mercredi 31 janvier 2018

La théorie du complot


Couverture La théorie du complot



Auteur : Arthur Ténor
Éditeur : Scrineo
Parution : 4 janvier 2018
Pages : 174
Prix : 10.90 €
Genre : Jeunesse, Contemporain
Public : à partir de 13 ans






Synopsis



On nous ment ! Oui, mais qui ?

Sébastien, passionné de canulars et autres farces sur Internet, prend un malin plaisir à alimenter la grande mode de la théorie du complot.

Les attentats du 13 novembre ? Une aubaine pour créer son propre site d'informations frauduleuses et lancer les rumeurs les plus farfelues. Un hobby apparemment innocent, qui va le mettre sur le chemin de personnes bien malintentionnées.

Malheureusement, quand l'euphorie de la célébrité se dissipe, Sébastien est déjà bien trop pris dans la toile pour en sortir indemne... Alors, info ou intox ?



Mon avis




Je tiens à remercier les éditions Scrineo pour l'envoi de ce roman. Le sujet sur les fausses informations qui circulent sur internet est un véritable problème dans notre société. Les gens et surtout les jeunes ne savent plus distinguer la véracité d'une information face à une autre. A l'heure où les rumeurs se diffusent en quelques clics, il est facile d'inventer tout et n'importe quoi. Les théories du complot florissent à chaque nouvel attentat ou épidémie et beaucoup de gens y adhèrent. 
 
 

C'est le sujet que soulève ce roman. Avec La théorie du complot, on découvre Sébastien, un ado un peu spécial qui ne se lie pas avec grand monde. Sa passion : diffuser des fakes news et autres théories du complot.
Lorsque les attentats touchent Paris le 13 novembre, il décide de créer un site qui regroupera toutes les informations qui circulent sur cette affreuse nuit. Bientôt il sera contacté par un individu, Lucidas, qui lui assure avoir des informations fracassantes à révéler..... 



J'avoue avoir un avis assez mitigé sur ce roman. Le thème est vraiment intéressant et d'actualité mais je n'ai pas trouvé l'histoire si réaliste que ça. L'adolescent est décrit comme malin et plus intelligent que la moyenne, il le répète souvent d'ailleurs dans le roman. Il assure qu'il ne se fait pas avoir facilement, il tombe dans le panneau rapidement. Dans un sens l'auteur montre bien qu'il est très facile d'être aspiré dans un cercle vicieux qui nous dépasse mais dans un sens j'attendais quelque chose de plus complexe.
Le roman fait clairement le job, il nous montre et surtout aux plus jeunes lecteurs qu'il faut bien se méfier des on-dit et des rumeurs qui courent. On assiste vraiment à une amplification des événements. 



Il s'avère que Sébastien est autiste et son ton détaché ne le rend pas forcément attachant. C'est pour cela que je n'ai pas vraiment été réceptive et compatissante face à ce qui lui arrivait. Sébastien se retrouve accusé de tout les maux et subit même la violence des autres, ce qui est vraiment traumatisant et révoltant. Heureusement qu'il trouve un peu de soutien auprès de sa copine.



En bref, malgré mon avis un peu mitigé, je crois que j'en attendais beaucoup plus, ce roman est à mettre dans les mains de plus jeunes pour une première approche des dangers liés à internet et des théories qui semblent fiables parce qu'un média l'a diffusé.

3 commentaires:

  1. Ce roman ne me branche pas trop, pourtant je me suis promise de lire plus de roman 9-12 ans cette année !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il se lit très vite, en une soirée c'était plié ! Mais c'est un sujet assez précis...

      Supprimer
  2. Le thème de bottes assez, mais j'ai peur que le traitement un peu trop jeunesse ne me plaisent pas spécialement. Par contre je note pour un éventuel cadeau à des lecteurs plus jeunes.

    RépondreSupprimer