vendredi 4 mai 2018

48 heures : Disparition


Couverture 48 heures : Disparition



Auteur : Gabrielle Lord
Éditeur : Éditions Rageot
Parution : 18 avril 2018
Pages : 247
Prix : 9.90 €
Genre : Jeunesse, Policier
Public : à partir de 10 ans






Synopsis


Un enlèvement.
Un crime irrésolu.
Deux enquêteurs amateurs passionnés par les méthodes d’investigation scientifique.
Ils n’ont que 48 heures pour résoudre les deux affaires.
Le compte à rebours a déjà commencé.



Mon avis



Je tiens à remercier les Editions Rageot pour l'envoi de ce roman, ce fut une lecture rapide que j'ai beaucoup aimée. Vous commencez à me connaître, j'adore les enquêtes policières: ici, nous sommes dans une enquête destinée à un jeune public et j'avoue que c'était bien mené. 
 


48 Heures, c'est le délai où il faut récolter absolument le plus d'indices pour tenter de résoudre un crime ou retrouver une personne disparue. Ça, Jazz, en experte en criminalité et dont le rêve est de devenir détective, le sait très bien. Alors quand sa meilleure amie Anika, suite à la découverte d'un mystérieux journal, est enlevée, la jeune fille est prête à tout pour la retrouver, quitte à s'associer avec un garçon qu'elle ne supporte pas....

Le kidnappeur leur donne 48 heures pour retrouver un mystérieux coffre. Et si la solution se trouvait dans le journal intime qui a mystérieusement disparu lui aussi...  Heureusement qu'Anika publiait son contenu sur son blog.... 



Un enlèvement lié à un crime du passé, un journal intime, deux jeunes enquêteurs astucieux, c'était le mélange parfait pour moi pour passer un agréable moment. Même si je me doutais très vite du dénouement de l'histoire, j'ai trouvé l'histoire bien pensée et parsemée de quelques touches de frissons qui vont faire bouillonner les théories du jeune lectorat.
Jazz se sert d'une application pour récolter ses déductions et les indices, ce qui permet aux lecteurs de ne pas être perdus et d'avoir toujours en tête toutes les informations que nos héros trouvent.

La plume de l'auteur est assez fluide et se lit très rapidement, nous ne sommes pas assommés par des termes techniques trop pompeux et par le trop-plein de détails. Nous sommes complètement immergés dans l'enquête et la tension reste tendue jusqu'au bout, chaque chapitre nous donne le décompte des 48 heures et on sent que les héros sont sur la corde raide. 


Les personnages sont plutôt bien construits. Jazz est intelligente et astucieuse mais sans Phoenix, elle n'irait pas très loin. Le plus de Phoenix, c'est que sa mère travaille dans les analyses des scènes de crimes, ce qui permettra à nos héros de pouvoir analyser les indices trouvés. 



En bref, j'ai passé un bon moment en compagnie de Jazz et Phoenix, leur enquête m'a passionnée et je pense qu'elle plaira aux plus jeunes.

1 commentaire:

  1. Il a l'air bien, je l'ai demandé sur Netgalley mais le fichier n'était pas super, il manquait plein de passages (notamment les mails et les textos) du coup j'ai pas réussi à le lire :/

    RépondreSupprimer