mardi 4 octobre 2016

DanMachi : la légende des familias, tome 2

Couverture DanMachi : La légende des Familias, tome 2



Auteur : Fujino Omori
Éditeur : Ofelbe
Parution : 15 septembre 2016
Pages : 320
Prix : 12.99 €
Genre : Fantasy
Public : à partir de 14 ans




Synopsis



La ville d’Orario est connue pour abriter en son sein un gigantesque donjon labyrinthique infesté de monstres. Donjon que les aventuriers de tout poil parcourent fréquemment en quête de richesses et de gloire, le tout sous l’œil protecteur de leurs dieux et déesses respectifs qui ont décidé de vivre parmi les mortels. Bell Cranel est l’un d’eux. Âgé de 14 ans et venu de la campagne, il décide de se lancer à corps perdu dans cette épopée dans le but inavoué de se faire un nom parmi les héros autant qu’auprès de la gent féminine. Il est aidé en cela par Hestia, une déesse impopulaire qui l’a pris sous son aile. Cependant, les deux associés peinent à se faire un nom et sont, pour l’heure, obligés de vivre dans des conditions misérables.
Dans le Donjon, Bell se retrouve un jour face à un puissant Minotaure et ne doit sa survie qu’à l’intervention d’Aiz Wallenstein, une épéiste aguerrie dont il tombe immédiatement sous le charme. Déterminé à rétablir son honneur et à conquérir son cœur, il va replonger dans les entrailles de ce dédale afin de prouver sa vraie valeur.




Mon avis



Nous voici aujourd’hui avec DanMachi, la légende des familias, tome 2 : il y a risque de spoiler dans cette chronique, alors si vous n’avez pas lu le tome 1, passez votre chemin et allez lire ma chronique du tome 1 ici

Je tiens à remercier les éditions Ofelbe de me donner l’opportunité une nouvelle fois de lire cette saga.
 
Dans le tome 1, nous avions laissé notre héros Bell, tout jeune aventurier mais ayant déjà vécu de sacrées aventures, encore auréolé de ses succès. Maintenant possesseur d’une dague créée par la célèbre familia d’Héphaïstos et toujours soutenu par sa déesse Hestia, rien ne semble l’arrêter. C’est à ce moment qu’il rencontre Lili, une porteuse en quête d’un emploi auprès d’un aventurier. N’écoutant que son cœur, Bell décide de l’engager mais Lili fait partie d‘une autre familia, celle de Soma qui traîne une sale réputation… 

En effet, les membres de cette familia sont connus pour être agressifs quand il s’agit d’argent. Et que dire de ce mystérieux vin qu’ils produisent et qui se vend à prix d’or sur le marché… Bell a-t-il fait le bon choix en accordant sa confiance à cette mystérieuse porteuse ? 


Jai été très heureuse de retrouver l’univers d’Orario, j’avais vraiment hâte de connaître la suite des aventures de Bell aussi. Dans ce tome 2, on se concentre vraiment sur Bell et son évolution, Hestia est un peu mise de côté et donc l’intrigue amoureuse entre les deux personnages est, elle aussi, mise à l’écart. L’accent est donc sur l’évolution de notre personnage principal comme je l’ai dit mais aussi sur un nouveau personnage en la personne de Lili, une petite porteuse frêle qui cache bien son jeuOn apprend un peu plus sur les différents métiers liés aux quêtes dans le Donjon, notamment celui de porteur qui, comme son nom l’indique, est là pour porter le butin des aventuriers lors de leurs expéditions. Rôle peu valorisé et souvent dépeint comme étant pour les faibles et les lâches. 


Cest donc le rôle de Lili, qui nous apparaît dès le premier abord comme une jeune «fille-chien» faible et frêle mais qui se révèle en  connaître long sur le Donjon. Elle reste très mystérieuse tout au long du roman et on ne sait pas trop dans quel camp elle se trouve. En effet, elle fait partie de la Familia Soma dont la réputation n’est pas des plus glorieuses; même si elle prétend avoir fui son clan, on se méfie tout de même d’elle. 
Ce qui n’est pas le cas de Bell qui toujours aussi naïf, accorde trop vite sa confiance. Sur ce point, il n’a pas du tout changé par rapport au tome 1 ainsi que sur le fait qu’il se fait balader par toutes  les filles qu’il rencontre. Néanmoins, il a pris de l’assurance au combat et aussi des niveaux; sa fulgurante ascension pose bien des questions d’ailleurs et j’ai hâte de savoir ce qui cache derrière ça. Qui dit évolution dit nouveau pouvoir et j’avais autant hâte que Bell de voir ce que ça allait donner. 


Dans ce tome 2, on délaisse un peu les personnages que l’on a rencontrés dans le tome 1, comme Hestia par exemple, pour se concentrer sur d’autres qu’on avait juste effleurés en premier lieu. Cela enrichit l’univers de DanMachi et nous permet de connaître mieux certains personnages secondaires. 


Malgré une intrigue et une fin assez prévisibles, je l’avoue (si vous êtes amateur de manga, vous reconnaîtrez la trame classique des histoires d’aventures), ce roman n’en est pas moins un bon divertissement, on ne s’ennuie pas une seconde, on nous explique bien les fonctionnements des familias, de la guilde ou de la magie, sans que ce soit redondant. J’ai passé un agréable moment à lire cette light novel et j’ai vraiment vraiment, vraiment hâte de lire d’autres aventures de Bell Cranel.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire