mercredi 25 octobre 2017

Le secret de Pembrooke Park



Couverture Le secret de Pembrooke park


Auteur : Julie Klassen
Éditeur : Milady 
Parution : 15 novembre 2015
Pages : 640
Prix : 15.20 €
Genre : Romance, Historique
Public : Adulte







Synopsis



Jeune femme sensée, Abigail Foster s'inquiète pour l'avenir de sa famille depuis qu'ils sont ruinés jusqu à ce qu'un étrange notaire leur propose d'emménager dans un grand manoir, Pembrooke Park, abandonné depuis dix-huit ans. Son père et elle s'y rendent et sont accueillis par le charmant vicaire, William Chapman, qui leur apprend que, selon des rumeurs, la maison renfermerait un trésor... Aux prises entre de vieux amis et de nouveaux ennemis, Abigail ignore les dangers auxquels elle devra faire face avant de lever le voile sur ces mystères et de trouver l'amour qu'elle recherche depuis toujours...


Mon avis



Livraddict nous propose tout les mois un book club où les membres sont invités à lire selon un thème particulier un livre sélectionné. Pour le mois d'Octobre, le thème était Romance historique et le livre choisi est Le secret de Pembrooke Park.
Généralement je lis très peu de romances, les Colen Hoover par exemple c'est pas mon truc, mais il y a quelques exceptions: si la romance est associée à un autre genre littéraire et qu'elle ne prend pas trop de place dans l'histoire ou encore, si cette dernière se passe au 19e siècle.
J'aime les romances qui se passent à cette époque parce que je suis sûre au moins que les protagonistes ne vont pas se jeter dessus dès la première rencontre. Il existe tout un protocole et une éthique qui imposent que les jeunes gens apprennent à se connaître avant d'aller au lit.



Bref, après cette longue introduction, de quoi parle ce roman ? C'est l'histoire d'Abigail dont la famille, après un mauvais placement, est en faillite. Se sentant responsable de ce drame familial, elle cherche tout les moyens pour maintenir les finances à flot. Un jour, arrive un notaire qui lui propose avec son père de vivre pendant un an dans le manoir de Pembrooke Park. C'est une aubaine pour la famille qui était obligée de déménager.

Arrivés sur place, tout semble croire que les anciens propriétaires sont partis dans la précipitation, il reste même du thé dans une tasse. Obligée de rester seule avec les domestiques pour tout remettre en ordre, Abigail va faire connaissance avec ses voisins et en apprendre plus sur la demeure où elle vit.
Il paraîtrait que la demeure cache un trésor.... Et quels sont ces bruits que la jeune femme entend la nuit....?



Ce fût une excellente lecture, bien plus que la romance qui se met en place, c'est vraiment le mystère de cette maison qui m'a captivé. Je ne pouvais pas lâcher ce roman. Rajoutez à cela les intrigues et les mystères de chacun et j'étais totalement conquise. Je l'ai déjà dit mais j'affectionne beaucoup l'époque du 19e siècle londonien, les robes style empire, l'architecture, le protocole.... C'était donc avec plaisir que j'ai retrouvé ces codes dans ma lecture.

Les mystères qui entourent le manoir sont si complexes et bien ficelés que je n'ai pas réussi à percer le secret avant la fin. Ça faisait bien longtemps que je ne décelais pas les ficelles de l'intrigue.

Pour ce qui est de la romance, elle est plutôt soft. Comme je le disais précédemment les personnages ne se lèchent pas la glotte toute les 30 secondes et c'est agréable. De plus, elle ne s'impose pas dans le récit, Abigail ne devient pas complètement niaise parce qu'un beau mâle lui tourne autour. Elle a d'autres préoccupations et ça c'est chouette. Il faut dire aussi qu'elle ne voit pas forcément quand un homme a flashé sur elle donc...
Je dirais que c'était une romance prévisible et mignonne sans plus. Heureusement qu'il n'y avait pas que cela sinon le roman aurait été bien morne.



J'ai bien aimé Abigail, c'est une jeune femme intelligente, gentille prête à tout pour aider les autres. Par contre son comportement quand elle est en présence de sa sœur, m'a déplu. Elle s'efface complètement face à la beauté de sa petite sœur. D'ailleurs la cadette le sait bien et en joue ce qui me l'a rendu antipathique.

William Chapman est le personnage masculin idéal je dirais. Beau, drôle, un poil taquin, je l'ai trouvé irrésistible.

Les autres personnes sont aussi bien construits, certains plus complexes que d'autres à cause de leurs secrets. Dans l'ensemble, ils représentent l'image que l'on se fait des petits villages où les conflits se règlent entre personne du village et personne d'autre, où les étrangers sont regardés d'un œil méfiant. Ils sont accueillants mais pas près à tout partager avec vous.



En bref, c'était une agréable lecture, s'il n'avait pas été le choix du book club de Livraddict, je serais passée à côté et ça aurait été dommage. Bien que cela soit une romance historique, la romance ne prend pas trop de place dans l'histoire et laisse le mystère du manoir Pembrooke intriguait les lecteurs.
Une histoire pleine de mystères avec une touche de romance je dis oui !

1 commentaire:

  1. coucou,

    je suis venue voir ton blog grâce à Livraddict, et je suis tombée sur cette chronique. J'aime beaucoup comment tu présentes les choses, tu es honnête et tu en décris assez sans toutefois spoiler l'histoire, ce qui est très important pour moi !

    Moi non plus je ne suis pas une fana de romance, surtout quand la romance est principale en fait ! Mais tu m'as convaincue, avec ces robes d'époque et tout le mystère autour de la demeure !

    Au plaisir d'échanger avec toi

    RépondreSupprimer