samedi 7 octobre 2017

Les sorcières du clan du nord, tome 1 : le sortilège de minuit



Couverture Les sorcières du clan nord, tome 1 : Le sortilège de minuit


Auteur : Irena Brignull
Éditeur : Gallimard 
Collection : Jeunesse
Parution : 20 avril 2017
Pages : 360
Prix : 17.50 €
Genre : Jeunesse, Fantastique
Public : à partir de 13 ans






Synopsis



Poppy et Clarée ne pourraient avoir de vies plus différentes. Adolescente perturbée, Poppy se fait renvoyer de tous les lycées qu'elle fréquente ; Clarée est une jeune sorcière qui a du mal à trouver sa place au sein de sa communauté secrète. Un jour, pourtant, leurs destins se croisent. Elles deviennent amies et se retrouvent en cachette, se faisant découvrir leurs mondes respectifs. Mais le doute grandit dans l'esprit de Poppy : ces phénomènes étranges qui entourent sa vie depuis toujours, les catastrophes qu'elle provoque sans le vouloir... serait-il possible qu'elle soit elle-même une sorcière? Et si son exil forcé dans le monde des humains avait un lien avec l'ancienne prophétie qui désignera la future reine des sorcières?



Mon avis




Voilà un roman qui me faisait terriblement envie, déjà par sa couverture qui est tout simplement magnifique et puis aussi pour le thème : La sorcellerie. J'ai tout de suite été emballé par cette histoire. De la sorcellerie, une prophétie, il ne m'en fallait pas plus pour me décider à lire ce livre. 



Deux jeunes filles, deux destins bouleversés dès leur naissance par une puissante magie. Poppy et Clarée ne se sentent pas à leur place dans leur environnement. L'une est rejetée par le monde entier et des choses étranges se passent autour d'elle. Pendant que l'autre fait partie d'un groupe de sorcières sans vraiment être intégrée car celle-ci n'a pas de pouvoir...

Un jour, elles se rencontrent et se sentent attirer l'une vers l'autre. Bientôt elles apprendront pratiquement tout l'une sur l'autre et sur leur monde respectif. Mais le mal surveille et très vite elles se mettent en danger en se retrouvant... 



J'ai été un peu déçue dans ma lecture, car pour moi on ne parle pas assez de magie. Ce qui est un paradoxe vu le thème du roman. Malheureusement dans cette histoire un triangle amoureux va se mettre en place et va prendre énormément de place justement dans l'histoire.

Malgré tout j'ai trouvé la description du clan des sorcières ainsi que leur pratique assez intéressante. Une société matriarcale où les hommes sont interdits (sauf pour faire des bébés) comme chez les Amazones était une riche idée pour représenter le monde des sorcières. Cela est dû aux faits des persécutions dont ont été victimes les sorcières dans le passé. Elles préfèrent donc vivre en recluse loin des Hommes en général.

De plus la pratique de la magie est ce que l'on rapprocherait plus de la pratique appelait Wicca; C'est-à-dire cette communion avec la nature et les éléments. Chaque sorcière se doit de connaître les bienfaits ou méfaits des plantes et autres, elles peuvent communiquer avec les animaux....
C'est une magie que j'affectionne énormément dans mes lectures, elle apporte un peu de logique dans ce monde surnaturel.
On apprend aussi qu'il y a différents clans de sorcières et qu'elles ne vivent pas toutes en harmonie. Il existe aussi une reine, cheffe de tous les clans. On a très peu d'indications sur son rôle mais elle est un élément clé de la prophétie, car il est dit que la prochaine reine sera une sorcière du clan du Nord. 


Je n'ai pas trouvé les personnages si attachant que ça, ils n'en sont pas moins intéressants au niveau complexité de leur être.

Ainsi Poppy, jeune fille rejetée et culpabilisant de voir sa mère en hôpital psychiatrique, a du mal à s'ouvrir aux autres et préfère la compagnie des chats et des araignées. C'est une jeune fille indépendante mais qui a une soif d'être aimée.

Pour ce qui est de Clarée, je la définirais comme un rayon de soleil en hiver, un être pur mais extrêmement fragile. J'ai toujours eu l'impression dans ma lecture qu'elle pouvait se casser d'un rien. Elle est très naïve sur le monde, étant donné qu'elle ne connaît rien sur le monde moderne c'est un peu normal, mais elle est extrêmement curieuse.

Léo, le garçon, objet de convoitises des deux  jeunes filles, est peut-être celui que j'ai préféré dans ce roman. Il est d'une bonté désarmante et malgré les malheurs qui le frappent, il continue d'avancer.



J'ai trouvé que ce roman était un peu triste, par ce sortilège qui les a frappé à leur naissance, les deux jeunes filles n'ont pas vécu la vie qu'elles auraient dû vivre. Elles n'ont pas été aimé comme elles auraient dû l'être et on ne peut pas revenir en arrière.

En ce qui concerne la fin, je l'ai trouvé beaucoup plus dynamique que le reste du bouquin, peut être parce que les jeunes filles ont enfin trouvé un but, ou un rôle à leur vie. Cela annonce une suite très intéressante.



En bref, un triangle amoureux qui prend trop d'ampleur sur l'intrigue à mon coût, mais un monde magique extrêmement bien construit et fournis en détail. Une histoire assez mélancolique mais qui se finit sur une touche d'optimisme !

1 commentaire: