mercredi 22 mars 2017

1791 : une princesse en fuite

Couverture 1791 : Une princesse en fuite


Auteur : Gwenaëlle Barussaud
Éditeur : Scrineo
Parution : 9 mars 2017
Pages : 160
Prix : 10.90 €
Genre : Jeunesse, Historique
Public : à partir de 11 ans





Synopsis



20 juin 1791 : Marie-Thérèse, fille aînée de Louis XVI, roi de France, reçoit de sa mère Marie-Antoinette la consigne de quitter sa chambre le soir-même pour rejoindre son frère et sa gouvernante... C'est le début d'une fuite effrénée au cours de laquelle Marie-Thérèse et sa famille voyageront incognito vers la frontière. Tandis qu'ils oscillent entre mouvements de panique et flambées d'espoir, Marie-Thérèse se rappelle son enfance fastueuse à Versailles et ses premières terreurs de jeune fille de 11 ans en 1789.

Le voyage est long, rien ne s'y passe comme prévu, et l'on se prend à espérer comme l'héroïne un enchaînement moins tragique...




Mon avis




Je tiens d'abord à remercier les éditions Scrineo pour m'avoir permis de découvrir ce roman. 
Beaucoup de choses ont été écrites, documentées, scénarisées sur la Révolution et la fin du règne de Louis XVI et de Marie Antoinette. Pour la plupart des gens, les faits sont connus, on sait comment cela s'est fini et on a souvent vu le point de vue de Marie Antoinette ou Louis XVI vis à vis des événements mais ici, petit point original:  on découvre le point de vue de Marie Thérèse, l'aînée de la famille royale

Nous sommes les témoins privilégiés d'un court instant de l'Histoire, un bref épisode qui n'aura duré que quelques jours et qui pourtant scellera le destin de la famille royale et dessinera notre France actuelle. 
L'auteure nous raconte la fuite de la famille royale et son arrestation à Varennes. Celle-ci, prisonnière des révolutionnaires aux Tuileries, décide de se déguiser et de fuir aussi discrètement que leur rang le permette vers la frontière et vers le frère de la reine : l'empereur Joseph II, pour obtenir sa protection et son soutien. 

Malheureusement les quiproquos et les coups de malchance vont faire échouer le projet et la famille sera arrêtée et ramenée à Paris.


L'histoire nous est racontée, comme je l'ai dit précédemment, du point de vue de Marie Thérèse, fille aînée du roi. Bien que jeune, elle comprend très vite la gravité de ce qui se passe autour d'elle et l'enjeu de cette fuite. Car même si elle ne comprend pas la haine que semble nourrir la population vis à vis de ses parents, elle entrevoit l'ampleur que le sentiment de liberté fait naître chez les gens. 

Pendant ce long trajet, la jeune princesse se remémore les bons moments passés en famille, ainsi que les événements qui ont précédé le déménagement aux Tuileries. Ce qui permet à nous, lecteurs, d'avoir un aperçu de la vie quotidienne ainsi que le ressenti de chacun sur les actes passés. 


J'ai beaucoup apprécié de découvrir cette jeune princesse, que Napoléon nommera plus tard "le seul homme de la famille".  Elle a conscience de son rang, de son devoir et assimile de façon réfléchie la situation. Même si la peur la submerge, elle se force à tenir pour son jeune frère, ainsi que pour ses parents. Elle sait pertinemment ce qui l'attend s'ils se font prendre et elle commence à prendre conscience qu'il sera impossible de revenir en arrière. Elle ne comprend pas toujours les décisions prises par son père et s'indigne parfois de son manque d'autorité.

L'histoire se termine sur le retour de la famille à Paris et sur le sort qui semble inévitable désormais. 
Pour continuer l'histoire, un petit dossier avec photos, nous dévoile le point final de la famille royale ainsi sur ce qui est advenu de Marie Thérèse. 


En bref j'ai trouvé ce livre bien que court, 160 pages, assez passionnant, je suis une bonne cliente sur tout ce qui touche à l'Histoire. Je pense que ce livre convient très bien pour un jeune public au niveau compréhension, les mots sont simples et l'écriture fluide. Il est un bon complément pour étoffer l'histoire de la Révolution. 

4 commentaires:

  1. J'ai très envie de découvrir ce roman, j'adore les romans vaguement historique ! En ce moment je lis Les rois maudits, j'adore !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est pas vraiment au même niveau que les rois maudits ^^ C'est à partir de 11 ans donc c'est assez simple de compréhension mais c'est un bon roman historique pour la jeunesse.

      Supprimer
  2. Réponses
    1. En effet, ça change tout les romans historiques un peu romancés qui se permettent certains écarts dans l'Histoire.

      Supprimer