mercredi 19 avril 2017

Quelques pas de plus

Couverture Quelques pas de plus


Auteur : Agnès Marot
Éditeur : Scrineo
Parution : 6 avril 2017
Pages : 352
Prix : 16.90 €
Genre : Jeunesse, Fantastique
Public : à partir de 13 ans





Synopsis




Sora vient d'apprendre qu'elle doit passer le reste de sa vie à béquilles. Son quotidien se résumera désormais aux cours au lycée et aux séances de kiné. Elle pourrait s'y faire si Kay, la grande sœur qui l'a quasiment élevée, tenait le coup ; mais cette dernière, qui a toujours été la plus forte des deux, est en pleine descente aux enfers. Alors Sora décide de prendre les choses en main et d'enfiler la cape de ces super-héros qu'elle aime tant. Objectif : changer sa vie. Son meilleur atout : l'héritage navajo laissé par sa mère. Un ancien pouvoir de guérison qui pourrait les sauver, elle et sa sœur
Le problème, c'est qu'elles ne sont pas les seules à le chercher… et que leur rival est prêt à les suivre au bout du monde pour parvenir à ses fins.




Mon avis





Je tiens d'abord à remercier les éditions Scrineo pour cette lecture. Agnès Marot, je l'ai découverte grâce à son livre I.R.L (dont je n'ai toujours pas fait la chronique, honte à moi). J'avais aimé sa plume, le thème qu'elle abordait et j'ai commencé à la suivre sur Twitter où j'ai appris à mieux la connaître. C'était donc avec impatience que j'attendais son nouveau roman et grâce à Scrineo, j'ai pu étancher ma soif de lecture. 


J'ai beaucoup aimé ma lecture, Agnès Marot nous transporte dans une culture indienne : la culture Navajo, dont je ne connaissais rien et qui m'a fait rêver. Et est-ce qu'on peut juste s'attarder sur cette sublime couverture ! Les couleurs, les dessins c'est magnifique ! 


Suite à une blessure, la jeune Sora apprend qu'elle ne pourra plus marcher comme avant et qu'elle devra vivre continuellement avec cette douleur qui l'épuise un peu plus chaque jour. Vivant seule avec sa grande sœur, Kay, elle tente de vivre normalement entre séances de kiné et persécutions à l'école de la part de Marc, un de ses camarades. 
Mais le jour où Kay semble rongée par un mal inconnu, Sora n'hésite pas une minute, elle fera tout pour la sauver, quitte à partir en Amérique avec ses béquilles pour tenter de retrouver l'héritage de leur mère, un sort de guérison Navajo. Malheureusement Marc semble lui aussi très intéressé par ce sort et une course contre la montre s'enclenche. 



Dès le premier chapitre, le ton est donné, on est lancé dans l'action direct. On ne sait pas trop de quoi il en retourne mais il faut fuir et on se questionnera plus tard. On oscille entre des moments d'action intenses et des flash-backs qui nous éclairent sur les différentes questions que l'on se pose durant notre lecture. 

Quand j'ai lu le résumé, je ne savais pas trop comment allait être abordé le handicap de Sora, s'il allait prendre toute la place dans l'histoire ou pas. Force est de constater que Agnès Marot nous décrit parfaitement la douleur et l'état d'esprit dans lequel on peut être dans ce genre de cas. Le handicap de Sora ne prend pas toute la place dans le roman. Il est toujours là, on ne l'oublie pas mais on se concentre sur l'objectif : sauver Kay, ce qui à mon avis résume parfaitement la vie de Sora : la douleur est là, elle ne s'en va pas mais Sora décide qu'elle ne dirigera pas sa vie pour autant. 
Une belle leçon de vie à mon sens. 

Je m'arrête un peu sur leur road trip en Amérique, j'en ai eu plein les yeux ! Sans connaître la région, les descriptions de l'auteur m'ont fait rêver et donné envie d'y aller. Je m'imaginais au milieu des rochers ogres, devant ces étendues désertiques....Et tout ce que j'ai appris sur la culture indienne, plus précisément la culture Navajo, m'a donné envie d'en savoir plus. 



Le personnage de Sora m'a beaucoup plu même si parfois j'étais vraiment énervée par certains de ses comportements. Bien sûr on a de la peine pour ce qui lui arrive mais on ressent plus de l'admiration que de la pitié à son égard. Comme je le disais précédemment, elle décide très vite que ce ne sera pas la douleur qui dictera sa vie. Et qu'elle se débrouillera autrement pour se déplacer dans la maison par exemple... 

Le personnage de Kay est assez sympathique, elle ferait tout pour sa sœur et réciproquement. On ressent très bien le lien fort qui les unit. Grâce aux flash-backs, on en apprend plus sur leur passé et on comprend d'autant mieux leur amour inconditionnel l'une envers l'autre. 

Le personnage de Marc est peut être celui que j'ai le moins cerné, j'ai été totalement perdue au début de l'histoire par ses réactions et c'est normal puisque je n'avais pas toutes les cartes en main pour comprendre. Mais toutefois je n'arrêtais pas de me dire "Mais pourquoi lui ??" 
En tout cas, il joue très bien son rôle de méchant et est très antipathique. 



En bref, j'ai adoré ma lecture, j'ai appris énormément de choses, j'ai beaucoup voyagé en lisant et j'ai adoré suivre ces deux sœurs dans leur aventure, à la recherche d'un remède mythique sur des terres ancestrales.

3 commentaires:

  1. Je dois avouer que je suis quand même bien tentée par ce bouquin, je note, merci pour ta chronique :D

    RépondreSupprimer
  2. J'ai tellement hâte de faire le voyage !! J'ai tellement aimé IRL que je veux retrouve Agnès Marot au plus vite :)

    RépondreSupprimer
  3. Ce roman était déjà dans ma liste d'envie et tenté dans la dernière Masse Critique, mais là, je vais sérieusement songer à me le procurer !

    RépondreSupprimer