dimanche 20 novembre 2016

Cell 7

Couverture Cell 7



Auteur : Kerry Dreweay
Editeur : Hachette
Parution : 28 septembre 2016
Pages : 380
Prix : 18 €
Genre : Jeunesse, Dystopie
Public : à partir de 




Synopsis




On vient de l’apprendre : Jackson Paige, l’ancienne vedette de télé-réalité, a été assassiné. La coupable, restée sur les lieux du crime, a déjà tout avoué. Il s’agit de Martha Honeydew, seize ans. En vertu de la loi des Sept Jours de Justice, Honeydew a été placée en détentioin dans la Cellule 1 du couloir de la mort. C’est la première adolescente à être jugée par le système Chacun Sa Voix, dans lequel c’est vous, chers téléspectateurs, qui décidez du sort des accusés. Chaque jour, elle avancera d’une cellule, vers la Cellule 7, où votre vote déterminera si oui ou non elle doit être exécutée. 

21 millions de jurés. 
1 prévenue.
 7 jours pour revenir sur ses aveux. 

La vie ? La mort ? à vous de juger !





Mon avis




Voilà un livre fort intéressant dès sa 4ème de couverture. Je remercie les Editions Hachette et le site NetGalley pour m'avoir permis de découvrir ce roman.

Dans un monde très similaire au notre et à une époque pas si éloignée, le système judiciaire, que l'on connaît, est devenu obsolète. Dorénavant chacun peut, part le biais d'une télé réalité, voter pour la culpabilité ou l'innocence un détenu et ainsi soit le conduire à la chaise électrique, soit le relaxer.
Quand Martha Honeydew est prise en flagrant délit de meurtre sur la personne de Jackson Paige, la super star adulé par tout le monde, elle se retrouve dans l'émission Mort = Justice dans la première cellule : Cell 1, elle sera jugée pendant 7 jours par les téléspectateurs qui décideront de son sort.


Le thème de la télé réalité est très (trop?) en vogue en moment, on le retrouve un peu à toutes les sauces et ça pourrait en décourager certains ou certaines. Mais j'avoue être extrêmement friande de ce genre donc avec moi, ça passe. L'utilisation de ce procédé montre très bien les dérives et la déchéance de la société qui remet la vie et ici la mort de personnes entre les mains d'une population que l'on peut manipuler facilement avec des images choisies.
Cela montre la déshumanisation de la société qui ne voit plus la justice comme étant un moyen de "rendre la justice" mais plutôt comme une sorte de vengeance, comme le dit si bien le slogan de l'émission Mort = Justice c'est "œil pour œil".

Dans cette histoire, on est vraiment au plus proche de notre société, pas de nouvelles technologies hyper avancés, pas de modifications génétiques. On pourrait se croire dans la même situation si nous avions estimé que notre système judiciaire n'était plus à la hauteur. Ce qui fait que nous sommes encore plus proche de Martha où des autres personnages. Cela nous touche plus car on peut très bien identifier l'époque et le mode de vie de la société.
L'idée de n'avoir que 7 jours pour être "juger" et que chaque jour on passe dans une autre cellule, plus petite, plus lugubre est assez original dans l'ensemble, j'aurais aimé avoir un peu plus de descriptions toutefois.


Pendant le récit nous avons plusieurs points de vue, d'abord celui de l'héroïne, Martha que j'ai trouvé un peu déstabilisant au début, puisqu'elle s'adresse très souvent à une personne (dont on connaîtra l’identité plus tard dans l'histoire ) comme si elle lui parlait de vive voix.
Ensuite on a le point de vue d'Eve, la conseillère juridique de Martha qui m'a tout de suite semblé sympathique puisqu'elle s'investit à fond pour Martha alors que la prisonnière a déjà baissé les bras.
Et pour finir ce n'est pas vraiment un point de vue mais on a des passages de l’émission Mort = Justice qui en fait nous fait jouer, à nous lecteur, le rôle de téléspectateur et donc nous forgeons notre propre opinion par rapport à cette émission.


En bref un bon roman, avec des rebondissements parfois prévisibles pour certains mais qui donnent de la dynamique dans la lecture ce qui font qu'on ne peut plus lâcher le bouquin sans avoir eu le mot final. Et quel final d'ailleurs ! Une fin ouverte et donc frustrante qui nous annonce peut être un tome 2 fracassant !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire