mercredi 7 novembre 2018

Les filles de Salem : comment nous avons condamné nos enfants


Couverture Les filles de Salem : comment nous avons condamné nos enfants



Auteur : Thomas Gilbert
Éditeur : Dargaud
Parution : 21 septembre 2018
Pages : 200
Prix : 22 €
Genre : BD, Historique
Public : à partir de 15 ans






Synopsis




1692. Salem, en Nouvelle-Angleterre. Abigail, 17 ans, raconte l'histoire des sorcières de Salem dont elle fut l'une des victimes. Suspectées d'être possédées par le démon, des jeunes filles de ce village puritain dénoncent d'autres membres de la communauté de les avoir ensorcelées. La psychose s'emballe, donnant lieu à des procès en sorcellerie et à de nombreuses exécutions.



Mon avis



À l'occasion du #PumpkinAutumnChallenge, il me fallait un ouvrage qui parle d'histoires de sorcières d'hier et d'aujourd'hui, et quand j'ai vu cette BD je n'ai pas réfléchi longtemps.
Je suis d'autant plus attachée à cette BD que Thomas Gilbert est originaire d'Angers, ma ville.


La ville de Salem est tristement connue pour sa chasse aux sorcières qui tua de nombreuses femmes à l'esprit libre et qui ont dérangé. C'est dans cette ville et à cette époque que vit Abigail, jeune fille qui ne demandait rien à personne et qui sera accusée plus tard de sorcellerie.
Tout commença quand l'un de ses camarades lui offrit un âne en bois sculpté....



Un récit qui m'a toute retournée, c'est un témoignage poignant de ce qu'on vécu les femmes à l'époque. Toujours sous le contrôle des hommes, celles qui sortaient du lot, qui osaient penser et s'exprimer autrement étaient mal vues et devaient vite être remises sur le droit chemin.

Les droits des femmes de l'époque étaient très restreints et une jeune fille considérée comme une femme ne pouvait se permettre de se balader seule sans chaperon. Abigail a bien du mal à vivre avec toutes ses règles qui l'étouffent un peu plus chaque jour. Alors qu'elle voudrait se balader, danser les cheveux au vent, elle doit systématiquement marcher les yeux baissés et ne croiser le regard d'aucun homme.
À ses côtés il y a Betty, la fille du révérend, l'homme qui contrôle Salem et qui est un peu fanatique sur les bords. Mais aussi Tituba, la nourrice qui connaît le pouvoirs des plantes, Sarah la marginale un peu simple d'esprit....

Toutes ses femmes dérangent, et quand les indiens attaquent le village, il faut bien un responsable, et en l’occurrence une responsable. Quelqu'un sur qui on pourrait décharger sa haine et sa frustration. Et ces femmes sont les parfaits boucs-émissaires. Le puritanisme et les superstitions sont forts et Thomas Gilbert l'a très bien représenté. 



 Les dessins sont oppressants, on sent la tension et l'enfermement dans chaque page. Sauf quand la forêt est représentée, là les pages sont larges et aérées, une petite bouffée de liberté pour Abigail dans cette cage.
On ressort de cette lecture, enfin pour ma part, bouleversé et en colère. En colère contre ces hommes qui ont préféré condamner des innocents à cause de leur superstitions et de leur stupidité. Même le juge qui vient d'une autre ville pour le procès se rend bien compte que tout ceci est ridicule, mais le pouvoir du révérend est trop fort face à cet étranger.


En bref, une BD bouleversante que je vous recommande absolument. Même si certaines scènes sont parfois très violentes, il est important de connaître l'ampleur de la situation à Salem et ce que vivaient les femmes à l'époque.



 


5 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas du tout mais cette BD me tente énormément au vue de ton article ! Merci pour cette découverte, je prends note du titre :)

    RépondreSupprimer
  2. Coucou ! J'hésitais à me lancer dans cette lecture, mais ton avis m'aura poussé à me lancer. Cette BD fera partie de mes prochains achats ^^

    RépondreSupprimer
  3. Ooh merci pour la découverte, cette BD me fait bien envie !

    RépondreSupprimer
  4. j'attends sagement que la médiathèque en fasse l'acquisition xD les sorcières, c'est l'un de mes thèmes favoris, donc j'ai bien hâte d'en voir le traitement qui est fait du point de vue récit. en tout cas, en terme de graphisme, ça semble être superbe **

    RépondreSupprimer
  5. Il me tente beaucoup ! À première vue, je ne suis pas trop fan des dessins mais l'histoire m'intrigue énormément :)

    RépondreSupprimer