lundi 14 décembre 2015

La Passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hiver

Couverture La Passe-miroir, tome 1 : Les fiancés de l'hiver 


Auteur : Christelle Dabos
Éditeur : Gallimard
Parution : juin 2013 
Pages : 519
Genre : Fantasy, Jeunesse  
Age : à partir de 13 ans 



Synopsis

 

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l'Arche d'Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d'un complot mortel. 


Mon avis  

 

Alors ce livre, je le voyais partout comme étant une révélation, un coup de cœur, LE livre dont l'attente de la suite était insoutenable... Et bien je dois l'avouer tout est vrai !!!  

On plante le décor la terre n'existe plus à la suite d'une "déchirure" qui n'a laissé que des morceaux de monde flottants, dirigés par des divinités. Dans l'histoire on découvre Anima le monde d'Ophélie, où les objets sont vivants, les maisons craquent ou claquent les portes quand elles sont de mauvaises humeurs, les écharpes viennent s'enrouler toutes seules autour du cou de leur propriétaire. De plus les habitants ont des dons, ils peuvent réparer n'importe quoi, ou comme Ophélie lire les objets, un art qui se perd. En effet notre héroïne est une des rares liseuses de son monde, elle peut remonter dans le passé d'une tasse jusqu'à sa fabrication. De plus elle a un don encore plus rare, elle peut traverser les miroirs pour aller d'un point à un autre.
De l'autre côté se trouve le Pôle, monde peu connu où les seuls illustrations que l'on a, sont des animaux immenses et des hommes style hommes des cavernes. C'est dans ce monde hostile, glacial, qu'Ophélie devra vivre désormais. Car en effet Ophélie est promise au mystérieux Thorn. Et si Anima était l'image même du foyer familiale où tout le monde est cousin, le Pôle est régi par le statut social où règne les complots et les intrigues de cour. La timide Ophélie va devoir jouer des coudes et rassembler tout son courage pour survivre.

J'ai aimé l'univers magique, avec ces mondes flottants dirigés par différents dieux. La citacielle, venant du monde du Pôle, que l'on peut voir sur la couverture est juste magnifique, ça m'a fait un peu pensé au château ambulant de Miyasaki avec ses amoncellements sans queue ni tête, des pièces qui disparaissent et qui apparaissent, et j'adore ça, j'aime le chaos de ce genre d'architecture. J'aimerais vivre dans ce genre de maison, je sais je suis bizarre, je suis le genre de personne qui aime un maison un peu en désordre, je me sens plus à l'aise. Enfin bref vous l'aurez compris j'ai été conquise par l'univers que Christelle Dabos a construits, malgré l'aspect fantastique tout reste cohérent. Elle allie la magie et l'univers de 19ème siècle avec perfection, rien que ça et ce livre entre dans mes coups de cœur de l'année.
Je trouve les personnages très variés et authentiques dans leur caractère du début jusqu'à la fin, en ce qui concerne Ophélie, elle est décrite comme l'anti-héroïne, très maladroite, un peu terne, pas d'une éblouissante beauté et elle garde ce personnage. On n'est pas du tout dans le "hop elle enlève ses lunettes et sous cette tignasse se cache une beauté inconnue qui fait chavirer tout les cœurs " non ! Elle s'affirme oui mais elle dévoile ce qui était caché en elle et je l'aime pour ça.

Par contre j'attendais vraiment de découvrir ce qui se cachait sous la fourrure de Thorn, il m'intriguait beaucoup et malheureusement il m'intrigue toujours, il est quasiment inexistant dans la moitié du livre et je trouve ça dommage. J'attendais avec impatience les entrevues entre nos deux fiancés et mon petit cœur à fait boum quand à un moment donné, Thorn pose juste une simple question à Ophélie. Mais je pense et j'espère que dans le tome 2, on en saura plus sur lui.

Les personnages secondaires ne sont pas en reste, j'ai tout de suite aimé le grand-oncle d'Ophélie, l'archiviste, qui n'apparait que quelques chapitres au début, mais son franc parler est attachant. J'espère le revoir dans le tome 2. 
La tante qui accompagne Ophélie dans le Pôle et hilarante dans ses mimiques et ses réactions scandalisées, elle apporte une vraie touche de fraicheur tout au long du récit.
Il y aussi Renard, Gaël, la famille d'Ophélie qui me rappelle la famille Wesley.... Enfin bref j'ai adoré tout les personnages et je veux les revoir !!!

A la fin du tome 1, on sent que l'histoire va prendre un nouveau tournant, dans le tome 1 Ophélie découvrait et du coup subissait le monde de Thorn. Mais on sent une vraie détermination à la fin, Ophélie est prête à prendre son destin en main malgré les danger. Donc vivement le tome 2 !


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire