mercredi 15 novembre 2017

Lady Helen, tome 1 : Le club des mauvais jours



Couverture Lady Helen, tome 1 : Le club des mauvais jours


Auteur : Alison Goodman
Éditeur : Gallimard 
Collection : Jeunesse
Parution : 18 Août 2016
Pages : 568
Prix : 19.50 €
Genre : Jeunesse, Historique, Fantastique
Public : à partir de 13 ans







Synopsis




Londres, avril 1812. Lady Helen Wrexhall s'apprête à faire son entrée dans le monde. Bientôt, elle sera prise dans le tourbillon des bals avec l'espoir de faire un beau mariage. Mais d'étranges faits surviennent qui la plongent soudain dans les ombres de la Régence : une bonne de la maison disparaît, des meurtres sanglants sont commis et Helen fait la connaissance de lord Carlston, un homme à la réputation sulfureuse. Il appartient au Club des mauvais jours, une police secrète chargée de combattre des démons qui ont infiltré toutes les couches de la société. Lady Helen est dotée d'étranges pouvoirs mais acceptera-t-elle de renoncer à une vie faite de privilèges et d'insouciance pour basculer dans un monde terrifiant ?



Mon avis




Encore un roman qui se passe au 19e siècle, mon époque préférée si vous ne l'aviez pas encore compris. Mais cette fois-ci on part sur du fantastique avec au programme chasse aux démons et course aux maris. 
Alors juste un mot sur la couverture. N'est-elle pas magnifique !!!! (L'utilisation excessive de plusieurs points d'exclamation montre mon grand enthousiasme face à cette couverture). Dès que je l'ai vue j'ai tout de suite su que j'allais l'acheter, et le résumé a terminé de me convaincre. 




Helen Wrexhall vit chez son oncle et sa tante depuis la mort de ses parents. Cette année, c'est l'année où la jeune fille fait son entrée dans la société et s'apprête à entrer dans la course aux maris. Elle se doit d'être irréprochable pour faire oublier que ses parents sont coupables de trahison envers l'Angleterre. Mais Helen a d'autres préoccupations : une des femmes de chambre de la maison a disparu et des phénomènes étranges se produisent... 

Surtout qu'une prophétie annonce l'arrivée d'un démon extrêmement puisant. Helen semble la seule à pouvoir lui faire face mais est-elle d'accord pour assumer ce rôle ? 




Comme j'ai pu aimer ma lecture. Le pavé que représente ce roman peut faire peur à certains mais c'est parce que l'auteure prend bien le temps de mettre en place son univers et de nous faire découvrir les différents personnages. L'univers de Londres et l'époque du 19e siècle me font vraiment rêver, la vie quotidienne d'une jeune fille très restrictive correspond vraiment aux mœurs de l'époque. 

A côté de ça il y a aussi toute une partie fantastique avec la présence de "démons" à l'apparence humaine qui évoluent dans toutes les sphères de la société. On les nomme les abuseurs. Ces démons se nourrissent de l'énergie des humains par le biais des vices (luxure, colère, appât du gain...).  Il existe donc une société secrète, "Le Club des mauvais jours", au service de la Couronne, qui est chargée de les éradiquer. Mais il faut avoir des pouvoirs particuliers pour voir et combattre ces créatures. C'est ce qu'Helen découvrira par l'intermédiaire du mystérieux Lord Carlston.

C'est donc un univers très riche et dangereux que nous a dépeint Alison Goodman, j'ai aimé courir les rues sombres de Londres, imaginer les bals somptueux et les promenades dans les parcs le dimanche. 




J'ai beaucoup aimé le personnage de Lady Helen, elle est pleine d'énergie et rebelle. Elle essaye de rentrer dans le moule pour correspondre aux critères de son oncle, mais elle ne peut restreindre sa véritable nature. Elle ne se démonte pas même face à Lord Carlston. 

Ah ! Lord Carlston je suis totalement sous le charme de ce ténébreux personnage. Il a cette pointe d'arrogance qui me fait chavirer. Il agace totalement Helen mais on sent de l'électricité entre eux. Le triangle amoureux ne me dérange pas plus que ça, au contraire, au 19e siècle c'est plutôt sympa, car comme je l'ai rappelé dans d'autres chroniques, les gens ne se sautent pas dessus toutes les 30 secondes. 
On assiste à des joutes verbales plutôt plaisantes. 




En bref, gros coup de cœur pour ce premier tome, et je peux déjà vous dire que le tome 2 est également un coup de cœur - mais j'en reparlerai. J'en suis ressortie avec pas mal d’hypothèses, et impatiente de lire la suite.




1 commentaire:

  1. Ce livre me tente bien, j'ai hâte de me lancer dans cette lecture !

    RépondreSupprimer