samedi 30 avril 2016

Défi PKJ Mai !!





Pour mai, nous vous proposons donc une liste de 30 actions à réaliser du 1er au 31 mai. Il suffira de compter le nombre de challenges relevés pour connaître votre score. Vous pouvez réaliser plusieurs défis le même jour et une lecture peut remplir plusieurs critères! Qui est prêt à participer?

La liste des 30 choses à faire en mai 2016

1) Lire un roman d'un auteur français.



2) Conseiller un livre à quelqu'un.

Je le fais tout le temps 

3) Lire un livre Pocket Jeunesse.



4) Lire un roman dont le titre comporte 6 lettres.


 Couverture Beyond, tome 1 : Évasion

5) Terminer une trilogie.

Pas vraiment une trilogie mais la fin d'une saga pourtant 

 

6) Lire un livre publié en mai (pas forcément 2016).



7) Partager son avis sur les réseaux sociaux avec Pocket Jeunesse sur un livre Pocket Jeunesse.





8) Lire un livre qui mentionne un autre livre (par exemple: le héros est en train de lire le-dit livre).

Les enfants lisent les contes

 Couverture L'école du bien et du mal, tome 1

9) Lire un livre avec un scène qui se déroule dans un train (ou dans un métro).



10) Lire un roman de fantasy.



11) Lire un roman écrit par deux auteurs.

12) Lire un auteur que vous n'avez jamais lu auparavant.



13) Lire un livre de plus de 400 pages.



14) Lire en musique.

15) Lire un livre qu'on vous a recommandé.

 Couverture Beyond, tome 1 : Évasion


16) Lire dans un endroit où vous n'avez jamais lu.


 Je ne lis jamais dans une voiture parce que je suis malade mais là je devais attendre dans la voiture donc pour une fois...




17) Lire un roman avec une couverture majoritairement bleue.


18) Lire un livre avec un prologue.


19) Lire un livre qui est dans votre PAL depuis longtemps (voire très longtemps: point bonus si vous lisez un livre qui est dans votre PAL depuis plus d'un an!)


20) Lire un roman narré à la troisième personne du singulier.

 Couverture L'école du bien et du mal, tome 1

21) Lire un roman avec plusieurs parties.


22) Lire un livre paru en 2015.

Couverture L'école du bien et du mal, tome 1


23) Lire un livre avec un pont sur la couverture (mois de mai oblige!)


24) Lire un roman qui se passe en Europe mais pas en France.

25) Lire un livre avec des fleurs sur la couverture.


26) Lire un livre qui comporte une dédicace que vous aimez bien.



27) Lire un roman avec une scène qui se déroule la nuit.


28) Lire un roman one shot (tome unique - pas de suite).

 Passion sous contrat



29) Croiser le mot "magie" dans un livre.


30) Lire un roman avec une narration à deux voix.


A vos marques.... prêts... lisez!

mercredi 27 avril 2016

Audrey retrouvée

Couverture Audrey retrouvée 

Auteur : Sophie Kinsella
Editeur : PKJ
Parution : 3 mars 2016
Pages : 299
Genre : Jeunesse, Humour
Age : à partir de 13 ans


Synopsis

 

Audrey a 14 ans. Elle souffre de troubles anxieux. Elle vit cachée derrière ses lunettes noires, recluse dans la maison de ses parents à Londres.
Ça, c'était avant.
Avant que Dr Sarah, son psychiatre, lui demande de tourner un film sur sa famille, pour voir la vie
d'un oeil nouveau : celui de la caméra.
Avant que Linus, un copain de son frère, débarque. Avec son grand sourire et ses drôles de petits mots griffonnés sur le coin d'une feuille, il va pousser Audrey à sortir. Et à redécouvrir le monde...


Mon avis 



Je suis une très grande fan de Sophie Kinsella, je ne rate jamais la sortie d'un de ses livres, que ce soit les « accro du shopping » ou d'autres livres sous son deuxième nom Madeleine Wickham. C'est donc sans y réfléchir à deux fois que je me suis jetée sur Audrey retrouvée, d'autant plus que c'est la première fois que l'auteure s'essaye au genre jeunesse.

On découvre Audrey, une jeune fille très angoissée, qui a peur des gens, ne sort jamais de chez elle et ne parle qu'aux membres de sa famille.

L'histoire nous est racontée par Audrey elle même, d'abord en pensée puis après par le biais un film documentaire qu'elle doit faire sur sa famille pour l'aider dans sa guérison. Elle s'adresse directement à nous, ce qui crée une sorte de relation fictive entre nous et elle. Au début de l'histoire, Audrey ne veut pas nous dire pourquoi elle se terre chez elle et porte des lunettes de soleil à longueur de journée. Mais au fil de l'histoire Sophie Kinsella nous distille quelques brides de souvenirs ou de conversations qui nous renseignent sur les événements passés.


Les thèmes de l'anxiété, de la dépression et des phobies peuvent être des sujets assez lourds et délicats à aborder. On pourrait croire que le livre va être morne et triste mais c'est tout le contraire. Sophie Kinsella nous offre un roman drôle, frais et tout en légèreté.

Tout ça grâce aux personnages secondaires qui font la famille d'Audrey ; notamment le personnage de la mère qui est à mourir de rire et qui rend fou toute la famille avec ses dernières lubies. J'aurais fait une crise de nerfs si j'avais eu une mère comme ça. Mais elle est tellement attachante, comme le sont les personnages féminins de Sophie Kinsella, elles sont un peu dingues, rigolotes, ont des idées folles et ont les adore pour ça.
Le père d'Audrey est un peu effacé face au personnage exubérant de la mère, il a depuis longtemps baissé les bras et sait qu'il ne sert à rien de contredire sa femme. Mais on assiste à quelques scènes drôles avec lui, notamment un épisode avec un ordinateur où il s'inquiète plus de sa voiture que du reste.
Les frères d'Audrey ne sont pas en reste, entre le petit dernier qui balbutie deux trois mots mais qui connaît Candy Crush sur le bout des doigts et l'aîné complètement accro au jeux vidéos, on assiste à des scènes très drôles.
Mais Audrey alors ? C'est une jeune fille très mature pour son âge, qui sait analyser les choses, mais qui a aussi son humour bien à elle. Et oui c'est pas parce qu'elle n'est pas bien dans sa peau, qu'elle a envie de se suicider constamment. Elle fait beaucoup d'efforts pour essayer de s'en sortir et de reprendre une vie normale.
Et c'est là qu’apparaît Linus, un ami de son frère, qui ne se laisse pas refouler et qui veut connaître la jeune fille qui se cache derrière ses lunettes. Il est drôle et apporte un peu de fantaisie dans la vie d'Audrey. Il va beaucoup l'aider dans son processus de guérison.


Ce livre m'a beaucoup plu, du début jusqu'à la fin, j'ai ri, j'ai été émue, j'ai gloussé comme une ado et j'en suis ressortie toute légère et je me sentais bien. C'est ce genre de roman feel good qu'il te faut pour te remonter le moral. Sophie Kinsella a prouver qu'elle pouvait faire de bons romans YA et j'ai hâte d'en lire d'autres.
D'ailleurs le 4 mai sort le nouveau tome de l'accro du shopping...

jeudi 21 avril 2016

La valise d'Hana

Couverture La valise d'Hana 

Auteur : Karen Levine
Editeur : Flammarion
Collection : Castor poche
Parution : 2002
Pages : 135
Genre : Témoignage
Age : à partir de 10 ans


Synopsis


 C'est une valise on ne peut plus ordinaire. Elle est marron. Elle est grande. On pourrait y mettre beaucoup de choses. Mais aujourd'hui, elle est vide.
Dessus il est écrit le nom d'une petite fille, Hana Brady ; une date de naissance, 16 mai 1931 ; et un mot, «orphelin».
Cette valise vient du camp d'Auschwitz.
Qui était Hana Brady ?
Que lui est-il arrivé ?


Mon avis


Un livre que j'ai acheté pour mon CDI et que j'ai lu en une matinée. Un sujet captivant et poignant sur l'histoire d'une petite fille juive pendant la seconde guerre mondiale.

Tout commence avec Fumiko Ishioka une coordinatrice du Centre de documentation sur la Shoah de Tokyo qui veut faire découvrir aux enfants l'histoire de la Shoah à travers une exposition. Après plusieurs demandes à différents musées afin qu'ils lui prêtent des objets de cette époque, elle reçoit une valise avec un nom, une date de naissance et le mot orphelin écrit dessus. C'est la valise d'Hana...



Touchés les enfants veulent connaître Hana et demandent à Fumiko de s'en charger. S'en suit une enquête de longue haleine pour découvrir qui est cette petite fille et ce qui lui est arrivé.

 Le récit alterne entre l'investigation de Fumiko et l'histoire d'Hana ainsi que des photos de sa vie à l'époque ce qui rend le récit plus réaliste et vivant.

 
Au début du livre, nous sommes comme Fumiko, on ne connait rien d'Hana et Karen Levine a su nous faire découvrir cette petite fille qui ne comprend pas ce qui lui arrive, pourquoi elle ne peut plus aller à l'école ou jouer avec ses amis. L'auteure retransmet bien son chagrin et sa colère face aux drames qui la toucheront, elle et sa famille. On s’émeut en tournant les pages, le témoignage est poignant et les larmes montent vite aux yeux car on pressent le sort tragique qui attend Hana. Et on pense assurément aux nombreux enfants, adultes anonymes qui ont vécu les mêmes épreuves que cette petite fille et son frère Georges. 

Et on ne peut que penser "quel gâchis" en refermant ce livre. Un témoignage éducatif pour expliqué aux enfants les persécutions faites aux juifs lors de la seconde guerre mondiale.

Dessin d'Hana
 

  

mardi 19 avril 2016

Le postello

Couverture Le Postello

Auteur :Hervé Richez
Illustrateur : Winoc
Éditeur : Grand Angle
Parution : 6 janvier 2016
Pages : 113
Genre : BD, Contemporain
Age : Adulte


Synopsis



Passionné d'art pictural, Stéphane K. acquiert un tableau qui ressemble trait pour trait à une célèbre toile de Degas. Il croit d'abord détenir un « modello », oeuvre préparatoire en vue de la réalisation du tableau final. Mais sa toile semble postérieure au chef d'oeuvre du grand maître. Stéphane n'aura alors de cesse que de prouver l'authenticité de son « postello ». C'est le début d'une enquête passionnante dans le monde impitoyable de l'Art et de l'expertise.



Mon avis 

 


 Alors cette BD ce n'est pas mon genre de BD d'ordinaire, mais un de mes collègues m'en a parlé et me l'a prêté et comme j'aime découvrir de nouvelles choses, de nouveaux genres... je me suis lancée !

Alors de quoi ça parle ? Stéphane qui fraye avec le monde de l'art tombe dans une brocante sur un tableau non signé qui l'intrigue. Il soupçonne le tableau d'être un postello de Degas mais il est difficile dans le monde très fermé de l'art de faire accepter sa découverte. 





 
 Il va falloir 20 ans pour Stéphane, après une enquête et des expertises minutieuses, pour accumuler assez de preuves afin de connaître l'histoire du tableau et beaucoup de coups de chances pour réussir à se faire entendre.

Très vite nous sommes plongés dans l'histoire, on a envie de savoir si le tableau est un vrai, on est frustré devant les refus et les échecs de Stéphane. On sent l'enthousiasme et l'investissement de Stéphane à travers les pages, le tableau le hante, il détruit parfois sa vie mais il ne peut le laisser de côté longtemps.

 
J'ai appris énormément de choses du monde de l'art que je connaissais pas , des termes comme Modello ou Postello. On découvre aussi les différents métiers qui y sont rattachés, entre les revendeurs, les laborantins qui examine les pigments pour dater l'âge d'un tableau et autres experts d’œuvres d'art... 
On découvre aussi comment certains grands "spécialistes" peuvent être très fermés et très peu enclin à admettre leurs erreurs. De plus les magouilles et autres fraudes sont montes au grand jour. Tout ces éléments m'ont beaucoup intéressés et j'ai trouvé cette lecture de BD passionnante

 Le dessin est très réaliste et arrive à retransmettre parfaitement les émotions de chacun. On pourrait penser que les termes spécifiques peuvent être lourds pour la compréhension de novices comme moi mais les dialogues sont bien construits et très pédagogues

En bref, une belle découverte pour ma part, j'en suis ressortie enrichi et je remercie grandement mon collègue de me l'avoir fait découvrir.
 

lundi 18 avril 2016

C'est Lundi, que lisez vous ? [11]



Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person's Journey Through a World of Books et repris par Galleane.


Il faut répondre à trois questions chaque Lundi :

1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?

2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?

 3. Que vais-je lire ensuite ?




Ce que j'ai lu la semaine passée : 



Couverture La valise d'HanaCouverture Chambres noires, tome 1 : Esprit, es-tu là ?Couverture Les Outrepasseurs, tome 1 : Les héritiersCouverture Audrey retrouvée 

 

Alors qu'ais-je lu cette semaine ? Pas mal de choses d'abord La valise d'Hana de Karen Levine, une enquête dans le passé passionnante et émouvante sur une petite fille juif lors de la seconde guerre mondiale.

Une BD ensuite avec Chambres noires tome 1: Esprit, es tu là ?  d'Olivier Bleys et Yomgui Dumont,  un univers à la famille Adams qui me donne envie de connaître la suite.

Je suis passée ensuite aux Outrepasseurs de Cindy Van Wilder, un roman génial, bien monté, je n'ai pas pu le lâcher !

Le Fantôme de la tasse de thé est une nouvelle inachevée de Lafcadio Hearn et dont 3 auteurs : Jean-Philippe Depotte, N.M Zimmermann et Jerôme Noiret proposent leur suite. Un concept original qui nous plonge dans la culture japonaise.

Et pour finir hier j'ai commencé et fini Audrey retrouvée de La grande Sophie Kinsella (oui je suis fan alors je dis La grande ). Encore une fois un bon moment passé en compagnie du nouveau personnage crée par l'auteure qui s'essaie pour la première fois au style jeunesse.




Ce que je lis en ce moment :

 

Bon ce roman je l'avais commencé il y a quelques semaines mais je l'avais laissé de côté pour lire les Outrepasseurs et donc je reprends:



Couverture L'héritière des Raeven, tome 1 : Sorcière malgré elleL'héritière des Raeven, tome 1 : Sorcière malgré elle

Méropée Malo


Pour Assia, une nouvelle vie commence ! Assia, dix-neuf ans et bac en poche, rentre chez elle après des années en pension. Mais il n’y a personne pour l’attendre et elle apprend que toute sa famille est morte. La voilà seule au monde… La jeune fille découvre alors qu’elle est l’héritière d’une lignée de sorcières. Elle va devoir apprendre à manier ses nouveaux pouvoirs avec pour unique professeur un vieux grimoire, puisque sa mère n’est plus là. Assia n’est pas du genre à se laisser abattre : elle surmontera toutes les épreuves et éclaircira les circonstances qui ont mené à la mort des siens, parole de sorcière !




Ce que je vais lire ensuite ?

 

 Couverture Les Outrepasseurs, tome 2 : La Reine des Neiges


mercredi 6 avril 2016

Colocs (et plus)

Couverture Colocs (et plus)

Auteur : Emily Blaine
Éditeur : Harlequin
Parution : 2 mars 2016
Pages : 401
Genre : Romance
Age : Adulte


Synopsis


Parfois, les hommes font vraiment des choses stupides. Comme noter le prénom de leur conquête d’un soir au creux de leur main pour ne pas l’oublier au réveil, par exemple. Ou bien promettre de ne jamais toucher à la sœur de leur meilleur ami. Connor n’échappe pas à la règle. Connor, c’est le meilleur ami de mon frère. Le mec le plus canon que j’aie jamais rencontré. Et accessoirement l’heureux élu avec qui je me suis honteusement envoyée en l’air j’ai passé un délicieux moment lors d’une soirée très arrosée à la tequila. Une nuit intense, passionnée, mémorable… suivie d’une douche froide quand il a compris qui j’étais et qui j’allais devenir – sa colocataire. Là, il a vraiment eu l’air paniqué. Je me demande bien pourquoi : a-t-il peur que je révèle notre petit secret à mon frère ? À moins qu’il ne redoute que nous ne succombions une fois de plus à la tentation…


Mon avis




Ce n'est pas le premier roman d'Emily Blaine que je découvre, avec Dear You l'auteure m'avait déjà conquise donc c'est sans crainte que je me suis lancée dans la lecture de colocs (et plus). Sans être un coup de cœur cette lecture m'a beaucoup plu, je commençais à avoir une panne de lecture et a délaisser mes bouquins mais ce roman m'a permis de sortir la tête de l'eau. L'histoire est simple et pas prise de tête.

On commence par découvrir Connor, jeune chef, partageant son temps entre la concoction de nouveaux plats et ses nombreuses conquêtes sans avenir. Il partage son appartement avec son meilleur ami Austin, un jouer de football américain, qui joue selon les mêmes principes de vie que Connor concernant la gente féminine. Il n'y a qu'une règle à ne pas franchir entre eux deux : il ne faut pas toucher à la sœur de l'autre. Oui mais voilà Connor a déjà sans le savoir enfreint cette règle ultime en ayant une folle nuit d'amour torride avec une jeune femme qu'il n'arrive pas à oublier et qui s'avère être Maddie, la petite sœur d'Austin.

Il découvre la vérité lors d'une fête et, cerise sur le gâteau, apprends qu'ils seront colocataires pour quelques mois. Comment Connor va-t-il gérer son attirance pour Maddie sans enfreindre une nouvelle fois LA règle, tel est la question....


A la lecture du résumé, on pressent déjà comment tout cela va se terminer. Une histoire d'amour classique avec des schémas prédéfinis à l'avance. Mais alors pourquoi ? Qu'est ce qui démarque ce roman des autres ? Et bien les personnages ! Emily Blaine a su inventer des personnages hauts en couleurs et avec de fortes personnalités.

Tout d'abord Maddie, c'est un personnage que j'ai adoré, elle est drôle, intelligente, forte, une bonne répartie... En clair j'ai compris pourquoi Connor était tombé sous le charme. 
Comme c'est une narration à deux voix, on a vraiment une vison différente du personnage. Par le biais de Connor on a l'impression qu'elle joue sans cesse avec lui, en lui faisant des petites allusions ou des piques... Alors que quand on passe de son côté on s'aperçoit qu'elle n'est pas aussi sûre d'elle qu'il n'y parait et qu'elle fait ce qu'elle peut pour gérer les événements à venir.

Quant au personnage de Connor, il est le stéréotype du célibataire handicapé des sentiments, il est immature et ça peut être difficile d'avoir de la sympathie tout de suite pour lui. Il ne sait pas comment gérer son attirance pour Maddie, chose qui ne lui ait jamais arrivé auparavant. Au contact de Maddie il va évoluer et s'améliorer, mais j'avoue que pour moi ça sonnait faux. Je crois que je l'aimais mieux en play-boy.

Les personnages secondaires ne sont pas en reste. Même si j'ai détesté Austin que j'ai trouvé très égoïste, à ne penser qu'à lui, je n'en dirais pas plus pour éviter le spoil. J'ai adoré les personnages de Ben et Ash, respectivement les amis de Connor et Maddie. Même si Ben n'est pas très présent au début de l'histoire, il prend une place vraiment important par la suite. 
Le personnage d'Ash est complètement déjanté, elle apporte un peu de folie dans l'histoire et malgré ses maladresses, elle est vraiment attachante. D'ailleurs le tome 2 sera centré sur ces personnages et j'ai tellement hâte de les retrouver.

Comme je le disais plus haut, j'ai vraiment aimé ma lecture, néanmoins il y a un certain passage qui m'a dérangé, je dirais au 3/4 de la lecture, Austin m'a vraiment héritée et je ne supportais plus de lire "ma petite amie" toute les deux lignes. Mais dans l'ensemble c'est un excellent roman, à lire dehors couché dans l'herbe au soleil, on est bien, on se sent bien et on lit un livre bien !

lundi 4 avril 2016

C'est Lundi, que lisez vous ? [10]



Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person's Journey Through a World of Books et repris par Galleane.


Il faut répondre à trois questions chaque Lundi :

1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?

2. Que suis-je en train de lire en ce moment ?

 3. Que vais-je lire ensuite ?



Ce que j'ai lu la semaine passée : 



  


La semaine passée j'ai lu deux romans et une BD. J'ai commencé la semaine avec Colocs (et plus) d'Emily Blaine, une histoire rafraîchissante et une chronique déjà en cours d'écriture.

Ensuite une BD qu'un collègue m'a passé Le Postello d'Hervé Richez et Winoc. Une enquête dans le monde de l'art très intéressante dont je parlerais prochainement.

Et ce week-end j'ai piqué dans mon CDI, L'affaire Jennifer Jones d'Anne Cassidy, un livre jeunesse sur un sujet dur à savoir le meurtre d'une fillette de 10 ans par une autre fillette de 10 ans et le long chemin pour se réintégrer à la vie quotidienne.




Ce que je lis en ce moment :



Les Outrepasseurs, tome 1 : Les héritiersCindy Van Wilder


Couverture Les Outrepasseurs, tome 1 : Les héritiers
-Jure-moi fidélité et je te protégerai. Nous le ferons tous.
- Nous ?
- Les Outrepasseurs. Tous ceux qui portent la Marque. Regarde ces jeunes gens. Voilà ta seule famille, à présent. Vous combattrez ensemble. (Il baissa le ton de sa voix.) Nos adversaires ne s’arrêteront jamais. Les fés nous pourchassent depuis huit siècles. Une éternité pour nous. Un instant pour eux. »

Peter, un adolescent sans histoire, échappe de justesse à un attentat et découvre que l’attaque le visait personnellement. Emmené à Lion House, la résidence d’un mystérieux Noble, il fait connaissance avec les membres d’une société secrète qui lutte depuis des siècles contre les fés : les Outrepasseurs. Les révélations de ces derniers vont changer le cours de sa vie…


---------------------------------------------------


Harley Quinn (Renaissance), tome 1 : Complètement marteauAmanda Conner, Jimmy Palmiotti et Collectif


Couverture Harley Quinn (Renaissance), tome 1 : Complètement marteauL’ancienne psychiatre Harleen Quinzel n’est pas le genre de femme à se satisfaire d’une vie convenable et tranquille. Elle fuit la routine comme la peste et cherche par tous les moyens à faire de sa vie une aventure. Sa toute fraîche installation à Coney Island est donc l’occasion rêvée d’en commencer un nouveau chapitre ! Avec son entrée fracassante dans l’équipe locale de roller derby, l’approche de la Saint-Valentin et la découverte d’un contrat mis sur sa tête, la pétillante Harley Quinn aura beaucoup à faire. 





Ce que je vais lire ensuite ?


Couverture Naufragés, tome 1 Couverture Audrey retrouvée