mercredi 25 janvier 2017

Sim survivor

Couverture Sim survivor


Auteur : Loic Le Borgne
Éditeur : Scrineo
Parution : 20 octobre 2016
Pages : 352
Prix : 16.90 €
Genre : Jeunesse, Dystopie
Public : à partir de 14 ans




Synopsis




Sandro, 18 ans, est un fils de bonne famille, qui s’ennuie dans son monde luxueux et douillet au point de rechercher par tous les moyens à « planer ». Il est contacté par Ambra, une adolescente de 17 ans au caractère bien trempé, qui lui propose de vivre une expérience inédite et puissante. A ses côtés, Sandro se retrouve embarqué dans un stupéfiant jeu en théorie virtuel, Sim Survivor, dont chaque saison est suivie par des millions de fidèles connectés. Sandro comprend vite que ce monde, violent et cruel, n’est peut-être pas une simple simulation. Et si, comme le pense Ambra, tout était réel ? S’il ne s’agissait pas d’un jeu mais d’une véritable et impitoyable épreuve de survie ? Tout en jouant sa peau, Sandro doit percer bien des mystères, jusqu’à réaliser que l’avenir du jeu mais aussi de son pays est entre ses mains.





Mon avis 




Depuis un moment, je lorgnais ce roman, j'attendais sa sortie avec impatience et à l’occasion du Salon du livre jeunesse de Montreuil, j'ai pu me le procurer et surtout le faire dédicacer. Aussitôt acheté, aussitôt commencé dans le train qui me ramenait chez moi.


Sans regarder la 4ème de couverture, rien que le titre faisait marcher mon imagination. Il faut dire que je suis une grande fan du jeu les Sims, alors j'ai tout de suite penser à une simulation de survie, j'imaginais déjà plein de choses et je me suis dit que ça ferait un super jeu vidéo !

Du coup, ni une ni deux j'ai lu la 4ème de couverture quand même pour savoir si je faisais fausse route et surprise ! j'étais encore plus conquise en le lisant.


Sim survivor est LE divertissement que personne ne rate à aucun prix à la télévision. Le principe est simple, de jeunes candidats sélectionnés dans les catégories les plus basses de la population doivent essayer de survivre dans une simulation montée de toutes pièces pour divertir les plus hautes sphères du pays. Il ne doit en rester qu'un ! A la clé, argent et gloire.

Sandro fait parti de la population aisée, il enchaîne alcool, sexe, drogue sans se préoccuper de son prochain. Un soir où il est en recherche de nouvelles sensations, il fait la rencontre d'Ambra, une jeune fille des bas fonds, qui lui promet le trip de sa vie ! Mais la belle promesse se termine en cauchemar, il se réveille en pleine émission de Sim survivor sous les acclamations du public.

Commence alors pour Sandro une aventure, où le jeune homme devra faire équipe avec Ambra afin de survivre. Mais tout semble si réel ici et Sandro commence à se poser des questions, et si ce n'était pas une simulation après tout ?


Alors à première vue, oui, il y a des similitudes avec Hunger games, le côté on réunit des jeunes qui doivent survivre à des épreuves, le tout filmé H 24, une différence de "castes"... Mais là où se trouve le point fort du roman, c'est l'univers qu'a su construire l'auteur, notamment dans le caractère et la personnalité de ses personnages. Ils sont réalistes ! Vraiment, ils ne sont pas tout noir ni tout blanc, ils ont leur part d'ombre qui peut être détestable, ils ont des réactions que tout le monde pourrait avoir et font des erreurs humaines comme tout le monde.

Prenons Sandro, il est vraiment détestable au début, il est égoïste, imbu de lui-même et prend les gens de haut. Ce n'est pas le plus flatteur des portraits pour un héros, on en convient et être dans Sim survivor ne va pas le changer radicalement en un éclair. Il ne va pas devenir subitement courageux, se sentir l'âme d'un leader ou décider d'un coup de renverser le régime établi. Non, il évolue à son rythme, assimilant les informations, faisant ses propres conclusions et en agissant en son âme et conscience, même si parfois il se plante et prend les mauvaises décisions. Et c'est ça que j'ai aimé, parce que dans la vraie vie ça se passe comme ça, on peut se tromper, on n'est pas parfait, on pense parfois à soi avant les autres...

Pareil pour Ambra, qui quand même piège notre héros au début du roman ! Niveau appréciation du personnage on en est loin. On la découvre fragile, mais forte, prête à tout, vraiment à tout pour accomplir son but.

Les autres personnages sont dans la même veine de réalisme, ce qui rend ce récit authentique à mes yeux.



L'auteur nous délivre une vision assez critique de la société, entre manipulation, trahison et recherche sans cesse de sensations fortes. Là encore nous avons une vision réaliste des dérives des êtres humains. S'ajoute à ça le thème de l’intelligence artificielle et la psychose qui tourne autour. On a un roman passionnant qu'on ne peut lâcher sans en connaître la fin.


En bref, une dystopie qu'on aurait pu croire dans la même veine que les autres mais qui a son petit truc en plus qui fait la différence. L'authenticité des personnages, des situations et des réactions ont fait que j'ai adoré ma lecture. En espérant qu'il y ait une suite !

3 commentaires:

  1. J'aime beaucoup la couverture, c'est ce qui m'avait attiré dans ce roman. Je ne l'ai pas lu mais ton avis me donne envie ! J'avoue que je trouve que le pitch est effectivement assez semblable à HG, mais ça m'intrigue quand même. Et puis si les personnages sont nuancés et bien construits (et pis réalistes que diable !) c'est tip top moumoute. Bref j'ai bien envie de le lire !
    A bientôt :)

    RépondreSupprimer
  2. Ce roman m'a fait de l'oeil au moment de sa publicité sur les réseaux ! Je me laisserais bien tenter ... ☺

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour la découverte ! J'ai bien envie de découvrir ce livre :)

    RépondreSupprimer