mercredi 19 octobre 2016

Cette obscure clarté

Couverture Cette obscure clarté



Auteur : Estelle Laure
Éditeur : Hachette
Parution : 14 septembre 2016
Pages : 312
Prix : 17 €
Genre : Jeunesse, Contemporain
Public : à partir de 13 ans



Synopsis



Mon père est à l’asile. Ma mère a pris des vacances à durée indéterminée. Si on apprend qu’elle nous a laissées seules, Wren et moi, on va nous séparer.

Après le lycée, il reste le frigo à remplir, les factures à payer, la maison qui tombe en ruines, nos voisins à gérer… Heureusement, deux personnes connaissent notre secret : ma meilleure amie Eden, et Digby, son frère jumeau merveilleusement parfait – et parfaitement casé.

Certains jours, j’ai l’impression que je ne vais pas y arriver. Alors quand, en rentrant du boulot, je trouve le frigo qui déborde ou des muffins encore fumants au pied de l’escalier, je ne peux m’empêcher de me demander : est-ce qu’on cherche à nous empoisonner ? Ou bien, même au cœur des ténèbres, est-ce que l’espoir ne pourrait pas briller ?





Mon avis





Je tiens à remercier encore une fois NetGalley et les éditions Hachette pour m'avoir permis de découvrir ce livre qui est une pure pépite
Rien que la couverture m'avait tapé dans l’œil et le résumé a fini de me convaincre. 


Cette obscure clarté, c'est l'histoire de Lucille, une ado de 17 ans qui se retrouve seule avec sa petite sœur Wren. Abandonnées par leur mère, elles doivent se débrouiller toutes seules et surtout doivent cacher à tout le monde qu'elles ne sont plus que toutes les deux à vivre dans une maison qui tombe en ruine. 
Épaulée par sa meilleure amie, Eden et son frère jumeau Digby, Lucille devra trouver un travail pour payer les factures, tenir la maison, conduire sa sœur à l'école, surveiller que personne ne découvre leur secret et réussir son année scolaire... 
Ça fait beaucoup pour une jeune fille, surtout que leur père ne peut pas les aider, il est à l'asile. Lucille se ronge les méninges pour trouver des solutions et se pose dans le même temps beaucoup de questions : quand leur mère rentrera-t-elle enfin ? Va-t-elle être séparée de sa sœur ? Comment faire pour payer toutes les factures ? ... 


Certaines ou certains peuvent dire que le sujet du roman est banal et déjà vu, mais je dois avouer que la magie a opéré avec moi ! Je n'ai pas pu décrocher de ce livre une minute, les pages défilaient sans que je m'en rende compte. 
J'ai été touchée par l'histoire de Lucille et Wren, il est très difficile de faire face quand ses parents sont aux abonnés absents, on grandit d'un seul coup à devoir régler des problèmes auxquels on ne devrait pas être confronté à 17 ans. 

L'accent est mis sur la relation entre les deux sœurs, on sent que le lien qui les lie est fort. Elles sont tout l'une pour l'autre et se soucient chacune des états d'âme de l'autre. C'est une très belle histoire d'amour fraternel.    

Petite surprise dans l'histoire, apparaît un bienfaiteur qui commence à prendre soin des deux jeunes filles, en leur fournissant de la nourriture, en tondant la pelouse... Un bienfaiteur qui reste dans l'ombre jusqu'à la fin et j'ai trouvé la révélation de son identité vraiment touchante. Une belle leçon de vie

En revanche, plusieurs questions restent sans réponses à la fin, ce qui est un peu frustrant mais ça donne aussi ce message : comme quoi, tout n'est pas résolu, on ne sait pas ce que la vie nous réserve mais il faut voir le positif dans toutes choses et se persuader que tout ira bien pour prendre déjà un bon départ. 



Pour ce qui est des personnages, j'ai totalement adhéré au personnage de Lucille, elle est prête à remonter ses manches pour s'en sortir et ne pas perdre sa sœur. Tourmentée par le stress du secret et par tous les mensonges qu'elle doit inventer, elle est parfois submergée par l'émotion et on se met vite à sa place. 
Complètement folle du frère de sa meilleure amie, elle n'ose pas le regarder au risque de fondre sur place. J'ai craqué pour cette romance qu'on pourrait classer de cliché mais qui, pour moi, coulait de source. 


Bien sûr, Lucille ne s'en sortirait pas sans l'aide inestimable de sa meilleure amie qui se trouve être dans la confidence. Ce personnage était vraiment intéressant, elle représente un peu le roc auquel Lucille s'accroche. Elle est toujours là pour trouver des solutions et est prête à tout pour l'aider. 

Et que dire de Digby, le garçon parfait par excellence, il est le chevalier servant prêt à secourir notre Lucille. J'ai craqué pour lui franchement. 

Et puis Wren, quelle petite fille courageuse, on n'a pas son ressenti, puisqu'on a que le point de vue de Lucille mais on sent quand même, qu'elle souffre énormément. Malgré tout, elle reste de bonne humeur et trouve du réconfort dans ses émissions de cuisine. 



En bref, un roman que je ne pensais pas aussi addictif et qui a été une belle surprise pour moi. Estelle Laure a su insuffler un peu de magie, voire même de la clarté (lol) dans cette histoire qui aurait pu tourner au drame. Je recommande fortement ! 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire