mercredi 31 mai 2017

Le fer au cœur


Couverture Le fer au coeur


Auteur : Johan Heliot
Éditeur : Gulf Stream
Collection : Électrogène
Parution : 20 avril 2017 
Pages : 288
Prix : 17 €
Genre : Jeunesse, Steampunk
Public : à partir de 15 ans






Synopsis



Punie et brisée pour avoir bravé le regard d’un défenseur de la Vertu, la jeune Maïan est envoyée dans les tréfonds de la Ville-Basse pour y expier sa faute. C’est au coeur de ce purgatoire de vapeur dont personne ne revient jamais qu’elle rencontre Leonardo, un étudiant condamné pour avoir laissé libre cours à son imagination en créant des machines fabuleuses. Avec l’aide de Volco et Lanaé, deux habitants de la ville souterraine, Maïan et Leonardo tentent d’unir leurs forces pour survivre. Mais dans ces entrailles nauséabondes où les âmes sont corrompues à force d’être opprimées, il est difficile pour ces épris de justice d’accorder leurs ambitions…




Mon avis



Ce livre, je l'ai reçu dans la box Mille et un livres du mois de mai et je l'ai lu en lecture commune avec Agathe des Lectures d'Agathe. Même si celle-ci l'avait fini bien avant moi. 
Que dire, je suis passée par plusieurs émotions en lisant ce livre. Dans l'ensemble, cela a été une bonne lecture mais son héroïne n'est clairement pas entrée dans mes favorites, voire même elle est entrée direct dans mon top 3 des héroïnes qui m'horripilent, mais j'y reviendrais. 




La ville de Pérennia est sous la domination des dévots qui vouent un véritable culte au Père, créateur de toutes choses. Sous leur autorité, l'austérité et la terreur règnent, les habitants vivent dans l’anxiété de subir le jugement des dévots qui aboutit obligatoirement par la mort ou l'exil dans la Ville-Basse d'où personne ne revient jamais. 
C'est le sort qui attend Maïan, parce qu'elle aurait manqué de respect à un dévot, elle se retrouve punie de la pire des façons et va se retrouver dans la Ville-Basse, complètement détruite. 
Même sort pour Léonardo dont l'imagination et l’esprit d'invention vont lui coûter énormément. Très vite, leurs chemins vont se croiser et ils vont trouver des personnes qui vont les aider à survivre. Mais tout le monde n'est pas fait de bonnes intentions chez les reclus...


 

Globalement, j'ai vraiment apprécié ma lecture, j'ai trouvé l'univers riche et obscur. L'ambiance et sombre et oppressante comme l'atmosphère de la Ville-Basse : j'avais l'impression d'étouffer sous la chaleur des souterrains (il faut dire qu'il faisait extrêmement chaud ces derniers jours, ça a joué un peu), mais j'avais aussi l'impression de sentir la puanteur qui régnait dans la ville. Nous sommes aussi dans un genre totalement Steampunk avec ses machines sorties de la tête de Léonardo. 
À l'exact opposé, nous avons tout le côté fanatique des dévots qui vient contrebalancer tout ça. Ce duel entre ces deux entités sera le centre de l'histoire avec nos deux héros au centre, porteurs d'espoir, de vengeance et de violence. 

Car oui, la violence tient une grande part dans ce roman, le lecteur n'est pas épargné par la cruauté dont l'homme peut faire preuve. C'est le point fort du livre pour moi, tout ne se fait pas gentiment sans heurts, ni blessures. La vie est dure et il faut se battre pour s'en sortir. 

Et, mon dieu, cette fin ! Je ne m'attendais pas à cette révélation, j'ai été très surprise et j'aurais voulu plus creuser pour le coup ce que l'on venait d'apprendre. Mais chut, je n'en dis pas plus. 




On passe au gros point noir du roman pour moi. C'est son héroïne ! Si au début je l'aimais bien, je la trouvais sympathique, battante et gentille, c'est tout le contraire vers le milieu et la fin du livre. Les choix qu'elle prend, ainsi que ses réflexions et ses paroles envers certains personnages, m'ont littéralement mise hors de moi. Je n'irais pas dans les détails pour ne pas spoiler. Et rien que d'y repenser ça m'énerve. 
Point positif, au moins, elle m'a fait passer par plusieurs émotions, c'est le moins que l'on puisse dire : de l'attendrissement, puis de la pitié en passant par le frustration pour finir par la colère. C'est un personnage qui ne laisse pas indifférent et c'est peut être ça un bon personnage, celui qui te fait réagir quoi qu'il fasse, que ce soit bon ou mauvais. 

Mon chouchou quand même, c'est Léonardo, sa candeur, son imagination et sa bonne volonté m'ont séduite. C'est un génie de la mécanique, il est toujours à la recherche du perfectionnement et s'émerveille de tout. C'est mon coup de cœur niveau personnage. 




En bref, je ressors de ce livre avec plein d'émotions, parfois négatives, parfois positives, mais tout ça fait que c'est un bon roman pour moi. Si vous aimez l'univers mecha où l'on se bat pour gagner sa liberté, ce livre est pour vous ! 



L'avis d'Agathe

3 commentaires:

  1. Oooh OUI Leonardo est mon chouchou aussi <3
    Je pense avoir plus apprécié que toi globalement, même si je suis d'accord avec toi sur plusieurs points :)

    RépondreSupprimer
  2. Raaha il me faut vraiment ce livre ! **

    RépondreSupprimer
  3. Ce livre à l'air génial ! D'autant plus que je n'ai jamais lu de steampunk et que j'ai vraiment envie de découvrir ce genre :)

    RépondreSupprimer