vendredi 9 septembre 2016

Sweet

Couverture Sweet

Auteur : Emmy Laybourne
Éditeur : Hachette Roman
Collection : Black moon
Parution : 14 septembre
Pages : 360
Prix : 15.90 €
Genre : Jeunesse
Public : à partir de 13 ans




Synopsis



Madame, Monsieur,

J’ai l’honneur de vous inviter à une extraordinaire croisière de luxe à bord de l’Extravagance !
Au programme : découverte en avant-première d’un produit miracle qui vous débarrassera de vos bourrelets disgracieux. Et sans efforts !

Vous rêvez de retrouver votre taille de guêpe ? Le Solu est fait pour vous.
Le Solu n’est pas un amincissant comme les autres.
Le Solu vous fera vraiment maigrir.
Vous ne pourrez plus vous passer de lui.

Je vous le garantis.
N’attendez plus : rejoignez-nous sur les rives de Fort Lauderdale, en Floride, pour un embarquement imminent !

Au plaisir de vous aider à mincir,
Timothy Almstead, président de Solu Corporation





Mon avis

 


Je tiens d'abord à remercier NetGalley et Hachette de m’avoir permis de découvrir ce roman. Je dois dire que j’ai flashé sur la couverture, elle a un côté fun avec ces lèvres couvertes de sucre et un côté gore aussi avec le sang sur les mains. C’est le genre de couverture qui me plaît, elle nous en dit déjà beaucoup sur l’ambiance du livre, on sent que ça ne va pas être tout rose.


Ensuite, bien sûr, le résumé m’a conquise même si la présentation NetGalley en dévoile un peu trop. Enfin bref, qui ne rêverait pas de faire une croisière tous frais payés en bénéficiant du tout nouveau produit miracle, qui fait maigrir, avant tout le monde ! C’est ce que vont vivre Lauren et Vivika, deux jeunes adolescentes de 17 ans, pendant une semaine à bord de L’Extravagance, un paquebot luxueux, entourées de célébrités et de riches personnes, prêtes à mettre le prix pour maigrir.

7 jours merveilleux, remplis d’excursions et de farniente… Mais quand Le Solu semble trop beau pour être vrai, il vaut mieux se méfier….

Dans un même temps, la croisière est filmée et retransmise en direct par Tom, une ex-star de série télé qui tente de retrouver sa gloire d'antan.

Gênée par un mal de mer au début de la croisière, Lauren ne goûte pas au Solu comme les autres passagers. Et Tom, quant à lui, se méfie de ces substituts alimentaires pour maigrir facilement. Tous deux vont vite se rendre compte du changement physique mais aussi psychologique des autres passagers. Et d’un seul coup, le Paradis devient Enfer….


Dans ce roman, sont posées les questions de l’addiction, de la recherche de la facilité, cette croyance absurde d’une solution miracle sans demander le moindre effort que recherche la plupart des gens. Sans être critique ou méchante, face aux personnes en surpoids, l’auteure nous fait réfléchir sur la perception qu’a la société de l’image parfaite que l’on doit refléter.  Vivika dit d’ailleurs une chose qui m’a fait réfléchir, elle prétend qu’être gros, c’est être faible. J’ai trouvé ça scandaleux mais malheureusement, cette réflexion est un sujet d’actualité. Il est difficile de faire comprendre à de jeunes filles et jeunes garçons que la référence, ce n’est pas la taille 34 quand tu vois tous ces corps photoshopés à l’excès dans les magazines. Mais je m’égare…

Revenons à Sweet :  l’intrigue alterne les points de vue de Lauren et de Tom, qui ne sont pas sous l’emprise de cet édulcorant miracle et qui voient les dégâts au fil des jours. Ce qui nous permet de voir côté passagers et côté personnel de bord.

Même si le rythme est lent au début, pour mieux assimiler l’intrigue et les personnages, il accélère au fur et à mesure, montant ainsi le suspense et la violence crescendo. La lecture est fluide et légère, la rendant addictive, ironie peut-être au vu du sujet abordé.


Je ne me suis pas attachée tant que ça aux personnages. Même si Lauren est une fille forte et bien dans sa peau, elle a eu tendance à m’énerver sur son comportement en fin de récit. Elle supplie Tom d’aller à un point  A pour le supplier ensuite de s’enfuir de ce point A. Alors oui, cela a permis de montrer plusieurs scènes affreuses pour illustrer la déchéance des passagers mais j’en ai eu un peu marre de « faut qu’on se tire d’ici…. Attends, faut qu’on retourne dans la gueule du loup parce que je me suis souvenue que j’avais une copine dans la merde », et ça 4 fois de suite…. J’exagère peut-être...

Tom m’a davantage plu, du fait de son histoire touchante mais aussi de son caractère qui reste quand même assez réfléchi tout au long de l’histoire.

Les autres personnages, même si peu approfondis, apportent du dynamisme dans l’histoire et quelques touches d’humour.


Bon, même si j’ai un peu tiqué sur les personnages, j’ai adoré l’histoire, on est dans l’action à fond les ballons et on est plongé dans cette course au temps avant la diffusion mondiale du produit. On se pose sans cesse la question « Est ce qu’ils vont y arriver à temps??? »

La fin est une fin ouverte: généralement je n’aime pas trop ça mais on peut quand même bien imaginer la suite des événements mais du coup est-ce qu’un tome 2 est-il envisagé ? Mon cœur a envie de dire «  Ouiiiii, une suite, s’il vous plaît !!!! ».

Dans tous les cas, procurez-vous ce roman, il est… addictif !


6 commentaires:

  1. J'aimerai beaucoup le lire. Il a l'air de revisiter le mythe du zombie avec beaucoup d'originalité, autant dire que ça me parle énormément.

    RépondreSupprimer
  2. La couverture est vraiment très intrigante, elle donne bien envie!

    RépondreSupprimer
  3. Il est dans ma Pal, ce roman m'interpelle beaucoup!

    RépondreSupprimer