mercredi 14 décembre 2016

Le copain de la fille du tueur

Couverture Le copain de la fIlle du tueur


Auteur : Vincent Villeminot
Éditeur : Nathan
Parution : 8 septembre 2016
Pages : 279
Prix : 16.95 €
Genre : Jeunesse, Romance
Public : à partir de 14 ans




Synopsis



Charles vient d'intégrer un internat pour "gosses de riches", perdu au cœur des montagnes suisses. Avec Touk-E, son coloc, ils font les quatre cents coups pour tuer le temps... Jusqu'à l'arrivée de Selma. Cette fille est mystérieuse, solaire, solitaire... et fille d'un célèbre trafiquant de drogue.




Mon avis




Voilà un auteur que je ne connaissais pas du tout, tout ce que je savais c'est qu'il était dans l'initiative U4, rien d'autre. Et puis en septembre commence à apparaître sur la blogosphère une couverture qui m'a tapé dans l’œil direct avec un titre vraiment intrigant Le copain de la fille du tueur. Tout un programme ! Je m'imaginais déjà plein de choses et sur un coup de tête je l'ai pris en librairie. 

Un seul mot pour définir mon sentiment après la lecture de ce roman : Surprise ! Mais vraiment, je ne m'attendais pas à ça ! 



Charles, fils d'un célèbre romancier, fait ses études dans un lycée très privé et réservé à l'élite en Suisse. Solitaire, il s’ennuie ferme jusqu'au jour où il fait la connaissance de Touk-E, le fils d'un dictateur africain amené à lui succéder. Écœurés par leur congénères et par l'argent qui coule à flots, ils décident de mettre un peu le bordel dans leur lycée. 
Puis un jour arrive une jeune fille, Selma, assez mystérieuse, elle intrigue tout de suite Charles qui tombe très vite sous son charme à ses risques et périls. 




Je ne sais pas trop quoi dire de ce livre en fait, j'ai aimé mais j'ai été tellement baladée entre les hauts et les bas de la relation Charles/Selma que je ne saurais dire si c'est une belle histoire d'amour ou une tragique histoire d'amour
Après en avoir parlé avec l'auteur au salon de Montreuil, je comprends mieux mon ressenti de lecture. Pour Vincent Villeminot, une histoire d'amour ne peut être lisse, elle est faite de rebondissements émotionnels, de montagnes russes affectives, c'est tellement passionnel qu'on ne peut la vivre qu'à fond. Et c'est ce que j'ai ressenti en fait dans ma lecture, j'ai vibré pour Selma, j'ai été dans l'incompréhension la plus totale à certains moments comme Charles et après réflexion je peux dire que c'est une belle histoire d'amour. 

Je ne veux rien dévoiler parce que cela à une importance dans l'histoire, mais j'ai été très surprise par un élément développé chez un personnage auquel je ne m'attendais pas du tout. Je n'étais clairement pas dans cette optique-là quand j'ai commencé ma lecture. Je n'en dirais pas plus mais belle surprise ! 




J'ai trouvé que l'histoire d'amour avait mis du temps à venir, nous avons un long passage sur l'amitié entre Charles et Touk-E mais bon après tout il est rare de construire une histoire d'amour direct, on se tourne autour au début, on apprend à se connaître et après on envisage quelque chose. 
J'ai beaucoup aimé cette amitié entre les deux garçons, ils se rencontrent de façon assez surprenante, Touk-E mettant feu à sa chambre quand même et c'est comme une évidence pour eux, ils ne peuvent qu'être amis. 




Le personnage de Touk-E est de loin celui que je préfère, il est imprévisible, marrant et prêt à faire les 400 coups. 
Charles n'est pas mal non plus avec son côté désabusé de la vie, et son mépris pour les gosses de riches. 
Selma est beaucoup plus énigmatique, ce qui fait son charme bien sûr. Étant la fille d'un mafieux et trafiquant de drogues, elle s'est endurcie mais garde au fond d'elle une part de pureté qui fera succomber Charles. 




En bref, une très belle histoire d'amour sous fond de mafieux, des personnages surprenants, de la poésie, des paysages montagneux qui font rêver. Un livre qui détonne !



1 commentaire:

  1. J'ai eu un peu de mal avec ce roman et avec l'auteur en général, bien que ses romans m'attirent tous !

    RépondreSupprimer