai d'ailleurs bombardé Twitter de photos de la couverture et j'ai tout de suite contacté mes amies pour qu'elles le lisent.
Ce livre est porteur d'un message fort et qui se doit d'être diffusé partout ! Tu n'as pas besoin d'être comme les autres, soit juste toi et tout ira bien !



J'ai vraiment aimé nos deux héros, ils sont touchants chacun à leur façon. Olivia est tellement forte et indépendante, elle tient bon malgré le harcèlement dont elle est victime. Elle est un fabuleux exemple à suivre. J'aimerais tellement la rencontrer si elle existait.

Max lui est plus renfermé, plein de rancœurs et de colère envers ses parents à cause de leur divorce. Il n'ose pas se faire remarquer au risque d'être la cible de moqueries mais il ne peut s'empêcher de monter au créneau quand il le faut.

Autour eux gravitent aussi des personnages hauts en couleur. Les bénévoles du dépôt où traîne Olivia sont des personnages plein de vie et de bienveillance. Ils sont tous solidaires et sont prêts à tout quand l'un d'entre eux est en difficulté. Elliot, le petit frère de Max est pour moi la boule d'innocence et de sincérité du roman. Il ne se laisse pas influencer par les autres et sa spontanéité et sa franchise sont adorables.



Ce roman se lit à une vitesse folle, Cindy ne part pas dans la caricature au niveau des personnages, elle utilise des mots justes et n'édulcore pas les choses. Elle pose vraiment le ressenti de ce que vivent les gens dans la situation de Max et Olivia. Ce livre parle à tout le monde.



En bref, gros coup de cœur, un message fort et beau à diffuser partout, une belle leçon de vie que je relirais volontiers pour me rebooster. A lire et à relire !
Je vous laisse avec la 4e de couverture qui défini tellement bien ce livre.










lundi 11 septembre 2017

TAG LES RÉSEAUX SOCIAUX



Pocket Jeunesse nous lance un nouveau tag aujourd'hui : Les réseaux sociaux. Ils prennent une grande place dans nos vie alors pourquoi pas en faire un tag ! Let's go !



1) Sur quels réseaux sociaux parlez-vous de livres?
Sur Twitter ici ! Sur facebook ! et parfois sur instagram ici !

2) Quels blogs littéraires/bookstagrammeurs/booktubers recommandez-vous?

Les lectures d'Agathe ♡

Le blog Pluie de mots  
Pluie de mots

Le blog de Plume de soie

3) Sur quels sites/plateformes partagez-vous vos avis sur les livres (blog, Goodreads, Booknode, Babelio, Livraddict...)?
Sur mon blog, sur Livraddict et sur Babelio

4) Quels livres voyez-vous le plus souvent sur les réseaux sociaux en ce moment?

En ce moment c'est La fourmi rouge d'Emilie Chazerand

Couverture La fourmi rouge


5) Citez un livre que vous avez lu grâce aux réseaux sociaux.

Les enfants de Peakwood de Rod Marty

Couverture Les Enfants de Peakwood


6) Citez un livre que vous aimeriez davantage voir sur les réseaux sociaux.

Collaboration horizontale de Mademoiselle Navie et Carole Maurel

Couverture Collaboration horizontale

7) Quel est le dernier livre dont vous avez parlé sur les réseaux sociaux?

La lune est à nous de Cindy Van Wilder

Couverture La lune est à nous

8) Qui, sur les réseaux sociaux, influence le plus vos choix de lectures?


Les lectures d'Agathe ♡

samedi 9 septembre 2017

La fourmi rouge



Couverture La fourmi rouge


Auteur : Emilie Chazerand
Éditeur : Sarbacane
Parution : 23 août 2017
Pages : 254
Prix : 15.50 €
Genre : Jeunesse, Contemporain
Public : à partir de 13 ans







Synopsis



Vania Strudel a 15 ans et:
- un père taxidermiste qui l'emmène au collège à bord de sa "ouafture"
- Une ennemie jurée, qui est aussi la fille la plus populaire du lycée
- Un œil qui part en vrille, et une vie qui prend à peu près la même direction
Bref, son existence est une succession de vacheries.
Mais un soir, elle reçoit un mail anonyme qui lui explique qu'elle n'est pas une banale "fourmi noire" sans ambition.
Elle serait plutôt du genre "fourmi rouge"




Mon avis





Hello mes ptits chats ! Aujourd'hui je viens vous parler d'un livre coup de cœur, un livre qui fait rire, qui fait réfléchir et qui vous émeut. Je parle de La fourmi rouge d'Emilie Chazerand. Ça a été littéralement un ovni littéraire pour moi, je ne m'attendais pas à autant aimer ma lecture. Mais bon sang, comme j'ai kiffé. 


La fourmi rouge, c'est l'histoire de Vania Strudel qui n'a pas forcément la vie facile. Comme elle nous le dit sur la 4ème de couverture, elle accumule les "handicaps" : un prénom de serviette hygiénique, une maladie à l’œil, elle est le souffre-douleur de l'école, son père, taxidermiste, lui fout la honte....Mais Vania semble s'être habituée à cet état de fait et s'en accommode comme elle peut. 
Elle se contente de passer inaperçue mais il semblerait qu'une personne ne soit pas d'accord... Un soir, elle reçoit un étrange mail qui lui ordonne de se bouger les fesses car elle n'est pas une personne passive: non, elle est quelqu'un d'actif, qui doit se démarquer des autres. 
Elle est une fourmi rouge ! 


Attention ! Vous allez assister à une véritable déclaration d'amour livresque ! Mais comme je suis en adoration pour ce roman ! C'est drôle, c'est émouvant, c'est cynique, c'est rempli d'autodérision... L'héroïne est devenue ma nouvelle héroïne, j'aime tout chez elle, son caractère, sa repartie. J'ai dévoré ce bouquin en une après-midi. 

C'est un roman qui fait rire, mais pas que ! Puisqu'il nous fait aussi réfléchir, il nous fait revivre nos propres angoisses adolescentes. Il nous parle de harcèlement scolaire, de la pression exercée sur les ados, il faut rentrer dans le moule si on veut être accepté.... Et bien non! Vania n'est pas comme cela: avec elle, on apprend à aimer ces différences qui nous distinguent des autres et qui ne font pas de nous des moutons prêts à suivre n'importe quelle mode. 

Ce roman, c'est une belle leçon de vie, il ne t'incite pas à te révolter mais à t'accepter comme tu es. 

Comme je l'ai dit précédemment, j'ai adoré le personnage de Vania. Elle est très analytique sur les choses, sur elle ou sur les autres. Elle a un sens de l'autodérision incroyable mais elle reste une adolescente fragile qui ne sait que fuir face à la confrontation. Au fur et à mesure, elle va apprendre à s'accepter et prendre ses responsabilités. Grandir, c'est dur mais nous devons tous passer par là. 

Les autres personnages ne sont pas en reste. Qu'il s'agisse du père loufoque qui a un peu oublié son rôle de père pour celui de copain. Ou les deux meilleurs amis de Vania qui traînent eux aussi des bagages. Ou encore le vieux monsieur, confident de Vania, qui ne bouge pas de sa chaise. 
J'ai beaucoup apprécié tout ce petit monde qui gravite autour de Vania. 


En bref, gros coup de cœur pour ce roman, à mettre dans les mains de tous les ados ! C'est drôle, c'est mordant, on ne peut plus lâcher ce livre quand on l'a commencé. 



mercredi 6 septembre 2017

A la croisée des mondes, tome 1 : Les royaumes du nord



Couverture A la croisée des mondes, tome 1 : Les royaumes du nord

Auteur : Philip Pullman
Éditeur : Gallimard
Collection : Folio Junior
Parution : 1 juin 2017 (pour cette édition)
Pages : 512
Prix : 8.90 €
Genre : Jeunesse, Fantasy
Public : à partir de 11 ans







Synopsis



Ce n'était pas une vie ordinaire pour une jeune fille de onze ans : Lyra vivait, en compagnie de son daemon Pantalaimon, parmi les Érudits de Jordan Collège, passant ses journées à courir dans les rues d'Oxford à la recherche éperdue d'aventures.

Mais sa vie bascule le jour où elle entend parler d'une extraordinaire particule. D'une taille microscopique, la Poussière que l'on trouve uniquement dans les vastes étendues glacées des Royaumes du Nord - est censée posséder le pouvoir de briser les frontières entre les mondes, un pouvoir qui suscite effroi et convoitises...

Jetée au coeur d'un terrible conflit, Lyra sera forcée d'accorder sa confiance aux gitans et à de terribles ours en armure. Et, lors de son périlleux voyage vers le Nord, elle devra découvrir pourquoi son propre destin semble étroitement lié à cette bataille sans merci où s'opposent des forces que nul ne l'avait préparée à affronter.




Mon avis



           
Coucou les p'tits chats, aujourd'hui je viens vous parler d'un livre que j'avais abandonné il y a quelques années et que j'ai repris cet été. Il s'agit du tome 1 de A la croisée des mondes : les royaumes du Nord de Philip Pullman.  Comme la plupart d'entre vous j'ai vu le film tiré de ce roman : La boussole d'or, qui ne m'avait absolument pas convaincue et qui pour le coup a influencé ma lecture... 
Mais l'erreur a été modifiée puisque je me suis relancée dans l'aventure (certes après quelques années, tout arrive à point qui sait attendre). Et je dois dire que j'ai apprécié ce premier tome et je compte bien lire la suite. 


Dans cette histoire nous atterrissons dans un monde assez similaire au notre, à la différence près que notre âme est matérialisée ici par un animal totem, appelé deamon, qui est constamment auprès de son "maître". Ces derniers partagent tout ! Leurs pensées, leurs émotions… Ils ne forment qu’un seul et même être.
Lyra Belacqua , jeune orpheline, vit dans l'insouciance la plus totale auprès des érudits au Jordan Collège à Oxford. Elle passe son temps à courir dans les rues de la ville, parmi les autres enfants, à s’inventer des aventures aussi passionnantes les unes que les autres. Mais des rumeurs commencent à apparaître, des enfants disparaissent mystérieusement. Les "enfourneurs", comme les nomme la population, séviraient partout en Angleterre. Le mystère est le plus totale puisqu’aucun enfant n’a été retrouvé. 
Lorsque son meilleur ami Roger disparaît, Lyra n'hésite pas une seconde, elle doit le retrouver. Mais par où commencer ? Qui sont les enfourneurs ? Et qu'est-ce que la Poussière dont son oncle Asriel, grand explorateur du Nord, a parlé lors d'une réunion avec les érudits. Y aurait-il un lien entre cet élément mystérieux et les disparitions ? 
Lyra se lance dans l'aventure, dans les terres du Nord, accompagnée d'alliés, elle fera la rencontre de nombreuses créatures et percera ce fameux secret. 


En ajoutant quelques modifications et quelques touches surnaturelles comme les deamons, les sorcières ou les ours... L'auteur a su construire un univers fantasy subtil dans un monde déjà existant. Tout cela s'accorde très bien, c'est cohérent et grâce à ça le lecteur arrive à s'imaginer parfaitement les lieux décrits....  Le monde de Lyra est à la fois si proche du notre mais pourtant si différent. Les jeunes lecteurs s’identifieront encore plus à nos héros. J'ai énormément aimé l'idée des Deamons, avoir son animal qui est une partie de soi, est une idée de génie. La relation entre l'humain et son Deamon est tellement belle et forte. Je n'arrêtais pas de m'imaginer avec un Deamon me suivant partout avec qui je pourrais interagir. 
C'est une réelle aventure que le lecteur va pouvoir vivre, les plus jeunes seront transportés par la magie des sorcières, impressionnés par les armures des ours et ressentiront ce que Lyra vivra
Et pour les plus vieux, une double lecture est possible avec tout ce qui concerne la religion omniprésente dans le roman. Son rapport avec le pouvoir et sa domination sur la population. Ils pourront faire des parallèles avec notre propre Histoire. Ce roman parle vraiment à tous. 
On l’a souvent comparé à Harry Potter, les livres étant sortis durant la même période, mais il ne faut pas. Il y a un vrai travail de réflexion derrière l’histoire, notamment sur la religion comme je le disais précédemment mais aussi sur le passage à l’âge adulte, le fait de laisser sa part d’enfance, de grandir en somme. C’est un livre qui fait réfléchir et que l’on peut lire enfant et relire en tant qu’adulte avec le même plaisir pour des raisons différentes.
Le sujet de la famille est aussi abordé. Le fait que l’on peut se créer sa propre famille quand ceux qui ont les mêmes gènes ne sont pas proches de nous.
La plume de Philip Pullman est vraiment fluide, elle n’est ni compliquée, même si certains mots sont totalement inventés, pour ne pas effrayer les jeunes lecteurs, ni trop enfantine pour ne pas ennuyer les adultes.


Les personnages aussi, sont richement travaillés, que ce soit dans leur caractère ou dans leurs descriptions physiques. 

Lyra est une jeune fille, pleine de courage et de bravoure, parfois trop téméraire peut être mais elle assume chaque décision et chaque erreur ce qui fait de ce personnage quelqu'un de déterminé, qu'on a envie de suivre les yeux fermés. Elle ne se laisse pas faire et ne se laisse surtout pas être mise à l'écart de l'action. C’est un plaisir de lire une héroïne comme cela.
Dans le film, Lyra m’avait paru snob et hautaine et elle m’avait agacé tout de suite. C’est d’ailleurs à cause d’elle que je n’avais pas voulu lire le livre.
Les gitans, bien que nombreux ont leur caractère propre, on découvre leur culture ainsi que leur croyances. Il en est de même pour les sorcières. Bien que je regrette qu'elles n'apparaissent pas aussi souvent que je le voudrais. Elles m’ont paru être un peuple matriarcal assez libre et neutre.
Dans ce tome on effleure légèrement tout ce qui se passe entre les différents clans et j’aurais aimé en savoir plus.

Tout l'histoire des Ours aussi est extrêmement bien menée, l'auteur nous a construit toute une société avec ses propres règles et rîtes. C’est un peuple assez violent, en même temps ce ne sont pas des nounours, mais qui tient toujours leurs promesses. J’espère les retrouver dans les autres tomes.
Les méchants de l'histoire, sont vraiment détestables. Il est rare que je déteste autant des personnages comme cela. Ils sont très bien ficelés. Je ne peux pas trop me pencher sur leur cas sans spoiler donc je m’en tiendrai juste à ça.

En bref, je ne regrette nullement mon choix de reprendre ma lecture, même si j'ai eu du mal au début à cause du spectre du film. Je suis finalement entrée dans l'histoire sans pouvoir la lâcher. 
Un livre normalement destiné à un jeune public, il peut aussi être abordé par les adultes. Je lirais la suite prochainement c'est sûr. 
Partez à l'aventure dans les royaumes du Nord, vivre de grandes aventures !