lundi 29 mai 2017

Ma vie (pas si) parfaite




Couverture Ma vie (pas si) parfaite

Auteur : Sophie Kinsella
Éditeur : Belfond
Parution : 11 mai 2017
Pages : 480
Prix : 21.00 €
Genre : Chick lit, Romance
Public : Adulte


Synopsis


La vie à Londres. Du fond de son Somerset natal, Katie en a tellement rêvé, et aujourd'hui, ça y est ! À elle les soirées branchées, les restos fashion, le job de rêve dans une grande agence de pub... Certes, elle vit en coloc à deux heures du centre. Certes, son budget est si serré qu'elle se nourrit essentiellement de nouilles instantanées. Certes, sa boss est un cauchemar. Mais plutôt mourir que de renoncer à cette vie géniale, surtout si elle peut instagramer son mokaccino hors de prix. Mais ce que Katie ignorait, c'est qu'à la capitale, tout va plus vite. Y compris se faire virer. Retour à la case départ : la campagne. Pas question de se laisser abattre. Londres ne veut pas d'elle ? Katie va faire de la ferme familiale l'endroit le plus hype de tout le Royaume-Uni. Tellement hype qu'il pourrait bien attirer les hipsters de la capitale et, avec eux, de vieilles connaissances...




Mon avis 




Chaque année, sort un nouveau livre de Sophie Kinsella, que ce soit un nouvel épisode de l'accro du shopping ou alors un roman tout frais avec une héroïne tout aussi déjantée. Et chaque année je saute dessus comme une folle, j'ai besoin de ma dose de fraîcheur, d'insouciance, l'état de bien-être quand je lis et finis un de ses livres.

Donc forcément quand Ma vie (pas si) parfaite est sorti, il me le fallait et je l'ai littéralement dévoré !


Le plus grand rêve de Katie, c'est de vivre et travailler à Londres, de quitter sa ferme du Somerset pour vivre la vie cool et glamour qu'elle s'imagine. Et depuis quelques temps son rêve est devenu réalité, elle travaille au plus bas de l'échelle dans une agence de pub. Mais la vie rêvée a un prix et avec son salaire frôlant les pâquerettes, elle ne peut pas se permettre de flâner dans les cafés branchés, déjeuner dans les resto tendances ou s'acheter des vêtements de marques. Mais qu'importe elle édulcore son quotidien avec de belles photos instragram et ment à son père sur sa vie.

Mais quand elle est soudainement virée alors que tout commencer à lui sourire, elle doit retourner vivre dans la ferme familiale sans pour autant avouer la vérité sur sa situation. Entre quiproquos, mensonges et non-dits la vie de Katie n'est pas de tout repos.


Comme à chaque fois, Sophie Kinsella me transporte de joie avec ce nouveau roman. Les ingrédients sont les mêmes, une jeune femme, maladroite, inventive, un peu menteuse et terriblement sympathique qui se fait rattraper par ses mensonges. On pourrait s'en lasser à la longue, mais non, ça matche à tout les coups avec moi, je replonge volontiers dans ces histoires loufoques où la situation empire toutes les minutes et où on ne sait pas comment l'héroïne va s'en sortir.

Ici le contraste est mis entre le côté glamour et hype des grandes villes qui vendent du rêve notamment grâce aux réseaux sociaux et le côté vrai et authentique de la vie à la campagne. Attention Sophie Kinsella ne dit pas que la campagne « c'est mieux » et que les grandes villes sont à jeter à la poubelle, elle nous montre simplement que ce n'est pas facile tous les jours et surtout que tout n'est pas rose. La ville c'est dynamique, pleine de possibilités mais quand on n'a pas forcément les moyens, on galère un peu beaucoup. Et la campagne, c'est beau et dépaysant mais ce n'est pas toujours glamour.

Une autre critique est faite aussi, notamment sur les réseaux sociaux, ici plus précisément sur Instagram. Cette volonté de vouloir faire toujours la plus belle photo, montrer comme notre vie est cool quitte à mentir sur toute la ligne et à mettre en scène une vie qui n'est pas la sienne. L'influence d'un "j'aime" peut être très forte. 


Katie ou Cat, est vraiment une héroïne attachante, elle est pleine de bonne volonté, drôle, tenace et même si elle ne prend pas les bonnes décisions parfois, elle arrive toujours à retourner la situation à son avantage.

Demeter, la boss de Katie et le stéréotype de la Londonienne branchée avec son obsession pour le bio, le sans gluten et tout ce qui est tendance. Katie l’idolâtre littéralement mais entre image rêvée et image réelle, il y a parfois un grand fossé. 



En bref, voilà un roman parfait à lire à l'ombre dans son jardin par un bel après midi ensoleillé. Vous allez rire et vous allez être emporté par la pétillante Katie et sa tribu. Une belle leçon de vie où la vie idéale n'est pas forcément celle que l'on imagine.

1 commentaire: